RSS

Donald Trump veut renvoyer des astronautes américains sur la Lune !!

12 Déc
Donald Trump entouré d’astronautes lors de la signature de la directive.
Donald Trump entouré d’astronautes lors de la signature de la directive. SAUL LOEB / AFP

Hé bien, il est temps ! Des hommes sur la lune , voici ce qu’aucune nation n’a officiellement réalisé depuis les années 70 . Et on se demande bien pourquoi … Je pense aux contraintes techniques et aux ceintures de Van allen . Mieux, établir une base lunaire ! On se demande pourquoi ça n’a pas déjà été fait ….

Mais pour le moment ce ne sont que des mots, j’attend vraiment de voir comment Trump va concrétiser ce projet . Simple effet d’annonce avec mouvements de manchettes ou vrai projet ? J’ai du mal à y croire personnellement . Surout dans la mesure où il n’a défini ni calendrier ni budget  . Quand ?? Comment ??? C’est le grand mystère une fois de plus …. Z . 

Le président américain souhaite que la NASA établisse une base lunaire, première étape pour une mission vers Mars. Mais il n’a défini ni calendrier ni budget.

Le président américain, Donald Trump, a signé lundi 11 décembre la « Space Policy Directive 1 » (« directive sur la politique spatiale ») visant à renvoyer des astronautes états-uniens sur la Lune afin de préparer une mission vers Mars. Aucun homme n’est retourné sur la Lune depuis le 11 décembre 1972, lors de la mission Apollo 17. Donald Trump a signé cette nouvelle directive en présence de l’astronaute Jack Schmitt, qui avait participé à cette ultime mission habitée sur notre satellite naturel, et le dernier membre de cet équipage encore en vie.

Le locataire de la Maison Blanche a demandé à l’agence spatiale américaine (NASA) d’accentuer ses efforts sur les missions habitées vers l’espace lointain, une priorité qui rassemble des élus des deux bords. Mais il est resté évasif sur le financement et le calendrier d’une telle initiative.

« Cette fois, il ne s’agira pas seulement de planter notre drapeau et de laisser notre empreinte. Nous établirons une base pour une mission vers Mars et peut-être un jour au-delà », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie à la Maison Blanche.

La mission vers un astéroïde mise au panier

La directive, qui s’appuie sur des recommandations du Conseil national de l’espace (NSC), récemment réactivé, va « recentrer la NASA sur sa mission de base, l’exploration spatiale », a précisé le porte-parole de la Maison Blanche Hogan Gidley. Donald Trump et plusieurs de ses soutiens climatosceptiques trouvent que l’agence spatiale américaine dépense trop d’argent et d’énergie pour observer et étudier notre planète, et plus particulièrement son climat.

La NASA, dans un communiqué, prend acte du fait que cette nouvelle directive met un terme à son programme visant à envoyer un équipage vers un astéroïde, qui était jusqu’alors considéré comme une étape vers une mission martienne. Qu’en sera-t-il de la « Deep Space Gateway », une sorte de station spatiale située au-delà de l’orbite lunaire, envisagée comme tremplin vers la Planète rouge?

M. Trump s’inscrit, s’agissant de l’objectif d’une mission habitée vers Mars, dans la ligne de son prédécesseur démocrate Barack Obama – bien que le trajet pour y parvenir apparaisse différent. Quelques semaines avant son départ de la Maison Blanche, ce dernier avait énoncé « un objectif clair pour le prochain chapitre de l’histoire de l’Amérique dans l’espace : envoyer des humains sur Mars dans la décennie 2030 et les faire revenir sur Terre en sécurité ».

Cependant, Donald Trump n’a pas annoncé de calendrier, ni de budget lors de la présentation de la directive. Mais comme l’administration précédente, l’idée est d’associer le secteur commercial. La Commercial Spaceflight Federation, qui rassemble les industriels impliqués dans le vols humains, applaudit cette initiative. Son président, Eric Stallmer, a rappelé dans un communiqué que «  l’industrie spatiale américaine a investi des centaines de millions de dollars de capitaux privés pour développer des capacités innovante de transport, d’opérations, et d’utilisation des ressources sur la Lune ». Il en appelle à la NASA pour développer encore des partenariats pour atteindre les objectifs fixés par la directive Trump.

La nouvelle orientation lunaire impulsée par le président américain devrait réjouir Johann-Dietrich Wörner, le patron de l’Agence spatiale européenne, fervent avocat d’un « village lunaire », un projet qui vise à fédérer toutes les initiatives publiques et privées ayant la Lune pour objectif.

Les experts sont unanimes, atteindre la Planète rouge, qui se trouve au minimum à 56 millions de kilomètres de la Terre, nécessitera une véritable prouesse technique et un budget immense, sans commune mesure avec un retour sur la Lune. Un rapport du bureau d’audit de la NASA rappelait, en avril, qu’une expédition humaine vers Mars dans les années 2030 dépasserait les 210 milliards de dollars – deux fois plus que l’ISS et ses trente ans d’exploitation. Plus cruel encore, le Conseil ­national de la recherche américain de 2014, au terme d’une analyse fouillée, intitulée « Les chemins de l’exploration », concluait qu’« aucune raison ne semble à elle seule justifier la poursuite des vols spatiaux humains. »

Le président Trump n’a pas caché que sa directive recouvrait aussi des objectifs militaires et de défense. Comme le rapporte le site Space.com, son vice-président, Mike Pence, qui a présidé les travaux de la NSC, a déclaré lors de la signature du document: « en poursuivant ces objetifs, M. le Président, nous améliorerons notre sécurité nationale et notre capacité à assurer le défense commune du peuple des Etats-Unis d’Amérique. »

Quoi qu’il en soit, la nouvelle directive devrait signer le lancement de grandes manœuvres de réalignement des programmes publics et privés d’exploration habitée, et donner un coup de fouet à ceux soutenus par Elon Musk (SpaceX) et Jeff Bezos (Blue Origin), plus que jamais désireux de chambouler un secteur longtemps resté la chasse gardée des grands opérateurs historiques.

source

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 12 décembre 2017 dans Espace, général, Insolite

 

Étiquettes : , , , ,

4 réponses à “Donald Trump veut renvoyer des astronautes américains sur la Lune !!

  1. polo

    12 décembre 2017 at 4:48

    Il doit manquer d’infos.

     
    • g

      12 décembre 2017 at 4:50

      voici l info qui manque:

       
      • g

        12 décembre 2017 at 4:51

        Avé Trump nouveau chef romain ! voir photo

         
  2. g

    12 décembre 2017 at 4:49

    encore un gros béta qui croît au père Noël. Il peut toujours mettre ça sur sa liste de cadeaux avec Buzz l’éclair, je suis sûr que le père noël lui fera un petit tour de traineau sur la lune et nous fera un petit coucou de là-haut. Tous à vos télescopes le 25 décembre.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :