RSS

Comment la nanotechnologie va révolutionner la guerre

06 Avr

En temps normal, en matière de conflit, plus c’est gros, mieux c’est. Les armées sont toujours à la recherche de quelque chose à l’impact plus grand. Elles veulent de plus gros navires, de plus gros chars, et de plus grosses explosions. Il arrive cependant que les plus petites choses soient les plus dangereuses. Les développements actuels en matière de nanotechnologie pourraient bientôt donner vie à des armes miniatures qui ne devraient pas être sous-estimées.

La CNBC s’est récemment entretenue avec le physicien et futuriste, Louis Del Monte, au sujet de son récent livre, Nanoweapons: A Growing Threat to Humanity. L’avenir qu’il dépeint est absolument terrifiant :

L’une des prévisions les plus troublantes faites par Del Monte est que d’ici la fin des années 2020, les terroristes pourront mettre la main sur des nano-armements au travers du marché noir.

Selon Del Monte, ces nano-armements seront plus petits encore qu’un brin de cheveux humains, et des nano-robots de la taille d’insectes pourront être programmés pour effectuer des tâches diverses, comme injecter des toxines dans le corps d’individus ou contaminer les réserves d’eau de grandes villes.

Il suggère également que des nano-drones puissent un jour être utilisés pour déposer du poison sur des objets prédéterminés, comme de la nourriture, pour prendre pour cible un individu particulier.

Et Del Monte n’a pas sorti ces idées d’un chapeau de magicien. Il ne s’agit pas ici de devinettes quant aux armes susceptibles de naître, au fil de ces prochaines années, des avancées en matière de nanotechnologie. Il cite en effet des rapports publiés par le Pentagone :

Des détails effrayants quant aux nanotechnologies militaires ont été soulignés dans un rapport publié en 2010 par la Defense Threat Reduction Agency du Pentagone, comme par exemple la possibilité de développement « d’insectes transgéniques chargés de produire et de transmettre des agents de guerre biologique à base de protéines, susceptibles d’être utilisés de manière offensive contre des cibles en territoire étranger ».

Il mentionne également des « micro-explosifs » et des « nano-robots susceptibles d’être utilisés en tant que systèmes de transmission d’armes biologiques ou de microparticules inhalables ».

Pour ce qui concerne les nano-robots, Del Monte estime qu’ils feront la taille de moustiques et pourront être programmés pour utiliser des toxines en vue de tuer ou d’immobiliser. Pire encore, ces robots autonomes pourront peut-être aussi s’auto-répliquer.

Compte tenu de leur taille, il est évident que les nano-armements seraient parfaits pour prendre pour cible avec une grande précision un petit nombre de victimes. Il ne fait aucun doute qu’ils seront employés par les gouvernements pour effectuer des assassinats clandestins. Si quelqu’un venait à mourir parce que sa nourriture a été empoisonnée, qui se douterait que le poison lui a été délivré par un robot-insecte volant ? Qui soupçonnerait même un empoisonnement ?

robot-mosquito

Je me demande combien de temps il faudra au public pour saisir ce qui se passe. Parce que les prouesses technologiques des gouvernements excèdent souvent ce que nous voyons dans le monde civil, des dissidents pourraient être éliminés pendant des années avant que quiconque réalise qui est responsable. Et qui dit que le gouvernement ne dispose pas déjà de ce genre de technologie ?

Ce qui est le plus effrayant n’est pas les capacités de petite échelle de cette technologie, mais son utilisation en vue d’infliger des pertes massives.

La nanotechnologie présente un potentiel de développement de composants nucléaires miniatures, si petits qu’ils seront très difficiles à détecter. Des armes capables de générer une explosion équivalente à 100 tonnes de TNT pourront tenir dans une poche ou un portefeuille, peser moins de 2 kilos et détruire un bâtiment tout entier.

« Les armes nucléaires conventionnelles sont difficiles à fabriquer. Concevoir des armes nucléaires miniatures serait certes difficile, mais toutefois moins que des armes nucléaires de grande échelle. »

La guerre a beaucoup changé ces cent dernières années, mais compte tenu de ce que nous sommes susceptibles de voir apparaître ces prochaines années, je pense qu’aucun d’entre nous n’est aujourd’hui capable de déterminer ce à quoi elle ressemblera dans cent ans. (source)

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le 6 avril 2017 dans général, Guerre - 3e guerre mondiale, Sciences

 

Étiquettes : , , ,

2 réponses à “Comment la nanotechnologie va révolutionner la guerre

  1. G

    6 avril 2017 at 8:28

    la folie du scientisme destructeur

     
  2. aubrat

    7 avril 2017 at 12:08

    Mille millions, un million fois plus puissant que la force nucléaire..
    L’armée du Népal devient invincible    (Google Traduction)

    http://www.asiasentinel.com/society/nepals-army-goes-invincible/

    « Les écoles de l’armée du Népal terminent leur première étape de mise en œuvre de la technologie de défense invincible (IDT), leur permettant d’opérer directement au niveau du champ unifié de toutes les lois de la nature. Un niveau qui est de mille millions, un million (10 à la 15e puissance) fois plus puissant que la force nucléaire. C’est le niveau où toutes les forces fondamentales de la nature sont unies.

    Pour cette raison, l’ IDT remplace toutes les autres technologies de défense connues (qui sont basées sur des forces électroniques, chimiques et / ou nucléaires). Par conséquent, l’armée du Népal gagnera l’avantage stratégique ultime de l’invincibilité en évitant la montée de n’importe quel ennemi et ils obtiendront la victoire avant la guerre.

    Le but ultime de l’IDT est d’éviter que les ennemis ne se produisent en réduisant le stress sociétal collectif qui aboutit à la guerre, au terrorisme et à la criminalité.

    L’IDT implique l’utilisation de la technique de la Méditation Transcendente (TM) et de ses pratiques avancées, idéalement par les militaires, pour réduire ce stress collectif de la société. Une vaste recherche évaluée par les pairs a documenté l’efficacité de cette approche. Les militaires et la police dans le monde ont réussi à faire des essais sur le terrain et utilisent maintenant cette approche.

    En raison de la réussite initiale de la mise en œuvre de l’IDT, la Direction du bien-être de l’armée du Népal a pris l’IDT au sérieux et a décidé de la mettre en œuvre dans trois écoles de l’armée népalaise.

    Le but de l’IDT est d’empêcher les ennemis de se produire. L’armée qui l’applique correctement peut finalement obtenir la victoire avant la guerre. Une fois que ce but est atteint, l’armée devient invincible parce qu’il n’y a pas d’ennemis à combattre.

    Ancien ministre de l’Intérieur, Deepak Prakash Baskota a été l’un des premiers leaders népalais à défendre l’utilisation militaire d’IDT pour créer l’invincibilité. Dans un article de 2012 publié dans Eurasia Review intitulé «  Comment le Népal peut avoir un militaire «invincible» ». Il a écrit: « Les leaders au Népal pourraient faire leur marque s’ils adoptent ce système de défense le plus idéal. La mise en œuvre d’IDT marquera un tournant dans l’histoire de la défense nationale du Népal, et les dirigeants au Népal conduiraient également le monde à une paix perpétuelle.

    Les dirigeants militaires népalais ont étés sages de suivre ses conseils. … un nombre accru de méditants de TM dans les écoles de l’armée apprendront une pratique plus avancée de l’IDT. En peu de temps, ces guerriers auront une influence encore plus puissante. »

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :