RSS

Les scientifiques préviennent que le super-volcan italien Campi Flegrei devient «de plus en plus dangereux» au fur et à mesure que le Magma remonte à la surface

19 Sep

La «zone chaude» du Campi Flegrei

Après que le super-volcant dormant Campi Flegrei (Champs phlégréen en Français ndlr) s’est réveillé à la fin de l’année dernière, une équipe de scientifiques qui a identifié la source du magma du volcan maintenant actif affirme qu’une éruption potentiellement dévastatrice pourrait être juste au coin de la rue.

Le Campi Flegrei est une caldeira volcanique (super volcan de catégorie 7 = qui peut détruire toute vie sur terre) à l’ouest de Naples qui a éclaté au XVIe siècle. Il y a toujours été calme depuis, à l’exception de quelques petits tremblements dans les années 80. Les données sismographiques de ces grondements ont permis aux scientifiques de repérer la source du magma qui a inondé la chambre et la caldeira du Campi Flegrei, selon United Press International. Les résultats sont sans équivoque: une analyse de la zone chaude du supervolcain suggère que le Campi Flegrei pourrait être proche d’une éruption.

 « Ce que cela signifie en termes d’échelle pour toute éruption future , nous  ne pouvons pas dire, mais il ne fait aucun doute que le volcan devient de plus en plus plus dangereux », a déclaré De Siena.

« La grande question à laquelle nous devons répondre maintenant, c’est de savoir si c’est une grande couche de magma qui monte à la surface, ou quelque chose de moins inquiétant qui pourrait trouver son chemin vers la surface en mer ».

Les chercheurs comparent la zone chaude du volcan à un bol de soupe bouillant. Au cours des dernières années, le volcan est devenu considérablement plus chaud .

Il y a quatre ans, les scientifiques ont prévenu que toute éruption pourrait tuer des millions de personnes vivant près ou au-dessus du volcan.

« Ces zones peuvent donner lieu aux seules éruptions qui peuvent avoir des effets catastrophiques au niveau mondial,  comparables aux impacts majeurs des météorites », a déclaré Giuseppe De Natale, responsable d’un projet de suivi de l’activité du volcan.

Maintenant, sur la base d’une évaluation des flux actuels, les scientifiques craignent qu’une éruption potentiellement mortelle puisse se produire près d’un centre de population comme la ville de Naples.

«Au cours des 30 dernières années, le comportement du volcan a changé, tout en devenant plus chaud en raison des fluides qui imprègnent toute la caldeira», a expliqué le Dr De Siena.

« Tout ce qui a produit  de l’activité sous Pozzuoli dans les années 1980 a migré ailleurs, donc le danger ne se situe plus seulement au même endroit, il pourrait maintenant être beaucoup plus proche de Naples, plus densément peuplé.

« Cela signifie que le risque provenant de la caldeira n’est plus seulement au centre, mais il a migré. En effet, vous pouvez maintenant caractériser le Campi Flegrei comme un bol de soupe bouillant sous la surface.

« Ce que cela signifie en termes d’échelle pour toute éruption future , nous  ne pouvons pas le dire, mais il ne fait aucun doute que le volcan devient de plus en plus plus dangereux ».

L’étude, que  rapporte  Phys.org et qui fournit une référence qui pourrait aider à déterminer le moment des éruptions futures, a été dirigée par le Dr Luca De Siena à l’Université d’Aberdeen en collaboration avec l’INGV Osservatorio Vesuviano, le laboratoire RISSC de l’Université de Naples , et l’Université du Texas à Austin.

Pourtant, les scientifiques ont des questions.

« Une question qui rend perplexe les scientifiques est l’endroit où le magma est situé sous la caldeira, et notre étude fournit la première preuve qu’une zone chaude sous la ville de Pozzuoli  s’étend vers la mer à une profondeur de 4 km », a déclaré le Dr De Siena.

« Bien que ce soit l’emplacement le plus probable d’une petite poche de magma, il pourrait également s’agir du dessus d’une chambre  magmatique plus large, remplie de liquide chauffé  , situé même plus profondément ».

L’étude du Dr De Siena suggère que le magma a été empêché de s’élever vers la surface dans les années 1980 grace à la présence d’une formation rocheuse d’un à deux kilomètres qui a bloqué son chemin, ce qui l’oblige à libérer de l’énergie dans une autre direction. Bien que les implications de cela ne soient pas complètement comprises, la quantité relativement faible d’activité sismique dans la région depuis les années 1980 suggère que des pressions se forment dans la caldeira, ce qui augmente le risque d’une éruption.

Il y a quelques jours, les scientifiques ont mis en garde contre le fait que le Mont Paektu , un supervolcan dormant en Corée du Nord, puisse être réveillé pour une éruption potentiellement menaçante si la nation isolée continue de mener des essais nucléaires sur son site de test nucléaire de Punggye-ri.

Pendant ce temps, les autorités gouvernementales américaines surveillent une situation similaire qui se déroule à Yellowstone au Wyoming, un autre « supervolcan « . Une éruption à Yellowstone pourrait plonger la Terre dans un hiver volcanique, selon les scientifiques de la NASA, qui ont conçu un plan incroyablement risqué pour sauver les États-Unis du réveil du volcan.

Bien sûr, certains scientifiques disent que le plan de la NASA risque de déclencher l’éruption qu’ils essaient de prévenir.

La NASA croit que la solution la plus viable pourrait être de percer jusqu’à 10 km dans le super volcan et de pomper l’eau à haute pression. L’eau circulante reviendrait à une température d’environ 350 ° C (662 ° F), lentement jour après jour,  extrayant la chaleur du volcan. Et si un tel projet atteindrait un coût estimé à environ 3,46 milliards de dollars, il s’agit d’une idée attrayante qui pourrait convaincre les politiciens (contribuables) de faire l’investissement.

Bien sûr, le forage dans un supervolcan comprend ses propres risques, comme l’éruption que les scientifiques sont désespérés de prévenir.

Zero Hedge – resistanceauthentique

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2017 dans Climat - Environnement, général, Insolite, International

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

3 réponses à “Les scientifiques préviennent que le super-volcan italien Campi Flegrei devient «de plus en plus dangereux» au fur et à mesure que le Magma remonte à la surface

  1. orthodharma

    19 septembre 2017 at 6:50

    Bonjour, c’est bien de revenir.
    Les campi phlégréï, c’est pas cela du tout. En fait le pire a quoi vous pourriez penser, ce serait un millionnieme de la réalité. Vous n’avez pas la dimension du problème.

     
  2. jeanne d arc

    19 septembre 2017 at 7:49

    litalie a regnie dieu grand chatiment

     
    • orthodharma

      19 septembre 2017 at 9:25

      Il y a grand chatiment, quand trop longtemps on a oubliè de travailler, assainir, drainer, éventer etc …

      Mais le sud de la france sous le 45 ° il y a grand danger aussi.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :