RSS

Ce robot peut réaliser une opération du crâne 50 fois plus rapidement qu’un chirurgien !

23 Mai

Les robots pourront-ils un jour surpasser la dextérité du chirurgien ? L’avenir nous le dira. Quant à savoir si c’est souhaitable, c’est une autre question. En revanche, les robots pourraient bien nous faire gagner du temps. Beaucoup de temps.

La chirurgie est une affaire de précision, encore plus pour une opération du cerveau. Mais avant d’explorer l’organe le plus complexe de l’Univers, le chirurgien doit forer. Longue et fastidieuse (environ deux heures), l’ouverture du crâne pour opérer le cerveau pourrait bientôt être confiée à un robot capable de pratiquer la procédure en moins de trois minutes, soit près de cinquante fois plus vite que les meilleurs chirurgiens. C’est un gain de temps non négligeable tant pour le patient, que pour le chirurgien.

La craniectomie est réalisée sous anesthésie générale et consiste à découper un ou plusieurs os du crâne. Cette opération permet d’accéder à l’encéphale afin d’intervenir pour retirer une tumeur, interrompre une hémorragie ou traiter un abcès. Les chirurgiens pratiquent alors une petite incision sur le cuir chevelu et ouvrent un volet crânien, lequel est refermé puis fixé au terme de l’intervention. Le processus fastidieux nécessite la prise en compte de la densité osseuse ou encore de la présence (et de la préservation donc) des vaisseaux et artères qui courent sous la voûte crânienne. C’est pourquoi cette étape de l’opération est si longue. Ce nouveau prototype développé par une équipe de l’université de l’Utah (États-Unis) pourrait donc permettre de réduire le processus.

Cette « foreuse automatisée » est pilotée par un programme informatique auquel sont préalablement transmises les données extraites des tomodensitogrammes du patient. Grâce à ces données, le robot prendra en compte l’emplacement des vaisseaux sanguins, la densité ou encore l’épaisseur de l’os avant de percer le volet crânien. »Le logiciel permet au chirurgien de choisir le chemin optimal pour aller d’un point A à un point B comme avec Google Maps« , précise Alagar. K. Balaji, un des auteurs de l’étude. « Ensuite, le robot se met au travail ».

Mis à part les capacités évidentes d’une telle machine, celle-ci pourrait également faire économiser de l’argent à long terme. En réduisant la durée du geste, le temps d’opérations est de facto considérablement réduit. Cela signifie également une anesthésie plus courte, moins de risques d’infection pour le patient et moins de fatigue pour le chirurgien.

Source, via SP

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 23 mai 2017 dans général, Santé - nutrition, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :