RSS

La «dédollarisation» s’intensifie : la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or, la chine s’en débarrasse aussi

23 Mar

Un dollar

La dédollarisation s’accélère : le rythme avec lequel la Russie se débarrasse de ses bons du Trésor américain a atteint son plus haut niveau depuis 2011. Parallèlement, le pays poursuit sa politique d’acquisition d’or et le fait à une cadence qui n’avait plus été depuis 12 ans.

Le fait que la Russie achète activement de l’or n’est point une nouvelle en soi. Depuis mars 2015, la Banque centrale de Russie a mensuellement alimenté ses réserves du principal métal précieux pour occuper aujourd’hui le sixième rang des pays détenteurs d’or, après les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie, la France et la Chine. Au cours des trois dernières années, la bagatelle de 576 tonnes de métal jaune ont été acquises, souligne le média Vestifinace.

Mais le rythme auquel elle le fait s’accélère. Pour dessiner une image plus détaillée, il convient de préciser que rien qu’en janvier 2018 la Russie a acquis 600.000 onces d’or (soit 18,66 tonnes). Sur l’ensemble de l’année 2017, elle en avait acheté 224 tonnes.

Parallèlement, la Russie se défait d’une manière intensive de ses bons du Trésor américains et ce malgré le fait qu’au cours de l’année dernière elle avait augmenté leur part dans ses réserves. À ce jour, la situation a changé et la Banque centrale du pays les vend à la plus haute cadence enregistrée depuis 2011. (source)

La Russie et la Chine se débarrassent de bons du Trésor US

Moscou et Pékin se débarrassent de bons du Trésor américain. Ainsi, la Russie a vendu en janvier pour 5,3 milliards de dollars d’obligations américaines à côté de quelque 17 milliards de dollars vendus par la Chine dans la même période.

La Russie et la Chine vendent des bons du Trésor américain. En janvier, la Russie a ainsi vendu des obligations américaines pour 5,3 milliards de dollars, descendant ainsi à la 16e position dans le classement des détenteurs de dette publique américaine, a rapporté le média Vestifinance.

Par ailleurs, la Chine se débarrasse également de cet actif, ayant également vendu des bons du Trésor américain pour quelque 17 milliards de dollars.

Même si la Chine reste le principal pays détenteur de bons du Trésor américain, sa réserve totale de bons du Trésor américain a chuté pour atteindre son minimum depuis juillet dernier.

Au total, comme le rappelle Vestifinance, les pays du monde détiennent des bons du Trésor américain pour 6.260 milliards de dollars. Néanmoins, les investisseurs étrangers se débarrassent des obligations américaines, réduisant ainsi les réserves totales pour la période de 20 milliards de dollars.

Récemment, le ministre russe de Finances, Anton Silouanov, a déclaré que la Russie pourrait renoncer à l’achat d’obligations américaines pour ses réserves.

Ainsi, il a annoncé à l’antenne de la télévision russe NTV que la Russie était prête à investir dans les obligations d’autres pays et qu’elle «ne s’accroche pas» aux bons du Trésor américain. Selon lui, le plus important est le fait que les titres détenus dans les réserves soient liquides et rapportent.

Au début de l’année, la Russie détenait des bons du Trésor américain pour 102,2 milliards de dollars, soit 23% de ses réserves de change.

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

2 réponses à “La «dédollarisation» s’intensifie : la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or, la chine s’en débarrasse aussi

  1. NJ

    23 mars 2018 at 3:31

    Ce n’est pas le cas pour la Chine:

    In December 2017, China owned $1.2 trillion of U.S. debt. It’s the largest foreign holder of U.S. Treasury securities. The second largest holder is Japan at $1.1 trillion. Both Japan and China want to keep the value of the dollar higher than the value of their currencies. That helps keep their exports affordable for the United States, which helps their economies grow. That’s why, despite China’s occasional threats to sell its holdings, both countries are happy to be America’s biggest foreign bankers. China replaced the United Kingdom as the second largest foreign holder on May 31, 2007. That’s when it increased its holdings to $699 billion, outpacing the United Kingdom’s $640 billion.
    https://www.thebalance.com/who-owns-the-u-s-national-debt-3306124

    Et non plus pour la Russie:

    In may 2017, Russia bought US Treasury bonds (US Treasuries) for $3.8 billion Thus, the total investment of Russian money in us securities to $108.7 billion. This follows from the materials of the Ministry of Finance of the United States.
    The current level is the maximum in two and a half years. In October 2014, Russian investments in U.S. securities amounted to $108,9 billion.
    In the list of the largest creditors of the United States in Russia may have occupied 13-e a place, having risen on one line and ahead of Singapore. Japan, which holds us government bonds of about $1,11 trillion, remains the leader with January 2017. The second place — China (a little more than $1.1 trillion), the third — Ireland ($295,8 billion).

    It must be emphasized that Russia is increasing its investments in US Treasuries since the beginning of the year. So, last month, she bought $5.1 billion
    http://csef.ru/en/ekonomika-i-finansy/431/pochemu-rossiya-otdaet-svoi-dengi-amerike-7801

     
    • Z

      25 mars 2018 at 5:02

      Ok noté, mais pas d’accord – les sources ne me paraissent pas top, je préfère les miennes !!!

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :