RSS

« Ukraine on Fire », le documentaire d’Oliver Stone que vous ne verrez probablement pas sur vos chaînes TV

19 Jan

 Couvert par les médias occidentaux comme une révolution populaire, il s’agissait en fait d’un coup d’État écrit et mis en scène par des groupes nationalistes et le département d’État US.

« Le film est sorti à l’origine en 2016, mais comme on pouvait s’y attendre, Stone a rencontré des problèmes de distribution aux Etats-Unis et dans les pays occidentaux. Une version russe a été disponible presque immédiatement et a été diffusée à la télévision en Russie, mais les gens du « monde libre » n’ont pas eu accès au film complet. »

Exclusif: Ukraine on Fire, un nouveau documentaire sur la crise ukrainienne, pourrait changer la façon dont les Occidentaux perçoivent le conflit, mais il est peu probable qu’il soit distribué, car il conteste le récit dominant, écrit James DiEugenio.

Il n’est pas très fréquent qu’un film documentaire puisse établir un nouveau paradigme sur un événement récent, sans parler de celui qui est encore en cours. Mais le nouveau film Ukraine on Fire a le potentiel pour le faire – en supposant que beaucoup de gens le voient.

 

Habituellement, les documentaires, même les bons, regroupent les informations familières sous une forme esthétique différente. Si cela est habilement rempli, alors l’information peut nous émouvoir d’une manière différente que de simplement lire à son sujet.

 

Un bon exemple en est le documentaire de Peter Davis sur la participation étatsunienne au Vietnam, Hearts and Minds. En 1974, la plupart des Etats-Uniens comprenaient à quel point la guerre du Vietnam était mauvaise, mais grâce à la combinaison de sons et d’images, ce qui n’aurait pu être fait qu’à travers le cinéma, ce documentaire a créé une sensation, qui a éliminé les derniers obstacles au Etats-Unis pour quitter l’Indochine.

 

Ukraine on Fire a le même potentiel et pourrait apporter une contribution qui va même au-delà de ce que le film de Davis a fait parce qu’il y avait très peu de nouvelles informations dans Hearts and Minds. Surtout pour les spectateurs étatsuniens et d’Europe de l’Ouest, Ukraine on Fire pourrait être révélateur en ce qu’il offre une explication historique des profondes divisions au sein de l’Ukraine et présente des informations sur la crise actuelle qui remet en question le paradigme des médias grand public, qui accusent exclusivement le rôle de la Russie dans le conflit.

Le réalisateur Igor Lopatonok, le rédacteur en chef Alex Chavez et l’écrivaine Vanessa Dean, dont le scénario contient une grande quantité de matériel historique et actuel, explorent comment l’Ukraine est devenue un tel chaudron de violence et de haine. Oliver Stone a été producteur exécutif et a mené des entrevues très médiatisées avec le président russe Vladimir Poutine et  le président ukrainien évincé Viktor Ianoukovitch.

Le film commence par des images saisissantes de la violence qui a déchiré la capitale Kiev pendant la Révolution orange de 2004 et la destitution de Ianoukovitch en 2014. Elle remonte ensuite dans le temps pour fournir une perspective qui a été absente des versions grand public de ces événements et même de nombreuses interprétations médiatiques alternatives…

Lire la suite

Via SLT

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :