RSS

« Quand la bulle de la dette éclatera, des millions de personnes mourront »

06 Avr

global-crisis

Il peut être difficile de comprendre les répercussions susceptibles de faire suite à un effondrement de l’économie globale et des marchés des actions et de la dette. Bien que nous soyons conscients qu’un sérieux évènement financier fasse aujourd’hui son approche, il demeure déconcertant et quelque peu stressant de déterminer comment il impactera nos vies et d’établir une stratégie appropriée pour en mitiger les conséquences.

Les questions que se posent les Américains au sujet de l’effondrement à venir sont très nombreuses, mais les réponses ne se bousculent pas. Est-il sage de garder de l’argent sur mon plan d’épargne retraite ? Quelles sociétés cotées en bourse sont susceptibles de résister à la récession ? L’or et l’argent auront-ils encore de la valeur quand le système tout entier se sera effondré ? Quelles quantités de nourriture dois-je accumuler en prévision d’une suspension des flux commerciaux ? Y aura-t-il des émeutes dans ma ville ?

Dans l’interview ci-dessous avec X22 Report Spotlight, l’analyste et intellectuel anticonformiste Greg Mannarino, de chez Traders Choice, nous explique succinctement les défis auxquels nous faisons face en tant qu’individus et en tant que nation. Il ne mâche pas ses mots et va droit au but : la dette est hors de contrôle.

Comme l’explique Mannarino, nous faisons face à un évènement si sérieux qu’il impactera tous les habitants de la Terre. Mais avant de nous y préparer, il nous faut comprendre ce qui se passera, et ce à quoi ce scénario catastrophe pourra ressembler :

Les banques centrales… en adoptant un modèle économique basé sur la dette, qui nécessite l’emprunt de sommes de plus en plus importantes au futur pour maintenir le niveau de vie actuel, ont créé un univers alternatif qui ne pourrait pas exister autrement. Si nous n’avions pas accès à ces financements et à cet endettement, notre mode de vie serait très différent de ce qu’il est aujourd’hui.

La conséquence en a été une explosion démographique… qui s’est développée en parallèle à l’explosion de la dette. C’est une situation incroyable !

Quand la bulle de la dette éclatera, nous traverserons également une correction démographique. C’est une certitude mathématique.

Des millions de personnes mourront de par le monde quand éclatera la bulle de la dette. Et je dis bien quand, pas si…

Les ressources se feront si rares que de plus en plus de pays se déclareront mutuellement la guerre. Les gens se démèneront… ils feront tout leur possible pour survivre… pour survenir à leurs propres besoins et à ceux de leur famille.

Il n’y aura pas d’échappatoire.

Remettons les choses dans leur contexte. Les banques centrales du monde, en établissant des taux d’intérêt négatifs, ont renversé le système financier tout entier. Elles sont désespérées à ce point. Elles demandent aux gens de verser de l’argent pour déposer de l’argent auprès de ces institutions.

Ça ne marchera pas. Et comment pourrait-il en être autrement ?

Voilà qui devrait nous apprendre à tous l’imminence de cette catastrophe.

Comme le note Mannarino, il devrait être évident que nous soyons aujourd’hui à l’aube d’une implosion du système de la dette sur lequel sont établies nos structures sociétales. Quand ce système s’effondrera, il en ira de même pour la vie telle que nous la connaissons aujourd’hui.

J’espère évidemment que Mannarino se trompe. Mais s’il se trouve avoir raison, alors nous avançons aujourd’hui vers un évènement qui pourrait nous mener à une explosion de la bulle démographique, un évènement contre lequel nous a mis en garde Michael Ruppert il y a cinq ans :

Il ne reste plus que deux bulles qui attendent aujourd’hui d’exploser. Il s’agit de la bulle chinoise et de la bulle démographique. Après que la bulle chinoise aura éclaté, il en ira de même pour la bulle démographique.

La semaine dernière, nous avons souligné un rapport qui suggère que, d’ici à 2025, la population des Etats-Unis pourrait se trouver réduite de 78% en conséquence d’une crise globale telle que celle décrite par Mannarino.

L’expansion du commerce, de la production de nourriture, de l’énergie et du logement survenue ces cinquante dernières années a été le résultat de l’expansion du crédit, et donc de la dette. Une fois que les marchés du crédit se renverseront et que la population, déjà incapable de rembourser ses propres prêts, ne pourra plus supporter davantage de dette, le système s’effondrera.

Pour nous donner une idée, bien que de plus petite échelle, de ce à quoi pourra ressembler cet effondrement, il nous suffit de regarder ce qui s’est passé en Grèce ces dernières années. Les marchés du crédit se sont retrouvés paralysés et que le gouvernement, les entreprises locales et la population n’ont plus pu obtenir de prêts et le commerce s’est retrouvé au point mort. Il est devenu très difficile de trouver un emploi, l’accès aux médicaments s’est trouvé réduit, les gens en ont été réduits à se battre pour de la nourriture, et, dans tout le pays, les réseaux électriques ont pratiquement été coupés.

Nous avons vu, en Grèce, ce qui arrive à une nation prospère une fois que l’argent cesse d’affluer. Par chance, parce que la Grèce n’était qu’un pays au sein de l’Union européenne, les pouvoirs en place ont pu garder le contrôle sur l’effondrement, comme on superviserait la démolition d’un bâtiment.

Mais que se passerait-il si un tel scénario se développait à l’échelle globale, comme le pense Mannarino ?

Qui volerait à notre rescousse ?

Pour ce qui concerne le lendemain immédiat, la réponse est « personne ». Les gens devraient se débrouiller seuls.

Si le pire scénario venait à se produire et que le marché global de la dette aux plusieurs trillions de dollars venait à s’effondrer, la conséquence immédiate en serait un mouvement de panique, qui se transformerait rapidement en vague de colère à mesure que les gens réaliseraient qu’aucune aide n’est en chemin. Comme l’a noté Mannarino, le monde deviendrait Baltimore.

Comment vous préparer à un tel scénario ?

  • Il vous faut tout d’abord commencer par accumuler des ressources essentielles – de la nourriture et des médicaments.
  • Ainsi que disposer d’une source d’eau potable et d’énergie, parce qu’au milieu d’une crise, les employés des services des eaux et des réseaux électriques resteront chez eux, tout comme vous, pour protéger leur famille.
  • Disposez également d’un moyen de vous défendre. Quand le monde deviendra Baltimore, la police ne répondra à plus aucun appel.

Dans son livre The Prepper’s Blueprint, Tess Pennington établit une stratégie de préparation destinée à couvrir plusieurs niveaux d’urgence, depuis les urgences immédiates d’une durée de deux à huit semaines jusqu’à des évènements de long terme, pouvant durer une année ou plus.

Si vous manquez de vous y préparer, vous et votre famille serez directement exposés aux émeutes, aux pillages et à la violence qui accompagneront l’effondrement du système.

Quand un désastre de grande échelle se produit de manière inattendue, les valeurs sociales se désintègrent, et le crime et le chaos deviennent partie intégrante de la vie de tous les jours. Ce sont les individus, et non le désastre lui-même, qui créent ces éclatements de l’ordre social. Malheureusement, certains de ceux qui participent à la désintégration de la société perçoivent leur désespoir comme une raison suffisante pour voler aux autres. D’autres, par désespoir aussi, y participent pour subvenir aux besoins de leur famille.

Le désespoir ne connaît pas de limites. C’est là une condition humaine et une difficile vérité. Lorsqu’une personne se trouve dans une situation désespérée, elle est prête à tout pour obtenir ce dont elle a besoin pour survivre. C’est là la raison pour laquelle se préparer à un désastre.

Ne comptez pas seulement sur votre pays pour vous sauver. Si vous voulez de meilleures chances de survivre, il vous faudra prendre votre propre situation en main.

Espérer le meilleur ne vous mènera pas bien loin. Vous préparer au pire pourra vous sauver la vie.(source)

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 6 avril 2017 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , ,

2 réponses à “« Quand la bulle de la dette éclatera, des millions de personnes mourront »

  1. Nicolas Jaisson

    6 avril 2017 at 2:42

    Il me semble que c’est déjà le cas :-))

     
    • Matth

      7 avril 2017 at 12:10

      Quand ce sera le cas, nous comprendrons que non….

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :