RSS

Mexico frappée par un séisme de magnitude 7.1, plus de 200 morts

20 Sep

32 ans jour pour jour après le tremblement de terre de 1985 qui avait fait plus de 10.000 morts. Et quelques jours après le séisme 8.2 , cette réplique fait mal .

La terre a une nouvelle fois tremblé au Mexique. Un séisme de magnitude 7,1 a secoué la ville de Mexico, mardi 19 septembre, provoquant de nombreuses scènes de panique dans cette mégalopole de 20 millions d’habitants et ses alentours. D’heure en heure, le bilan ne cesse de s’alourdir. 248 personnes sont mortes, selon les derniers chiffres provisoires communiqués par le gouvernement.

Le district fédéral de la capitale et l’État voisin de Morelos sont les zones du centre du pays les plus touchées. Parmi les nombreuses victimes se trouvent 21 enfants, décédés dans l’effondrement de leur école. Des habitants sont portés disparus et d’autres corps sans vie pourraient bien être découvertes dans les opérations de déblaiement des décombres.

Ce tremblement de terre meurtrier survient 32 ans jour pour jour après le puissant séisme de 1985. La catastrophe avait fait 10.000 morts environ.

Un épicentre proche de Mexico

Selon le centre géologique américain USGS, l’épicentre de ce séisme se situait à la frontière de l’État de Puebla et Morelos (centre), proche de la capitale, à 51 km de profondeur. Cette mégapole de 20 millions d’habitants a été le théâtre de scènes de panique, au milieu des cris, des pleurs et des crises de nerfs. Ce nouveau séisme intervient quelques jours à peine après un tremblement de terre de 8,2 dans le sud du pays qui avait fait une centaine de morts début septembre.  

Les autorités de la capitale faisaient état d’au moins une cinquantaine de bâtiments effondrés. « Je suis bouleversée, je n’arrive pas à m’arrêter de pleurer, c’est le même cauchemar qu’en 1985 », a déclaré Georgina Sanchez, 52 ans, en pleurs sur une place de Mexico. Le président mexicain Enrique Peña Nieto a écourté un déplacement en province pour rentrer à Mexico en avion. « J’ai ordonné l’évacuation des hôpitaux endommagés et le transfert des patients », a-t-il écrit sur Twitter.

Plusieurs institutions de la capitale, dont l’aéroport international de Mexico ou l’université nationale autonome de Mexico (Unam), une des principales d’Amérique latine, ont annoncé sur leur compte Twitter la suspension de leurs activités pour inspecter les bâtiments. Les écoles à Mexico et à Puebla ont été évacuées et fermées. Le président Enrique Pena Nieto a ordonné dans la soirée l’évacuation des hôpitaux endommagés vers d’autres unités médicales. (source)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 20 septembre 2017 dans général, International, société

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :