RSS

L’impact des éruptions solaires et comment s’en protéger ..

31 Mar

Voici quelques conseils pratiques, en cas d’éruption solaire inopinée qui nous renverrait à l’age de pierre, ce qui peut potentiellement se produire à n’importe quel moment . Il s’en produit une (voir plusieurs) qui pourrait mettre à genoux notre civilisation régulièrement . Dans ce papier il se trouve que l’estimation est immensément large : tous les 500 ans . Mais d’autres estimations fort sérieuses que j’ai déjà rapporté (faites une recherche dans le menu à droite) montrent que c’est beaucoup plus fréquent que cela – Mieux vaut y être préparé … 

Des émissions de masse coronale ont tendance à se produire au zénith des cycles solaires de 11 ans. Les statistiques dont nous disposons nous prouvent que la Terre est directement touchée par une émission de masse coronale « fatale » tous les 500 ans environs. (par « fatal » cela inclut l’extinction d’espèces, une éruption susceptible de mettre à terre notre civilisation se produit tous les siècles, et hormis la panne généralisée au Quebec de 1985, nous sommes plutôt en retard vs la prochaine éruption qui causera d’immenses dégâts, ndlr) Cette estimation est basée sur le nombre d’éruptions solaires que nous observons ainsi que leur fréquence. (sachant que le soleil fonctionne par « cycles », ndlr) Il est également essentiel de s’imaginer la taille de la Terre par rapport à une émission de masse coronale. 

Emettre ces statistiques est un peu comme prévoir les chances qu’aurait une épingle d’atterrir sur un point précis d’un globe, mis à part que dans mon exemple, l’épingle représente la Terre et le globe le Soleil. Nous pouvons estimer que la Terre est touchée tous les 500 ans environs par une éruption solaire assez large pour affecter nos systèmes électroniques. (cela se produit chaque année, il faut ici comprendre « assez large pour anéantir nos systèmes électroniques » , ndlr)

Cela ne veut pas dire que la vie s’arrêtera lorsqu’une éruption solaire nous frappera. Les tempêtes solaires peuvent être de diverses intensités. L’impact d’une émission de masse coronale sur  notre civilisation dépend de sa puissance et de la technologie dont nous pensons avoir besoin pour nous en sortir.

Mais une seule d’entre elle, assez puissante, suffirait au mieux à mettre hors de service toute notre technologie , voir à anéantir notre civilisation .  

Voici une liste non exhaustive de l’impact que peuvent avoir les éruptions solaires . Il s’agit ici non de faire de l’alarmisme, mais avant tout de sensibiliser face à cette menace potentielle et très concrète, qui est largement sous estimée – et surtout, comment s’en protéger en prenant de bonnes habitudes :

Les satellites

Les satellites en orbite sont les plus sensibles aux radiations solaires. Ils ne jouissent pas de la protection que nous offre l’atmosphère de la Terre. Les satellites qui se trouveraient face au Soleil lors d’une éruption subiraient des dommages et certains de leurs composants seraient rendus hors d’usage. Mais cela ne veut pas dire que tous les satellites seraient perdus. Il en existe différents types, et certains sont plus protégés que d’autres. Les satellites qui se trouveraient de l’autre côté de la Terre en cas d’émission de masse coronale ne seraient pas affectés, à moins qu’une éruption solaire et la radiation qui l’accompagne n’inondent la Terre pendant plusieurs heures et que la rotation du satellite ne le porte face au Soleil. Les variations du champ magnétique de la Terre pourraient également protéger certains satellites. Nous pourrions nous retrouver avec un mélange de satellites en ruines, endommagés et en parfait état de marche. Il nous est impossible de déterminer quand une éruption solaire aura lieu. Tout ce que nous savons est que nous avons plus de chance d’en subir lors du zénith d’un cycle solaire. (Toutefois les pires éruptions se produisent souvent dans les phases de minimum solaire, ndlr) Aucune nation ne peut protéger ses satellites en les conservant continuellement du côté de la Terre sur lequel le Soleil ne brille pas. (en cas de grosse éruption, tous les satellites grillent, où qu’ils soient – et potentiellement, y compris nous, l’humanité, selon la puissance de l’éruption)

Votre meilleure défense

Ne vous reposez pas sur votre GPS pour vous orienter. Apprenez à savoir où aller et comment y aller en vous servant uniquement de cartes en papier. Et ne vous basez pas sur une carte GPS pour obtenir des informations en cas de situation d’urgence. Au cas où nous serions frappés par une éruption solaire, qui est l’équivalent naturel de l’explosion d’une arme à impulsions électromagnétiques, alors les capacités de votre GPS seraient probablement anéanties.

Lignes de transport de courant alternatif

Les équipements de sécurité destinés à prévenir les surcharges  protègeront une majorité des transformateurs connectés à de longues lignes de transport de courant alternatif. En revanche, certains transformateurs se trouveront surchargés par une émission de masse coronale. La mauvaise nouvelle, c’est que des équipes de réparateurs auront à remplacer des centaines de transformateurs en plus d’avoir à remettre en marche les milliers de disjoncteurs qui auront sauté pour prévenir les transformateurs de surcharger. C’est un processus très lent, qui serait également ralenti par le fait que nous ne disposons pas d’assez de transformateurs pour faire face à un désastre de cette ampleur (bien que l’accumulation de transformateurs ait été recommandée aux Etats-Unis dans l’éventualité d’une attaque nucléaire ou de l’explosion d’une bombe à impulsions électromagnétiques). Cette tâche serait rendue plus complexe encore par le besoin de rétablir les centrales et lignes électriques dont dépendent les trois réseaux électriques que comptent les Etats-Unis. La fabrication de gros transformateurs peut prendre jusqu’à 24 mois ! (pour un seul, et en cas d’éruption il y en aurait des centaines à remplacer, autant dire une mission impossible)

Les systèmes de distribution d’électricité seraient interrompus en cas d’émission de masse coronale de moyenne ou grande ampleur. En cas d’éruption solaire légère, ils ne risqueraient que des interruptions localisées. Le taux d’interruption pourrait être amélioré par toute amélioration en termes de surcharge qui a eu lieu depuis la panne d’électricité survenue en 1965 dans le Nord-Est. Si des dispositifs de protections de surcharge ont été mis en place et sont opérationnels aujourd’hui, l’étendue des pannes s’en trouverait limitée.

Votre meilleure défense

Apprenez à déconnecter votre maison du réseau électrique local et faites-le dès que vous recevez l’annonce d’une panne imminente. Ayez toujours sous la main de quoi vivre quelques semaines sans électricité. Il est préférable de disposer de sources d’énergie renouvelables ou d’un générateur et de réserves de carburant.

Internet

L’internet lui-même ne fonctionnerait majoritairement plus. Pourquoi ? Imaginez ce qu’il se passerait si 99% des serveurs tombaient en panne. Cela ne signifierait pas qu’ils ont tous été détruit, mais qu’ils nécessitent un apport en électricité pour pouvoir fonctionner. Sans électricité, l’internet serait paralysé.

De nombreux serveurs se retrouveraient sans électricité en raison des dommages causés sur les réseaux électriques. Les serveurs qui seraient encore en état de marche se retrouveraient quant à eux isolés des réseaux qu’ils utilisent pour transmettre des informations. Un serveur fonctionnel dans une salle informatique est un réseau internet. S’il ne peut pas se connecter et ne parvient pas à transmettre des informations, qu’il soit éteint ne fait pas grande différence. En cas d’urgences comme celles-ci, les infrastructures  fonctionnant grâce à des générateurs s’éteindraient complètement plutôt que de maintenir des serveurs en marche une fois toutes leurs données sauvegardées.

Les lignes à fibre optique s’en tireraient bien. En revanche, en raison des coupures de courant sur les lignes de courant alternatif, les fibres optiques pourraient ne plus fonctionner jusqu’à ce que de l’électricité vienne à nouveau les alimenter. Ceux qui reposent sur Skype ou leur accès internet seraient plongés dans le noir, et la solution de connexion par satellite ne serait pas une option.

Votre meilleure défense

Disposez d’autres moyens de contacter les membres de votre famille, tels que des talkiewalkies ou des radios amateur. Conservez les numéros de téléphone de tout le monde sur papier, et faites-en des copies pour que vous puissiez les retrouver même si internet venait à tomber en panne. Sauvegardez vos documents localement, même si vous les sauvegardez déjà en ligne. Disposez localement des sources d’informations auxquelles vous vous référez le plus. Et assurez-vous de pouvoir vous occuper même sans internet.

Ordinateurs

Les ordinateurs portables à batterie sont relativement immunisés contre les éruptions solaires. Ils sont alimentés par leur batterie et demeureraient opérationnels jusqu’à ce que leur batterie soit vide. S’ils ne sont pas connectés à un câble branché dans une prise, ils ne risquent pas d’être grillés par une éventuelle émission de masse coronale. Ils pourraient en revanche être détruits par l’explosion (si tant est qu’elle soit assez proche) d’une arme à impulsions électromagnétiques. Les ordinateurs de bureaux ne pourraient pas en dire autant. Les milliers de kilomètres de câbles téléphone, électriques et Ethernet qui relient les ordinateurs entre eux agiraient tels de longues antennes et capteraient le voltage généré par l’émission de masse coronale. Les câbles connectés aux ordinateurs auraient donc le potentiel de les détruire.

Votre meilleure défense

Utilisez des dispositifs anti-surtension chez vous. Gardez les batteries de vos ordinateurs portables chargées, et ayez des batteries de rechange. Débranchez vos ordinateurs lorsque vous ne les utilisez pas.

A suivre…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mars 2017 dans Espace, général, Insolite, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :