RSS

Allergies : des experts s’alarment de l’explosion des pathologies

23 Mai
 Illustration. Aujourd’hui, nous sommes en France 20 millions d’allergiques, soit 30% de la population.

Les allergologues ont dévoilé jeudi leur livre blanc. Ils s’inquiètent de l’explosion des formes sévères : rhinites chroniques, asthmes qui s’associent avec des intolérances alimentaires…

Elle l’avait laissé petit garçon de 5 ans avec le nez qui coule. Elle l’a retrouvé avant-hier ado de 15 ans, asthmatique, allergique aux acariens et aux pollens. «Je ne l’avais pas revu entre-temps. Pour les allergies, il y a un dogme du ça va passer. C’est dramatique», soupire le docteur Isabelle Bossé, allergologue à La Rochelle (Charente-Maritime).

 

«Graves, très graves, majeures, mortelles… » Les médecins multiplient les adjectifs lorsqu’il s’agit de qualifier l’évolution des allergies. Jeudi, les plus éminents spécialistes français ont alerté sur l’explosion des formes de plus en plus sévères de ces maladies et publié un livre blanc. «Aujourd’hui, ce n’est plus seulement le fameux rhume des foins qui durait deux-trois mois. Ce sont des rhinites qui se complexifient ou évoluent vers l’asthme, des intolérances alimentaires et/ou digestives qui s’y ajoutent, des formes importantes d’eczéma… », décrypte la professeur Jocelyne Just, cheffe du service d’allergologie pédiatrique à l’hôpital parisien Trousseau et présidente de la Société française d’allergologie. Dans leur livre blanc, les médecins demandent une prise de conscience politique et scientifique et s’inquiètent d’un possible déremboursement des traitements, notamment de l’immunothérapie allergénique, plus connue sous le nom de désensibilisation.

 

 

 -

 

 

«Une épidémie silencieuse»

 

Aujourd’hui, nous sommes en France 20 millions d’allergiques, soit 30 % de la population. En 1963, c’était… 3,8 % ! «On est face à une épidémie silencieuse, comme l’a été le diabète. Les chiffres faramineux disent qu’il faut une meilleure prise en charge et connaissance du sujet», plaide le député (PS) Gérard Bapt, très impliqué sur les questions de santé.

 

> A LIRE AUSSI.  Attention aux pollens de bouleau

 

Comment en est-on arrivé là ? La faute à qui ? «Les allergies sont des sentinelles, elles témoignent des changements de notre environnement», pointe la professeur Just. Parmi ses exemples, le réchauffement climatique qui entraîne des périodes de pollinisation plus longues. Mais aussi la pollution et les pesticides rendant plus agressifs les pollens, le changement d’habitudes alimentaires, la sédentarisation…

 

«Le manque de diversité végétale a sa part de responsabilité, reprend-elle. Après la tempête de 1999, on a replanté en masse des bouleaux qui contiennent la même charge allergique que certains fruits comme la pomme ou la poire. On a vu les allergies croisées augmenter.»

 

«Tout est question de vocable, appuie Christine Rolland, directrice de l’association Asthme et allergie. On l’emploie à toutes les sauces, on dit qu’on est allergique au travail, à sa belle-mère… ça banalise un phénomène qui est grave.» Elle cite la détérioration du sommeil, l’isolement, les troubles de la concentration, voire des cas de choc anaphylactique (une réaction allergique poussée à l’extrême, pouvant aller jusqu’à la mort)… « La rhinite allergique, c’est sept millions de journées non travaillées en France ; l’allergie est la première cause de perte de productivité », reprend-elle, en se grattant régulièrement la gorge. « Ce n’est pas une allergie », précise-t-elle avant d’ajouter : « Quoique ! »

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 23 mai 2017 dans général

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :