RSS

Du glyphosate, le principal composant du Roundup, détecté jusque dans nos céréales

14 Sep

Une nouvelle étude menée par l’OMS et la FAO a en effet estimé « improbable » que l’herbicide de Monsento « constitue un risque cancérogène pour l’homme ». : 

Marche arrière toute ! Une nouvelle expertise des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), publiée ce lundi 16 mai, met hors de cause l’herbicide mis au point par Monsanto. D’après les conclusions, « le glyphosate est peu probablement génotoxique (toxique pour l’ADN) aux expositions alimentaires anticipées ». Cette étude intervient juste avant le vote du comité européen qui doit statuer sur la ré autorisation du Roundup, les 18 et 19 mai.

Mais non, ce n’est pas du lobying voyons … Vive le principe de précaution, alors qu’il est notoire que le glyphosate est cancérigène !! Ensuite on se demande d’où proviennent tous les cancers qui touchent la population ! Incroyable !

TESTING – L’association Générations Futures a fait analyser 30 produits de consommation courante pour voir s’ils contenaient du glyphosate, substance classée comme « cancérigène probable » par l’OMS. Bilan : plus de la moitié des produits testés présentent des traces de l’herbicide.

C’est la molécule active du Roundup, le désherbant phare de Monsanto : le glyphosate a été classé comme cancérigène probable il y a deux ans par l’Organisation mondiale de la santé. Et pourtant, on en trouverait dans des produits de consommation courante. C’est ce que révèle une étude menée par l’ONG Générations futures, qui dévoile ses résultats ce jeudi 14 septembre.

L’association anti-pesticides est partie du constat que le glyphosate était très rarement recherché dans nos aliments par les services de la répression des fraudes. Principale raison : les analyses coûtent cher. Elle a donc mené les tests elle-même.

Une trentaine de produits testés

Les résultats sont confondants : sur 30 échantillons analysés, 16 contiennent du glyphosate. Les analyses ont porté sur 18 échantillons à base de céréales : 8 marques de céréales pour petit-déjeuner, 7 types de pâtes alimentaires, 3 autres (petits pains secs, biscottes). 12 échantillons de légumineuses sèches ont aussi été analysés : 7 de lentilles, 2 de pois chiches, deux de haricots secs, un de pois cassés. Ces produits ont tous été achetés en supermarché.

Selon les analyses réalisées, « 7 céréales de petit-déjeuner sur 8 » contenaient du glyphosate. « 7 légumineuses sur 12 analysées » en contenaient aussi. La proportion est nettement plus faible pour les pâtes : « 2 pâtes alimentaires sur 7 en contiennent ».

En revanche, « aucun des 3 autres produits à base de céréales (petits pains secs, biscottes) » ne contenait de glyphosate. Trois échantillons (deux sortes de lentilles et des pois chiches) contenaient aussi de l’AMPA, un produit de dégradation du glyphosate.

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :