RSS

Manipulation de l’opinion – Débat « restreint » sur TF1 : Asselineau appelle au désistement des candidats, une émission alternative s’organise

19 Mar

La polémique se poursuit concernant le débat présidentiel organisé par TF1 le 20 mars, avec cinq candidats. François Asselineau a appelé les «qualifiés» à se désister, tandis qu’est prévue une émission sur Internet avec les laissés pour compte.

Réagissant au maintien de la formule de TF1, qui consiste à ne convier que les cinq principaux candidats à participer à son débat présidentiel organisé le 20 mars, François Asselineau a dénoncé dans un communiqué un acte «contraire aux principes républicains, car l’article 7 de la Constitution ne fait aucune distinction entre les candidats», et appelé les qualifiés à se désister de ce débat «contraire aux principes démocratiques».

«S’ils devaient maintenir leur présence – fût-elle accompagnée d’hypocrites larmes de crocodile pour regretter la mise à l’écart des autres candidats –, cela signifierait qu’ils avalisent tacitement que la République et la démocratie peuvent être bafouées par la première chaîne de télévision française», affirme le candidat de l’Union populaire républicaine.

En début d’après-midi du 17 mars, le parti Debout la France a fait savoir qu’il annulait la manifestation prévue devant les locaux de la chaîne en protestation contre la mise à l’écart de Nicolas Dupont-Aignan du débat présidentiel. Il appelle néanmoins les téléspectateurs à boycotter TF1.

«L’émission […] n’aura pas lieu dans les locaux de TF1 à Boulogne mais en Seine-Saint-Denis, dans des studios inaccessibles à toute manifestation. En conséquence, notre mobilisation prévue ce lundi devant le siège de TF1 est annulée. Pour autant, il est important de poursuivre nos actions pour faire savoir aux Français qu’organiser un débat d’une telle nature, sans l’intégralité des candidats ayant recueilli les parrainages nécessaires, est profondément anti-démocratique», a a déclaré le parti sur la page de l’événement.

Le 16 mars, le Conseil d’Etat avait rejeté le recours du candidat Nicolas Dupont-Aignan qui contestait ne pouvoir participer au débat sur TF1 entre cinq des prétendants à l’Elysée (François Fillon Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen et Benoît Hamon). L’institution a donc finalement considéré que la chaîne ne contrevenait pas au «principe d’équité».

Un débat alternatif sur internet

Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade et Philippe Poutou débattront lundi à 19h30 sur Explicite, média 100% web, dans une formule «interactive», a annoncé le média fondé par les anciens d’iTELE.

Ce débat sera diffusé via Facebook live quelques minutes avant le début du débat sur TF1, qui n’a invité que les cinq principaux candidats.

«Ainsi, les Français pourront entendre durant cette soirée tous les candidats à la présidentielle», a souligné Explicite.

Le jeune média attend toujours la réponse de François Asselineau et Nicolas Dupont Aignan, également invités.

Advertisements
 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Une réponse à “Manipulation de l’opinion – Débat « restreint » sur TF1 : Asselineau appelle au désistement des candidats, une émission alternative s’organise

  1. joe@aze.com

    20 mars 2017 at 8:21

    il est vrai que c’est assez hallucinant de réaliser qu’il semble normal aux médias de ne montrer que les cinq « principaux » candidats…qui décide de ce palmarès ? c’est tout simplement une présélection de qui sera président ou pas…ça dévoile clairement que le pouvoir est au mains des médias (donc de leurs propriétaires)

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :