RSS

Un jour sera sans lendemain

31 Oct

Un jour sera sans lendemain

Avant que les idiots de Washington ne nous fassent envoler de la surface de la terre, ces faibles d’esprit auraient mieux fait d’admettre que l’armée étasunienne est désormais de seconde classe comparée à l’armée russe.

Par exemple, la marine de guerre étasunienne a été rendue obsolète par le missile russe hypersonique Zircon.

Par exemple, les changements de vitesse et de trajectoire de l’ICBM russe Sarmat, invalide le système ABM de Washington. Il suffit d’un Sarmat pour raser la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne ou le Texas. Il n’en faut qu’une douzaine pour vitrifier les États-Unis.

Pourquoi ne savez-vous pas cela ?

Par exemple, le chasseur à réaction F-35 de Washington, celui qui coûte les yeux de la tête, ne rivalise en rien avec les chasseurs russes.

Par exemple, les chars étasuniens n’égalent pas les chars russes.

Par exemple, les troupes russes sont supérieures dans leur préparation au combat et leur entraînement. Elles sont très motivées et ne sont pas épuisées par 16 années de guerres inutiles et frustrantes contre on ne sait quoi.

Si les États-Unis se retrouvent dans une guerre catastrophique contre une puissance militaire supérieure, ce sera la faute d’Hillary Clinton, du Comité national démocrate, de l’ancien directeur de la CIA John Brennan et du complexe militaro-sécuritaire, des médias de la pressetituée et de la gauche libérale progressiste, qui, rendue complètement stupide par la politique identitaire, s’est alliée à des fauteurs de guerre néocons contre le Président Trump, et l’ont empêché de normaliser les relations avec la Russie.

Sans relations convenables avec la Russie, l’Armageddon nucléaire plane au-dessus de nous comme l’épée de Damoclès.

Ne convenez-vous pas qu’il est scandaleux, incroyable, inexcusable, inexplicable, inconscient et irresponsable, que le Parti démocrate, les médias imprimés et télévisés, le complexe militaro-sécuritaire qui est censé nous protéger, et la gauche libérale progressiste, travaillent main dans la main à détruire la race humaine ?

Pourquoi y a-t-il tant d’opposition à la normalisation des relations avec une puissance nucléaire ? Pourquoi même les Verts ont-ils sauté dans le train de la propagande anti-Trump ? Les Verts ne comprennent-ils pas les conséquences de la guerre nucléaire ?

Pourquoi ces tentatives folles et insensées d’éjecter un président qui veut normaliser les relations avec la Russie ?

Pourquoi ces questions ne font-elles pas partie du débat public ?

Au États-Unis, la faillite du leadership politique, des médias et de l’intelligentsia est totale.

Le reste du monde doit trouver un moyen de mettre Washington en quarantaine, avant que le mal ne détruise la vie sur terre.

Paul Craig Roberts

Ancien Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique, Paul Craig Roberts a aussi été rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, chroniqueur pour Business Week, Scripps Howard News Service et Creators Syndicate, et il a aussi eu de nombreuses affectations universitaires.

Original : www.paulcraigroberts.org/2017/10/28/one-day-tomorrow-wont-arrive/
Traduction Petrus Lombard

Publicités
 
 

Étiquettes : , ,

2 réponses à “Un jour sera sans lendemain

  1. POLO

    31 octobre 2017 at 5:19

    Blabla bla! nous en sommes plus à l’arme nucléaire des années 40. La naïveté de la populace.

     
  2. jjp

    8 novembre 2017 at 12:02

    Les armes allemandes étaient supérieures aux autres en 39, 5 ans plus tard, ils avaient perdu la guerre.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :