RSS

Les éruptions solaires et la désintégration des éléments radioactifs de la Terre seraient corrélés

06 Mar
Les éruptions solaires et la désintégration des éléments radioactifs de la Terre seraient corrélés

Des scientifiques de l’Université de Purdue et Standford ont découvert une liaison inhabituelle entre les éruptions solaires et les éléments radioactifs de la Terre. Cette étude est tellement majeure qu’elle vient même remettre en question certaines hypothèses de la physique. 

En fait, les scientifiques ont découvert que des particules émises par le soleil pourraient être responsables d’une mutation inquiétante d’éléments radioactifs, comme le césium-137 par exemple, et compromettre ainsi les données qui permettent de protéger la santé des gens qui sont exposés à des radiations nucléaires et qui sont soumis à des traitements utilisant des isotopes médicaux. Cette mutation peut aller aussi loin que de changer la réalité de l’univers quantique et par extrapolation, la nature même de la vie.

La désintégration nucléaire d’un matériel radioactif se produisait, pensait-on, avec une constante. Le professeur Fischbach, professeur de physique à l’Université Purdue, a découvert que la désintégration radioactive des isotopes peut se produire aussi de façon aléatoireL’étude indique que la désintégration radioactive au niveau de la Terre varie avec la rotation du soleil et qu’elle pourrait être influencée par les neutrinos du soleil. Les neutrinos sont des particules produites par des réactions nucléaires du noyau du soleil, qui voyagent presque à la vitesse de la lumière à travers le monde physique (l’homme, les océans, les planètes), mais qui étaient réputés n’avoir pratiquement pas d’interaction avec quoi que ce soit. Cependant, cette étude montre que les neutrinos pourraient interagir avec des matières radioactives et modifier leur taux de désintégration.

Dans un segment du film « 2012 », production hollywoodienne qui ne s’est pas méritée de grands honneurs, on voit deux scientifiques aux côtés d’un chercheur en physique quantique qui sont alarmés par des éruptions solaires jamais vues (« les plus fortes de l’histoire de l’humanité ») et par le nombre sans précédent de neutrinos relâchés. Le scientifique indien dit ceci: « Ce qui m’inquiète véritablement le plus, c’est que pour la première fois, les neutrinos entraînent de fortes réactions dans la matière ». Ensuite, la scène montre les deux scientifiques qui vont observer un réservoir qui est situé à 4800 mètres sous terre et on peut entendre le chercheur indien dire: « On dirait que les neutrinos venus du soleil ont muté en un autre type de particule nucléaire. Ils réchauffent le noyau terrestre et agissent d’un seul coup comme des micro-ondes. »

La chaleur produite à l’intérieur de la terre est d’origine radionique. En d’autres termes, la terre en sa totalité peut être considérée comme un réacteur nucléaire rempli de combustible par la fission spontanée de divers isotopes dans le noyau intérieur. La vie sur terre est possible uniquement sous condition du refroidissement efficace de ce réacteur, un processus qui est contrôlé principalement par l’atmosphère. Ce refroidissement est la cause principale de l’équilibre thermique très fragile entre la chaleur du noyau-réacteur, la chaleur du soleil et la diffusion de la chaleur dans l’espace.

La possibilité de « fusion » du noyau intérieur pourrait signifier qu’il capte de plus en plus de chaleur solaire, soit « les neutrinos qui agissent comme des micro-ondes ».

La conséquence la plus grave d’une telle « fusion » pourrait être d’enrichir le carburant nucléaire dans le noyau au point de créer les conditions pour une réaction en chaîne, telle que démontrée dans le film « 2012 ». 

Vous remarquerez que dans les premières secondes du film « 2012 », on voit ce qui pourrait être un alignement planétaire et/ou l’approche d’une planète. Suite à cette prise de vue, les explosions solaires s’activent et là, la terre se déchaîne…

Sources :
http://news.stanford.edu/news/2010/august/sun-082310.htmlhttp://redicecreations.com/article.php?id=15191
http://www.bibliotecapleyades.net/ciencia/ciencia_sol41.htm
https://www.newscientist.com/article/dn21717-neutrino-no-show-deepens-cosmic-ray-mystery/
https://phys.org/wire-news/96704060/cosmic-ray-mystery-deepens-at-south-pole.html

 

Lu ici

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :