RSS

L’iPhone collecte vos données, voici comment vous protéger

21 Fév
L'iPhone collecte vos données, voici comment vous protéger

Prêt à acquérir un nouvel iPhone? Il est nécessaire de prêter une attention particulière aux paramètres de confidentialité, car le système suit vos déplacements, recueille vos données privées, et tout cela peut tomber entre des mains malintentionnées. Sputnik passe en revue les moyens de protéger votre vie privée sur ces portables.

En 2018, toute notre vie réside dans notre smartphone: contacts, fichiers privés, accès aux informations bancaires… De plus, les smartphones sont capables de recueillir vos données biométriques, telle que votre empreinte digitale ou les traits de votre visage.

Suite à la présentation de l’iPhone X, doté de la reconnaissance faciale, quelques utilisateurs tirent la sonnette d’alarme, et pour une bonne raison. Plusieurs révélations ont été faites à propos des géants des technologies, comme Google, qui recueillent secrètement les données de leurs utilisateurs.

«De nombreuses agences de renseignement du monde entier mettent en garde la population contre les téléphones chinois. Certains alertent contre un malware espion, d’autres préviennent de l’envoi de données personnelles en Chine. Je ne sais pas ce qu’ils peuvent faire avec ça, mais je peux dire avec certitude que Google et Apple collectent des données utilisateur et les envoient en Amérique», a tweeté un utilisateur concerné.

Même en utilisant les produits d’Apple, il est possible de prendre des mesures pour mieux protéger sa vie privée. Sputnik a jeté un œil sur les dernières révélations au sujet de la collecte des données personnelles par Apple et présente des astuces pour la contourner.

Les applications iPhone peuvent photographier à notre insu?

En octobre dernier, un employé de Google et spécialiste du code iOS, Felix Krause, a jeté un sérieux doute sur les derniers smartphones d’Apple dans un article sur son blog. Il affirme qu’après qu’une application reçoit l’autorisation d’accès à l’appareil photo de l’iPhone, elle peut le solliciter sans le consentement du propriétaire.

Afin de prouver la véracité de ses propos, il a monté une vidéo de démonstration. Dans celle-ci, il crée un faux réseau social qui obtient un accès illimité aux prises de vues.

N’importe quelle application, que cela soit un réseau social ou un service de messagerie, peut accéder aux caméras avant et arrière, prendre photos et vidéos sans le signaler lorsque l’appli tourne en tache de fond et les publier ou les stocker automatiquement en ligne, raconte le spécialiste.

La dernière version iOS 11 soulève aussi des questions: doté de la reconnaissance faciale, l’appareil photo de l’iPhone X peut même, selon l’ingénieur, lancer une analyse du visage.

Afin de solutionner ce problème, M. Krause a suggéré plusieurs options à la marque à la pomme: ne donner qu’un accès temporaire à l’appareil photo, créer une fonction qui signale en permanence que la caméra est active, ajouter une petite LED près des capteurs afin de montrer qu’ils sont actifs.

Quelle solution pour les utilisateurs? C’est en fait assez simple: ne donnez pas toutes les permissions proposées aux applications. Pour les photographies, utilisez uniquement des applications intégrées, leurs capacités à obtenir des images et des vidéos de haute qualité sont suffisantes. De plus, le spécialiste conseille de couvrir l’appareil photo et de ne le découvrir que lorsque vous avez besoin de l’utiliser.

Apple de mèche avec Uber?

L’application iPhone d’Uber a obtenu  un accès secret à de puissantes fonctionnalités d’Apple. En 2017, des chercheurs en sécurité informatique ont rapporté à Gizmodo qu’Apple aurait donné accès à Uber à l’écran des smartphones des utilisateurs. Pour quelle raison? Le but serait d’améliorer l’application Uber pour l’Apple Watch.

«Il semblerait qu’un autre développeur tiers ait obtenu l’accès à ce genre de données très sensibles. Au vu des problèmes passés d’Uber quant au respect de la vie privée, je suis très curieux de savoir comment ils ont convaincu Apple de leur laisser cet accès», a déclaré l’un des chercheurs, Will Strafach, soulignant qu’obtenir une telle permission reste très rare.

Suite aux informations publiées sur Gizmodo, Uber s’est empressé de mettre les points sur les i. La société a informé Business Insider que le code de l’application qui permettait cet accès n’était pas encore utilisé et qu’il constitue surtout une trace qui remonte à une ancienne version de l’application destinée à l’Apple Watch.

Même si l’intention est, semble-t-il, tout à fait honorable, il y a matière à s’inquiéter. Que se passerait-il si un hacker prenait le contrôle d’Uber? Il pourrait alors, en théorie, enregistrer tout ce qu’il y a sur l’écran des utilisateurs de l’application sur iPhone.

«Every step you take, I’ll be watching you»

De plus, Apple recueille des informations sur votre sexe et votre nationalité, sur les livres que vous lisez et la musique que vous écoutez. La société est intéressée par votre localisation, le type d’appareil, même votre nom, adresse et âge, et, en général, tout ce que l’on peut apprendre sur vous via votre mobile.

Pas de panique! Les services d’Apple fonctionnent comme les moteurs de recherche, qui collectent vos données sous forme impersonnelle pour pouvoir mieux cibler les publicités qui vous sont envoyées. Ces informations peuvent à la fois être utilisées par Apple et par des tiers, raconte le Laboratory Kaspersky, mais sans pouvoir isoler les données individuelles d’une personne. Dans la section des paramètres, il est possible d’éteindre cette fonctionnalité et d’effacer les données déjà recueillies.

Quant aux services de géolocalisation, ils suivent les déplacements dans l’espace. Apple utilise ces données pour la prévision météorologique et calculer les trajets sur Apple Maps ou Google Maps. Votre service de géolocalisation est déterminé par les données des stations de base, des points d’accès Wi-Fi et des satellites GPS. Dans le même temps, la fonction de géolocalisation utilise activement la charge de la batterie.

Vous pouvez activer ou désactiver l’utilisation des données de localisation pour chaque application individuellement. Décidez simplement quels programmes n’ont absolument pas besoin de savoir où vous vous trouvez et bloquez leur cet accès.

De plus, si vous ne savez pas pourquoi l’application accède à votre caméra, microphone ou photos, essayez de l’éteindre et regardez si quelque chose change dans le fonctionnement de l’appli. Vous pourrez toujours rétablir l’accès si l’application ne peut pas fonctionner correctement.

 

Source

Publicités
 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :