RSS

UN LYCÉE INVENTE UNE MÉTHODE PROMETTEUSE POUR DÉSALINISER L’EAU DE MER

18 Mai

Chaitanya Karamchedu, un lycéen de Portland (États-Unis), a développé une technique novatrice pour remédier au manque d’eau potable dans le monde : si un simple lycéen arrive à trouver une méthode efficace pour rendre l’eau de mer potable, on se demande ce que fait la corporatocratie qui a pourtant des moyens démesurés, pour solutionner définitivement ce problème  …

———————————————————————–

Mers, océans, calottes polaires, glaciers, neiges éternelles, nappes phréatiques et aquifères, fleuves et rivières… L’eau couvre 70% de la Terre : elle est présente partout. Seulement, 97% de cette eau sont salés… Et donc non potables.

Aujourd’hui dans le monde, près d’une personne sur huit n’a pas accès à l’eau potable. Une statistique plus qu’effrayante, qui mérite vraiment qu’on s’attarde sur le problème.

C’est ce qu’a fait Chaitanya Karamchedu, ou comme il le préfère, Chai, un étudiant américain d’origine indienne, en se penchant sur la désalinisation de l’eau de mer.

Ayant conscience de la difficulté d’application des techniques déjà existantes, qui sont, de plus, extrêmement onéreuses, il a tenté de prendre le problème sous un autre angle, et semble avoir réussi !

D’un point de vue moléculaire, l’eau salée est en réalité composée à 10% seulement de molécules d’eau salée. Pour séparer ces molécules d’eau « attachées » aux molécules de sel, on utilisait jusque là différents procédés de distillation, mais aussi l’électrodialyse, l’osmose inversée ou la condensation. En d’autres termes, on extrayait le sel d’un côté et l’eau douce de l’autre.

Chaitanya, lui, a préféré prendre le problème à l’envers en s’intéressant aux autres 90% d’eau, non rattachées aux molécules de sel.

Crédit photo : KPTV Fox 12 Oregon

Ainsi, il a utilisé un polymère hydrophile capable d’absorber l’eau douce pour la transformer en gel, sans toucher à l’eau salée… L’étape d’après consistait à séparer le gel de l’eau salée, puis à retransformer ce gel en eau douce, le tout sans apport d’énergie thermique ou électrique.

Avec un rendement de 70%, ses premiers essais ont été tellement concluants qu’il a présenté sa méthode à plusieurs concours, dont le Techcon, organisé par le MIT, qui a valu à son invention de remporter la deuxième place de la compétition, ainsi que la Foire Scientifique Internationale de Intel où il a remporté un prix 10 000 dollars, avec lequel il pourra financer et poursuivre ses recherches.

Crédit photo : KPTV Fox 12 Oregon

Les avantages de sa solution ? Une technique peu coûteuse, qui ne nécessite pas de matériel compliqué ou d’apport d’énergie extérieure, et qui peut être mise en oeuvre à petite comme à grande échelle.

Inspiré par cette expérience, Chaintanya explique travailler sur une série de 8 problèmes vitaux pour l’humanité sur sur le même schéma.

« Certains problèmes ont l’air d’être impossibles à résoudre, mais ils ne le sont pas. Aucun ne l’est, en réalité. »

Pour ceux qui n’ont pas besoin de sous-titres, voici une vidéo explicative de son travail :

On lui souhaite de réussir, pour lui car il le mérite, et pour tous ceux à qui ses inventions pourraient venir en aide. C’est de gens comme lui dont on a besoin, pourvu que ça continue !

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 18 mai 2017 dans Climat - Environnement, général

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :