RSS

Simulation informatique : les physiciens ont peut-être la preuve que l’Univers en est une

07 Mai

A voir le nombre d’articles qui fleurissent sur internet sur ce sujet et le nom de leurs auteurs, tous physiciens quantique de renom ou philosophe, il semble bien que quelque chose d’inhabituel agite la pensée humaine ces derniers temps.

Un grand colloque a même été organisé en 2016 avec 200 physiciens et philosophes qui ont discuté de la possibilité que notre univers soit une simple simulation informatique. Et vous savez quoi ? Il semble bien que oui…

———————————————————————————————————–

Des physiciens ont peut-être la preuve que l’Univers est une simulation par ordinateur. Alors comment ? Ils ont fait une simulation informatique de l’univers. Et ça ressemble étrangement à notre monde.

Une longue expérience de réflexion émise par les philosophes et la culture populaire fait ressortir que toute civilisation d’une taille et d’une intelligence suffisantes finirait par créer une simulation de l’univers si une telle chose était possible.

Et comme il y aurait donc beaucoup plus de simulations (à l’intérieur de simulations, au sein de simulations) que d’univers réels, il est donc plus probable que notre monde soit artificiel.

Une équipe de chercheurs à l’université de Bonn en Allemagne dirigée par Silas Beane annonce avoir des preuves qui pourraient affirmer cela.

Dans un billet intitulé «Contraintes sur l’univers en tant que simulation numérique», ils soulignent que les simulations actuelles de l’univers (qui existent, mais qui sont extrêmement faibles et petites) mettent naturellement des limites sur les lois physiques.

Technology Review explique que «le problème de toutes les simulations est que les lois de la physique, qui paraissent continues, doivent être superposées sur un réseau tridimensionnel discret qui progresse par étapes du temps ».

Pour définir cela grossièrement, c’est qu’en étant simplement une simulation, l’ordinateur définirait des limites, par exemple, l’énergie que les particules peuvent avoir dans le programme.

Ces limites seraient ressenties par ceux qui vivent cette simulation ; et il s’avère que quelque chose qui ressemble à ces limites existe bel et bien.

Par exemple, quelque chose connu sous le nom de Greisen-Zatsepin-Kuzmin, ou GZK, est une limite apparente de l’énergie que les particules de rayons cosmiques peuvent avoir. Ceci est causé par l’interaction avec le fond diffus cosmologique. Mais Beane et le co-auteur argumentent que le modèle de cette règle reflète ce que vous pourriez attendre d’une simulation par ordinateur.

Naturellement, à ce stade, la science devient assez difficile à parcourir ; et nous vous conseillons de lire le document lui-même pour essayer d’obtenir tous les détails de l’idée.

Mais l’impression de base est intrigante et passionnante.

Comme un prisonnier dans une cellule noire, nous ne serons peut-être jamais en mesure de voir les «murs» de notre prison ; mais grâce à la physique, nous pouvons les toucher.

Source : The Huffington Post – Traduction par Esprit Science Métaphysiques

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 7 mai 2017 dans Espace, général, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Une réponse à “Simulation informatique : les physiciens ont peut-être la preuve que l’Univers en est une

  1. g

    7 mai 2017 at 5:24

    c’est le serpent qui se mord la queue. ( ils ont atteint leur sommet de capacité de débilité )
    L’illusion de leur esprit a crée un modèle de monde illusoire. Tout cela à cause d’un mauvais référentiel de départ. pathétique pour le monde de la science.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :