RSS

Mc Cain : « Le nouvel ordre mondial est sous une pression énorme»

27 Mar

Du « Complotisme » n’est ce pas ??? Ou mieux, du « populisme », c’est le nouveau concept à la mode … (Il faudrait peut être se demander pourquoi le « populisme » explose) :

« Avec un nouvel ordre mondial à rude épreuve et sous une pression énorme » et dans « la lutte titanesque avec les forces du radicalisme … nous ne pouvons pas rester là et se lamenter, nous devons être impliqués », a déclaré John McCain cité par l’EU Observer . « Je fais confiance à l’UE, » dit – il, défendant une vue opposé à celui du président américain Donald Trump, qui a déclaré en Janvier que le Royaume – Uni « était très intelligent de sortir » de l’UE et que l’ OTAN était « obsolète ».

Le sénateur américain John McCain a déclaré vendredi que le monde avait désespérément besoin que les États-Unis et l’Europe s’unissent une fois de plus pour préserver le mondialisme.

Le président actuel du comité des services armés du Sénat américain a déclaré que Washington devrait rétablir la coopération avec l’Union européenne, une des «alliances les plus importantes» de l’Amérique.

Les remarques sont venues lors du Forum de Bruxelles, une conférence organisée par le think tank transatlantique German Marshall Fund. L’idéologue mondialiste du Parti républicain, qui était autrefois candidat à la présidence, s’est de nouveau opposé directement au président Trump en disant qu’il est essentiel que les alliés développent davantage de connectivité et de coopération.

« Je fais confiance à l’UE », a-t-il déclaré, estimant que l’UE et l’OTAN étaient « les deux meilleures choses de l’histoire » , qui ont maintenu la paix mondiale depuis 70 ans.

« Nous devons compter sur l’OTAN et disposer d’une OTAN qui s’adapte aux nouveaux défis. »

Plus tôt en janvier, le nouveau président américain Donald Trump avait félicité le Royaume-Uni de sa décision «intelligente» de se retirer de l’UE et avait qualifié l’OTAN de coalition «obsolète».

McCain a dit qu’il appuyait les appels de Trump pour que l’Europe augmente les dépenses de défense de l’OTAN, mais a ajouté que les Américains devraient « aussi apprécier le fait que plus de 1000 jeunes [européens] ont donné leur vie en Afghanistan ou en Irak ».

«Je ne sais pas quel prix vous donnez à cela», a t-il dit. « C’est quand même une contribution je dirais, demandez à leurs mères. »

John Mc Cain fustige la décision de Donald Trump de retirer les États-Unis du Partenariat Trans-Pacifique (TPP), le traité multilatéral de libre-échange signé le 4 février 2016 avec les pays de la région Asie-Pacifique : « la pire décision prise par le pays depuis longtemps », parce qu’elle laisse le champ libre à la Chine.

McCain hésitait à préjuger de la présidence de Trump sur la base de ses premiers mois au pouvoir, mais a déclaré qu’il devrait combler les lacunes en matière de renseignement et s’attaquer aux tentatives de la Russie d’influencer le résultat des élections américaines de novembre.

McCain a également accusé la Russie de tenté d’influencer les résultats à l’approche des élections en France et en Allemagne, et le président Russe Vladimir Poutine en particulier de tenter de restaurer l’empire russe, sans fournir aucune preuve de ces allégations.

Ce qui inquiète McCain, a t-il dit, était « le rôle russe dans nos élections », même s’il a admis qu’il n’avait vu « aucune preuve qu’ils avaient réussi » à affecter le résultat du vote aux États-Unis l’an dernier. Notant que la Russie cherche maintenant à influencer les élections en France et en Allemagne, il a dit que si elle ils réussissent, ce serait « un arrêt de mort pour la démocratie ».

« C’est un acte de destruction qui est certainement plus mortel que de laisser tomber des bombes », a t-il insisté. Selon McCain, un faucon Russe a déclaré que Poutine voulait restaurer l’empire russe: « Il veut les pays baltes, il a pris la Crimée, il a été en Ukraine. »

 « Ce sont des voyous au KBG, mes amis, » a t-il dit, se référant à l’ancien service d’espionnage russe pour lequel Poutine travaillait. Il a ajouté que les Etats-Unis doivent « répondre en conséquence ». Il a dit cependant qu’il n’y avait « rien de mal » si Trump a rencontré Poutine.

« Je ne suis pas contre cette réunion, » dit – il, rappelant au forum Bruxelles que les présidents américains ont rencontré des dirigeants soviétiques pendant la guerre froide. Mais il a ajouté que « la meilleure façon d’aller à ce genre de réunion était avec un gant de fer» et que ça n’a pas été le cas pour les Etats-Unis.

Avec Zero Hedge

Publicités
 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :