RSS

WW3 – Un avion et un drone israéliens abattus en Syrie : Face aux Menaces Israéliennes, Assad et les Russes réagissent ..

22 Mar

Pour Assad, les Casques blancs, héros d’un film primé aux Oscars, font partie d’Al-Qaïda

Ne pas oublier que fin d’année dernière, la Russie se préparait à la guerre , et déploiyait ses missiles S 400 en Syrie – Obama était sommé de désamorcer les tensions avec la Russie à cause « de Conséquences « inattendues » susceptibles d’être Catastrophiques » :

Vous commencez à comprendre la gravité de la situation , face aux US qui Considérent des frappes aériennes sur le régime d’Assad Après qu’un Top général a mis en garde que cela pourrait conduire à la guerre contre la Russie et après que la Russie a répondu aux menaces américaines par une mise en garde claire : attaquer directement les forces gouvernementales syriennes pourraient entraîner la « guerre totale » – les russes se préparent maintenant à la guerre et à une attaque aérienne d’où qu’elle vienne en déployant ses systèmes de défense anti aériens en Syrie, officiellement pour protéger sa base de Tartous .

Mais les choses sont claires , qui a des avions en Syrie ? Personne, si ce n’est la coalition étasunienne . Poutine ne bluff plus, c’est du sérieux !!!

Zero Hedge fait le lien , qui est clair ( la Russie déploie des Missiles Anti-Aériens en Syrie alors que les US considerent un Bombardement contre Assad)

D’ailleurs Obama a été averti de désamorcer les tensions avec la Russie à cause « de Consequences « innatendues » susceptibles d’être Catastrophique »

(…)

Moscou vient de déployer des systèmes de défense antiaérienne en Syrie, officiellement pour répondre à la menace de missiles tirés depuis la Méditerranée. Sauf que Daech n’a pas d’aviation… 

« Attaquer directement les forces gouvernementales syriennes pourraient entraîner la « guerre totale », c’est clair non ??! 

Ensuite c’était la France et la Grande-Bretagne qui s’apprêtait à lancer des frappes aériennes contre ISIS en Syrie : les chances d’une 3e Guerre mondiale avaient (une fois de plus) augmenté de façon exponentielle :

Maintenant que la Russie a déployé des S-400 à Lattaquié et placé le croiseur Moskva équipé de systèmes de missiles guidés S-300 au large des côtes, tout ce qui ressemble même à une menace pour la force aérienne de la Russie sera « détruit » et comme, WaPo l’a noté le mercredi, « ça a le potentiel pour créer des maux de tête aux avions turcs et d’autres dans une coalition sous commandement américain qui mène une campagne de frappes aériennes séparées en Syrie. »

Maintenant c’est Israël qui s’y colle  Elle l’avait déjà fait  – allant même jusqu’à larguer plusieurs bombes à neutron, dont on pensait au début que c’était des minis bombes nucléaires tactiques , y compris sur Damas – mais c’était avant le grand nettoyage Russe .

Politique israélienne en Syrie, les masques tombent

La Syrie est le théâtre d’affrontement d’envergure pratiquement mondiale, du fait de l’internationale terroriste présente sur le territoire, mais aussi en raison de la participation de pays hostiles à la République syrienne. Parmi eux, les récents événements ont mis en lumière le rôle d’Israël.

Si aujourd’hui, ce n’est un secret pour personne que des pays comme les USA, l’Arabie saoudite, le Qatar ou encore plusieurs États ouest-européens ont largement et ouvertement contribué au chaos en Syrie, le cas d’Israël était à part. D’un côté, l’État hébreu se déclarait « neutre » dans le conflit syrien, mais ses actions ont plusieurs fois démontré le contraire. La dernière en date a été la goutte qui a fait déborder le vase.

En effet, l’aviation israélienne a mené plusieurs frappes en Syrie au cours de ces dernières années. À chaque fois, elles visaient les positions de l’armée gouvernementale syrienne ainsi que ses alliés, dont le Hezbollah libanais — l’os dans la gorge de l’État israélien depuis déjà bien longtemps. Qu’en est-il des groupes terroristes, dont Daech ou Al-Qaida? Réponse: ils n’ont jamais été visés par les avions israéliens.

En septembre dernier, lors de l’offensive de l’armée syrienne contre les terroristes takfiristes du Front Al-Nosra (devenu par la suite Front Fatah al-Cham et plus récemment encore Hayat Tahrir al-Cham) dans le sud de la Syrie, aux environs de Kouneitra, l’armée israélienne avait une fois de plus attaqué les positions des forces gouvernementales. Si les précédentes attaques israéliennes n’avaient pratiquement pas généré de riposte côté syrien, ce ne sera pas le cas de celle-ci. Un avion et un drone israéliens seront abattus, selon les informations de l’état-major syrien. Israël niera les faits.

Frappes israéliennes en Syrie: Moscou convoque l’ambassadeur d’Israël

Le 17 mars. Alors que l’armée syrienne et les milices pro-gouvernementales poursuivent l’offensive contre Daech à l’est de Palmyre, l’aviation israélienne frappe une nouvelle fois les troupes syriennes. La DCA syrienne riposte et affirme avoir abattu un avion et en avoir touché un autre. Israël nie dans un premier temps les faits, comme il l’avait fait au mois de septembre. Mais la réaction qui s’en suit deux jours plus tard d’Avigdor Lieberman, le ministre israélien de la Défense semble confirmer la version syrienne. En effet, il annonce que si la DCA syrienne riposte de nouveau contre l’aviation israélienne, l’État sioniste « détruira » les systèmes de défense antiaérienne de Syrie.De l’aveu des médias, y compris mainstream, il s’agit du plus sérieux incident entre les deux pays depuis le début de la crise syrienne. Incident suffisamment sérieux en tout cas pour que. le ministère russe des Affaires étrangères convoque ce lundi 20 mars l’ambassadeur israélien en poste à Moscou, afin de lui transmettre l’opposition de la Russie face aux actions israéliennes à l’encontre de la Syrie.

Plus gênant presque que le bombardement en lui-même, ce sont les justifications israéliennes qui ne tiennent tout simplement pas. Tel-Aviv a en effet indiqué que les frappes visaient à empêcher un transfert d’armes au Hezbollah libanais, alors que l’attaque a ouvertement visé les forces syriennes aux alentours de Palmyre, là où l’armée gouvernementale fait face à Daech. Bien difficile désormais de parler du manque de complicité entre Israël et les groupes terroristes, d’autant plus que selon divers témoignages, de nombreux terroristes, notamment ceux opérant dans le Sud du territoire syrien, se font soigner dans les hôpitaux israéliens.

Au-delà du conflit syrien, et dans lequel les forces gouvernementales soutenues par les alliés prennent de plus en plus le dessus sur les groupes terroristes, Israël a vraisemblablement très peur du rééquilibrage des forces dans la région issu de l’ère multipolaire. En effet faut-il rappeler que l’État sioniste faisait partie des grands bénéficiaires de la chute de l’URSS et de la fin officielle de la guerre froide?

L’avènement de l’ère unipolaire, avec le diktat de la seule superpuissance étasunienne, l’allié par excellence d’Israël, avait donné à ce dernier un sentiment de quasi-impunité aussi bien dans le conflit qui l’oppose à la Palestine, qu’à plusieurs de ses voisins. La guerre perdue en 2006 face au Hezbollah libanais, qui combat aujourd’hui aux côtés de l’armée syrienne les terroristes takfiristes, a été l’un des premiers signes remettant en cause « l’invincibilité » régionale d’Israël.

Puis le renforcement de l’Iran, partisan lui de la multipolarité et ennemi de longue date, a ravivé les craintes de Tel-Aviv. Enfin, le positionnement de la Russie en faveur de son allié syrien dans la lutte antiterroriste a complètement reconfiguré les perspectives proche et moyen-orientales. En effet et selon plusieurs hauts cadres de Tsahal, la présence russe en Syrie a totalement mis à mal la domination aérienne d’Israël dans la région. Pour rappel, les systèmes de défense antiaérienne et antimissiles russes S-300 et S-400 se trouvent sur le territoire syrien, mais à ce jour, ils n’ont pas été utilisés. Cependant, la DCA syrienne a riposté au raid israélien avec ses vieux systèmes S-200 et il est peu probable que Tel-Aviv souhaite que les systèmes russes plus sophistiqués soient utilisés contre son aviation. D’où l’importance de l’empêcher par des canaux diplomatiques. Cela a été fait ce lundi.

La Russie est le leader mondial de l’armement, avec des armes insoupçonnées du grand public

La DCA syrienne aurait riposté au raid israélien avec ses vieux (quoi que très performants) systèmes S-200 Russes … Je n’y crois pas vraiment, les Israéliens sont autant voir plus en pointe que les US en matière d’armements !

A mon avis, ce sont les Russes qui ont directement fait le travail . De quoi en terrifier plus d’un . D’où la suite : les Russes ont remis en place les Israéliens en personne, et via Assad …

Assad fait fi des menaces israéliennes de détruire ses systèmes sol-air (fournis par les russes …) :

Bachar el-Assad est ferme quant à sa décision de protéger son pays malgré la récente menace du ministre israélien de la Défense de détruire les systèmes sol-air syriens en cas de nouvelles attaques contre des avions israéliens en Syrie.

Protéger les frontières nationales est le devoir des autorités syriennes même si Israël entend détruire des systèmes sol-air syriens, a déclaré lundi le président syrien Bachar el-Assad devant les journalistes russes.

« Protéger nos frontières est notre droit et devoir. Si nous ne le faisons pas, le peuple syrien devra nous condamner […]. Nous ne devons pas nous poser la question [protéger les frontières ou non, ndlr], peu importe les déclarations des autorités israéliennes. Notre politique ne dépend pas de leurs déclarations. C’est notre droit et devoir », a indiqué M. Assad à la question de savoir si Damas continuerait de protéger ses frontières malgré les menaces du ministre israélien de la défense Avigdor Liebermann.

L’aviation israélienne a mené vendredi un raid aérien en Syrie contre un transfert d’armes destinées, selon Israël, au Hezbollah libanais. Cette attaque a provoqué en riposte un tir de missile syrien contre un des avions israéliens. Alors que les militaires syriens affirment avoir abattu l’appareil, Israël nie les faits.

Le président syrien a également espéré que la Russie œuvrerait aussi pour éviter de nouvelles attaques israéliennes en Syrie.

« Nous avons appris que l’ambassadeur d’Israël a été convoqué lundi au ministère russe des Affaires étrangères pour discuter de la violation par Israël de la souveraineté syrienne. Je crois que la Syrie peut jouer un rôle important dans ce domaine. La politique russe repose sur les normes internationales, la Charte des Nations unies et les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu. La Russie pourrait en discuter avec les Israéliens en s’appuyant sur ces critères et faire de sorte qu’Israël n’attaque pas la Syrie », a ajouté le président.

La Russie a en effet convoqué lundi l’ambassadeur d’Israël à Moscou pour discuter de l’attaque suite à cette série de frappes aériennes israéliennes près de Palmyre visant des cibles du Hezbollah.

Enfin – Rappelez vous que fin 2016 , les diplomates américains et alliés avaient attaqué la Russie lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, accusant Moscou de façon provocatrice de « crimes de guerre » en Syrie et démontrant qu’ils étaient prêts à risquer une confrontation militaire directe avec cette puissance disposant de l’arme nucléaire.

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :