Les traders sur le pétrole surveillent attentivement pour voir quel sera le pays qui suivra la décision du Venezuela d’exporter du pétrole brut libellé en renminbi au lieu de dollars américains.

Le Venezuela, 11ème plus grand producteur de pétrole au monde, a annoncé le 15 septembre qu’il vendrait du pétrole et du gaz en yuan pour contourner la « tyrannie du dollar », selon un plan annoncé par le président Nicolas Maduro. Les États-Unis ont rapidement réagi en annonçant des sanctions qui interdiraient certaines transactions financières avec le Venezuela.

Carl Weinberg, économiste en chef et directeur général de High Frequency Economics, a déclaré mercredi que la Chine allait « contraindre » l’Arabie Saoudite à échanger du pétrole en yuan. Il dit que si cela se produisait, le reste du marché du pétrole suivrait et abandonnerait le dollar américain comme monnaie de réserve mondiale.

oil-580x421

La Chine représente une puissance significative sur le marché mondial du pétrole. Au premier semestre de 2017, la Chine a dépassé les États-Unis en tant que premier importateur de pétrole brut, soit 8,5 millions de barils par jour en moyenne contre 8,1 millions de barils par jour importés par les États-Unis, selon les données gouvernementales des deux pays.

Au cours des huit premiers mois de 2017, la Chine a importé 281,1 tonnes de pétrole, soit l’équivalent de 2 milliards de barils de pétrole. À un prix moyen de 49,36 dollars US le baril, la Chine a dépensé 99,11 milliards de dollars pour les huit mois d’importations de pétrole, soit environ 148 milliards de dollars par an.

Le plan du gouvernement chinois visant à promouvoir l’utilisation du renminbi sur les marchés mondiaux des produits de base a été décrit dans de récents discours faits par des responsables chinois et des producteurs de pétrole.

La Chine va promouvoir l’utilisation du renminbi sur les marchés mondiaux des produits de base, a rapporté l’agence Xinhua Finance, citant Pan Hongsheng, secrétaire général adjoint du comité de politique monétaire de la Banque populaire de Chine.

Le pays poursuivra la mise en place de systèmes de tarification pour les produits de base libellés en yuan et encouragera les banques commerciales locales à lancer des services financiers innovants pour soutenir ces développements, a déclaré M. Pan lors d’un discours tenu pendant la première conférence mondiale sur le pétrole à Hangzhou dans la province de Zhejiang le 18 Septembre.

Cela encouragera également le lancement d’instruments monétaires de M.dérivés pour aider les investisseurs à négocier des produits de base libellés en yuan, a-t-il dit.

M.Pan a déclaré que le Shanghai International Energy Exchange lancera bientôt les premiers contrats à terme sur le pétrole brut libellés en yuan. Il s’attend à ce que les pays de la ceinture et de la route, qui exportent une quantité importante de produits de base vers la Chine, commencent à utiliser les contrats à terme sur le pétrole brut libellés en yuan comme référence pour les prix.

M.Pan a déclaré que toutes ces mesures visent à promouvoir l’internationalisation du renminbi.

Shanghai Petroleum et Natural Gas Exchange ont réformé leur système de fixation des prix et ont amélioré leur plate-forme commerciale plus tôt cette année et ont obtenu le soutien des traders sur le pétrole et sur le gaz, a déclaré, durant le même évènement, Liu Jian, directeur général adjoint de la China National Offshore Oil Corporation.

Ces réformes visaient à permettre à la Chine d’accroître son pouvoir de négociation sur les prix internationaux du pétrole, à cause de l’augmentation de la quantité de pétrole importée par la Chine, a indiqué M. Liu.

M.Liu a déclaré que les sociétés pétrolières et gazières chinoises devraient participer activement aux marchés à terme et aux marchés au comptant du pétrole et du gaz naturel et aider à promouvoir l’utilisation des indices et des contrats à terme chinois comme références quand elles font des transactions avec des pays étrangers, en particulier ceux qui sont situés sur l’Initiative de la Ceinture et de la Route.

Les compagnies pétrolières et gazières chinoises devraient aider à protéger les intérêts mutuels de la Chine et des pays de la Ceinture et de la Route, a-t-il dit.

Les travaux préparatoires au lancement des premiers contrats à terme sur le pétrole brut en Chine ont atteint leur stade final, a indiqué China Securities Times, citant Fang Xinghai, vice-président de la Commission chinoise de réglementation de sécurité, qui assistait au China (Zhengzhou) International Futures Forum le 8 septembre.

La Chine a déployé beaucoup d’efforts pour accroître son influence sur les marchés mondiaux des produits de base, et de nombreux traders utilisent désormais les marchés à terme sur les produits à base de cuivre chinois, d’acide téréphtalique purifié (PTA) et de minerai de fer comme référence.

Les contrats à terme sur le pétrole brut sont le principal point de départ pour la Chine pour ouvrir davantage son marché à terme, selon lui.

source