RSS

Des microparticules de plastique dans l’eau du robinet

07 Sep
Des microparticules de plastique dans l'eau du robinet

Le plastique c’est fantastique ! Apres les micro plastique qu’on retrouve dans tous nos océans, c’est maintenant l’eau du robinet qui est concernée . Le 6e continent est partout en fait … y compris dans notre propre corps ! 

Des échantillons d’eau potable prélevés au robinet dans 14 pays ont révélé la présence presque systématique de microparticules de plastique dont les effets sur la santé sont encore mal connus, a révélé mercredi une étude américaine.

Pour leurs travaux, les chercheurs de l’Université du Minnesota et de l’Université de l’État de New York ont collecté 159 échantillons au début de l’année 2017 dans différents pays (Ouganda, Inde, Indonésie, Beyrouth, Équateur, États-Unis, etc.) et en Europe.

L’analyse par un laboratoire de l’Université du Minnesota a démontré que « 83% des échantillons contenaient des particules de plastique », affirment les chercheurs dans un rapport intitulé « Invisible: le plastique à l’intérieur de nous ». Le nombre de microplastiques trouvés par litre allait de 0 à 57, avec une moyenne de plus de quatre par litre, et leur taille variait de 0,1 à 5 millimètres.

3 à 4.000 microparticules ingérée chaque année par personne

En considérant qu’une personne boit 2 à 3 litres d’eau par jour, elle pourrait ainsi ingérer 3 à 4.000 microparticules chaque année, ont estimé les chercheurs. « La densité la plus élevée de plastique a été trouvée en Amérique du Nord et les plus basses dans les pays européens », écrivent-ils. Les effets de la présence de ces microparticules sont encore à déterminer mais les auteurs de l’étude soulignent que de précédents travaux ont montré qu’elles pouvaient diffuser des substances chimiques et des bactéries.

« Ces particules de plastique (présentes dans l’eau potable) viennent s’ajouter aux plastiques potentiellement consommés dans d’autres produits comme le sel de mer, la bière ou les produits de la mer », font également remarquer les auteurs, en appelant à approfondir les recherches sur les effets de ce type d’ingestion sur la santé humaine.

Source

Publicités
 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :