RSS

Il mine des bitcoins avec un papier et un crayon

19 Déc

Ah Bon …. Je ne savais pas que c’était possible .  On a donc pas forcément besoin d’un ordi pour miner du BTC . Sans que ça représente forcément un énorme travail !! Par contre il faut un sacré savoir faire , surtout en maths ! Z  

Et s’il était possible de se passer d’ordinateurs surpuissants pour fabriquer ses propres Bitcoins ? C’est ce que démontre cet informaticien, pour qui « c’est très simple ».

Attention, réservé aux matheux. Ken Shirriff est un nerd, un geek, un vrai. Un pur et dur. Le genre de gars qui aime la difficulté et qui s’en explique en détail dans de longs articles particulièrement fouillés et documentés sur son blog. Le genre de gars qui démonte un contrôleur de climatisation pour en analyser le code ou qui prend son pied à imprimer des cartes de vœux de Noël avec un ordinateur IBM 1401 de 1960.

Vous voyez le genre.

Et bien sûr, les crypto-monnaies et plus précisément le Bitcoin n’ont aucun secret pour lui, pas plus que la blockchain, qui sont devenus sont nouveau champ d’expérimentation, ou terrain de jeu, comme vous voulez.

Dans un article aussi long que détaillé et illustré, Ken Shirriff explique par le menu comment il a eu l’idée de miner des Bitcoins à la main, avec juste un crayon et un papier, à l’ancienne si l’on peut dire. Pour rappel, miner des Bitcoins consiste à utiliser du matériel informatique pour effectuer des calculs mathématiques complexes pour le réseau Bitcoin afin de confirmer les transactions et d’en accroître la sécurité. En récompense de leurs services, les mineurs de bitcoin peuvent recevoir des « indemnités » pour les transactions confirmées et les bitcoins nouvellement créés. Les bénéfices sont ainsi répartis en fonction du nombre de calculs effectués et payés en Bitcoins. Une méthode qui nécessite des machines de plus en plus puissantes et énergivores, ce qui commencerait d’ailleurs à poser problème d’un point de vue écologique.

Produire des Bitcoins à main nue pour mieux en comprendre le processus

Pas sûr cependant que la motivation de Ken Shirriff soit de sauver la planète (ou pas seulement) : si l’on se réfère à son article (publié en 2014 à une époque où les calculs étaient probablement moins complexes), le garçon serait plutôt motivé par la beauté du geste que représente cet exercice de mathématiques appliquées, comme il s’en explique : « J’ai décidé de voir à quel point il serait pratique d’exploiter Bitcoin au crayon et au papier. Il s’avère que l’algorithme SHA-256 utilisé pour l’exploitation minière est assez simple et peut en fait être fait à la main. Il n’est pas surprenant de constater que le processus est extrêmement lent par rapport à l’extraction par ordinateur et qu’il est tout à fait impraticable. Mais exécuter l’algorithme manuellement est une bonne façon de comprendre exactement comment il fonctionne. »

Voilà la clé du truc : le gars est fan de rétro-ingénierie. Démonter à la main le processus de minage lui permet de mieux le comprendre, et accessoirement de mieux le maitriser, même s’il s’avère que fabriquer des Bitcoins de cette façon ne parait pas très rentable.

Je vous passe les détails car je ne comprends moi-même pas grand-chose à ses calculs, et j’invite les plus armés en la matière à lire son post et pourquoi pas à tenter l’expérience, mais cette histoire est aussi là pour nous rappeller la base : nous baignons dans un environnement où tout – même les interfaces les plus épurées – est affaire de chiffres.

D’ailleurs, un lecteur de Ken Shirriff le rappelle astucieusement : « Tu pourrais aussi bien effectuer un traitement d’image manuel, par exemple un filtre de flou, qui est beaucoup plus simple que l’algorithme de minage de Bitcoin. Le seul problème est que pour traiter une photo 12 megapixels le calcul devrait être exécuté 12 millions de fois 🙂 »

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 décembre 2017 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :