RSS

Les 5 chiffres qui montrent l’explosion du bio en France

30 Avr
En l'espace d'une dizaine d'années, le bio s'est installé dans les cuisines et le quotidien des Français.

En l’espace d’une dizaine d’années, le bio s’est installé dans les cuisines et le quotidien des Français. Preuve de ce succès, l’Agence Bio, un groupement d’intérêt public français qui effectue chaque année un état des lieux du secteur, a qualifié 2016 «d’historique». Si l’engouement de la part des consommateurs est fort, celui des agriculteurs l’est tout autant. Nombre d’entre eux se sont tournés vers cette culture plus respectueuse de l’environnement.

Tour d’horizon des principaux chiffres du secteur:

• 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires

En 2016, les consommateurs de l’Hexagone ont dépensé 7 milliards d’euros pour acheter des aliments labellisés sans produits phytosanitaires ni OGM, un record. Ce chiffre marque un bond de 20% par rapport à la consommation de l’année précédente, qui s’élevait à 5,76 milliards d’euros. Depuis 2007 – lorsque l’Agence Bio enregistrait un chiffre d’affaire de 2 milliards d’euros – le secteur a connu une croissance de 278%.

• 47.185 opérateurs bio

Cette année encore, le nombre d’acteurs de la filière a augmenté. On compte désormais sur tout le territoire français plus de 47.185 opérateurs. Dans le détail, on dénombre 32.326 exploitants agricoles bio et 14.859 personnes qui travaillent dans la transformation et la distribution de produits bio, ce qui représente une évolution de l’ordre de 12% en l’espace d’un an. D’après Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio, l’augmentation des exploitation biologiques est notamment dû à un «effet de voisinage». Lorsqu’un agriculteur fait le pari du bio, ses voisins peuvent se laisser eux aussi tenter par cette pratique qui peut s’avérer moins couteuse.

En 2016, la région Occitanie comptait 7227 exploitants agricoles, soit 20% des producteurs bio Français, suivie par la région Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine qui en comptaient chacune entre 4700 et 4800.

• 5,7% de la surface agricole française

Fin 2016, les surfaces engagées en agriculture biologique étaient estimées à 1,54 million d’hectares. «Cette croissance, de l’ordre de +16 % en un an, est le résultat des nombreux engagements dans l’année qui portent les surfaces en conversion au-delà de 470.000 ha, dont au moins 250.000 ha en 1ère année de conversion. Fin 2016, 5,7 % de la surface agricole utile française était ainsi conduits selon le cahier de charge de l’agriculture biologique», peut-on ainsi lire dans le rapport du groupement d’intérêt public.

• 3e pays Européen du nombre d’hectares agricole bio

En 2015, 11 millions d’hectares étaient alloués à l’agriculture biologique ou en cours de conversion, en Europe. Ce qui représente 6,2% de la superficie agricole utilisée (SAU) totale de l’Union européenne (UE). D’après les données d’Eurostat, la superficie consacrée à l’agriculture biologique a augmenté de presque deux millions d’hectares, depuis 2010. Avec ses 1,33 d’hectares bio en 2015, la France arrivait en troisième position des pays européens.

En revanche, seule ombre au tableau, avec 4.9% du territoire agricole alloué au bio, la France arrive en 18e position des pays de l’UE… Elle est donc loin derrière l’Autriche, la Suède ou l’Estonie qui ont consacré au Bio respectivement 20.3%, 17.1% et 15.7% de leur surface agricole utile.

• 9 Français sur 10 ont consommé bio en 2016

Le succès du bio ne serait évidemment pas le même sans le consommateur. Les chiffres le prouvent: les Français se soucient de plus en plus de ce qu’ils trouvent dans leurs assiettes. D’après le Baromètre de l’agence Bio et du CSA, près de 9 Français sur 10 déclarent avoir consommé des produits biologiques au cours des 12 derniers mois. Et ils sont 7 sur 10 à en consommer une fois par mois. Ils achètent, par ordre de préférence, des fruits et légumes, du lait et des produits laitiers, des œufs, des produits d’épicerie – notamment des pâtes, du riz et des céréales -, puis de la viande.

Cette tendance doit évidemment beaucoup à l’engouement de la grande distribution pour ce marché lucratif mais aussi à la création et au développement d’enseignes spécialisées. Par exemple, le groupement coopératif Biocoop a enregistré en 2016 une croissance de 25% de ses ventes et 950 millions d’euros de chiffre d’affaire.

Source et infographies

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 30 avril 2017 dans Climat - Environnement, général, Santé - nutrition

 

Étiquettes : , , , ,

Une réponse à “Les 5 chiffres qui montrent l’explosion du bio en France

  1. collin philippe

    30 avril 2017 at 4:26

    Voilà une bonne nouvelle ! l faut continuer de se débarrasser de ces produits toxiques que sont les produits chimiques et phytosanitaires et autres… Les français sont plus intelligents que ne le pensent les actionnaires de ces multinationales qui s’enrichissent sur la santé des citoyens !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :