RSS

La Ligue du Nord envisage une sortie de l’Italie de l’UE !

15 Fév

La Ligue du Nord, favorite des élections législatives du 4 mars, n’exclut pas une sortie de l’Italie de l’UE si Bruxelles refuse de renégocier d’ici deux ans ses règlements en matière de fiscalité et d’immigration.

« Si d’ici là nous n’avons rien obtenu (…), nous n’excluons pas un retrait, comme la Grande-Bretagne l’a fait », a déclaré à Reuters Claudio Borghi, responsable de la politique économique au sein de la Ligue.

La coalition de droite, qui regroupe Forza Italia, formation de Silvio Berlusconi, la Ligue du Nord et un petit parti d’extrême droite, Frères d’Italie, devrait arriver en tête des élections, selon les sondages, avec même une chance d’avoir une majorité à la Chambre des députés.

Forza Italia, plus conciliante que la « Lega », s’inquiète des positions très arrêtées de ses partenaires sur les rapports avec l’UE.

Les deux partis ont convenus qu’en cas de victoire de la coalition, la formation arrivée en tête désignera le président du Conseil et aura un rôle moteur dans le gouvernement.

D’après les sondages, Forza Italia devance la Ligue.

Le numéro un de la Ligue du Nord, Matteo Salvini, accuse l’euro d’être responsable des difficultés économiques du pays, une opinion que ne partage pas Silvio Berlusconi.

En Italie, le jeune patron de la Ligue du Nord flirte avec l’extrême droite classique pour hisser haut son parti dans les sondages. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Banques en faillite

Mais Forza Italia, comme son alliée, ne cache pas son irritation face à la rigueur budgétaire imposée par l’UE à ses membres les plus endettés.

« Dans l’état actuel des choses, l’UE est un projet en faillite, elle n’a rien apporté de bon à aucun de ses membres », a affirmé Claudio Borghi. « Notre position de base, c’est non à l’euro. Nous pourrions apprécier l’Union sans l’euro. »

Un accord existe au sein de la coalition de droite pour laisser à l’UE un délai de deux ans pour répondre aux inquiétudes italiennes, mais Rome pourrait réduire ses versements au budget de Bruxelles bien avant.

« Nous sommes d’accord pour dire que la première chose à faire, c’est d’arrêter de payer. Pourquoi payer si on ne nous écoute pas ? », a lancé Claudio Borghi.

La Ligue, a-t-il ajouté, souhaite également une modification des règles européennes concernant les banques en faillite et le marché des services.

Claudio Borghi reconnaît qu’il y a une compétition assez vive entre Silvio Berlusconi et Matteo Salvini, mais il pense que la Ligue devancera finalement Forza Italia dans les urnes.

L’introduction d’un nouveau système électoral et l’indécision de nombreux électeurs rendent impossible à l’heure actuelle toute prévision sérieuse sur l’issue des élections et sur la composition du prochain gouvernement, disent les instituts de sondage.

source

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 15 février 2018 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , ,

3 réponses à “La Ligue du Nord envisage une sortie de l’Italie de l’UE !

  1. Polo

    16 février 2018 at 11:06

    L’europe des bisounours, et l’europe sans âme dirigée par les multinationales.

     
  2. Lino

    18 février 2018 at 2:00

    Encore un parti à la Syriza.

    « si Bruxelles refuse de renégocier d’ici deux ans ». Pour eux il n’y a donc pas urgence. Alors que si. L’Italie s’est faite pillée et est obligée de recevoir les clandestins. A chaque jour qui passe elle s’endette encore plus.

    Le parti est donc tenu par le système. Les électeurs vont encore se faire avoir. C’est aussi un peu comme en France, sur les 11 partis représentés aux dernières élections qu’un seul voulait véritablement un frexit (l’UPR). Tous les autres faisaient croire ou parlaient d’une autre Europe, alors que c’est impossible d’avoir l’unanimité des 27 pays avec en plus de nombreux politiciens young leaders.

    Bref, le système a bien verrouillé l’ensemble, aidé de médias qui leur sont soumis. Il n’y a pas de doute, la France connaîtra elle aussi la lie :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/09/12/la-france-boira-la-lie-mais-un-roi-la-sauvera/

     
    • Polo

      19 février 2018 at 10:36

      Plus de 1,2 million de demandes d’asile ont été recensées dans les pays de l’UE en 2016. Le pourquoi du comment, du laissé faire. Un migrant est un consommateur, suivez l’argent. Il n’y a pas aucun bons sentiments, sauf chez les naïfs. Ceux qui ayant comme nouvelle religion, la bien-pensance dégoulinant de bons sentiments. Ces abrutis utiles depuis plus de 40 ans, ont cautionné le déclin et la faillite, de l’europe, mais surtout de la france se trouvant en tête de gondole.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :