RSS

Archives du 2 mars 2017

Découvrez les nouveaux troubles du cerveau liés à l’ère numérique

Dans ce papier – Ondes électromagnétiques : « Il faut appliquer le principe de précaution », j’expliquais ceci :

Ondes GSM, WIFI, micro-ondes, nous sommes envahis et entourés par les ondes sans qu’officiellement il n’y ait le moindre danger, pourtant les appels à la précaution se multiplient …

Quel est l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé ? Et quels sont les seuils à ne pas dépasser ? Malgré les alertes scientifiques, les pouvoirs publics français peinent à prendre des décisions en la matière.

Alors que toujours plus de nouvelles antennes sont installées un peu partout en France, de plus en plus, parfois trés proches de nos habitations  – seules les mobilisations de citoyens, encouragées par des associations, semblent faire bouger les lignes

Découvrez les nouveaux troubles du cerveau liés à l’ère numérique 

L’omniprésence des écrans et des smartphones dans nos vies est en train de créer de nouveaux désordres mentaux, selon des experts du comportement humain. Les neuroscientifiques cognitifs savaient déjà que le zapping sur écran modifie la manière de lire et la compréhension. La durée de l’attention est en chute libre, et la mémoire est également affectée. La facilité d’accès de Google incite à la paresse. Mais ce n’est pas tout : dernièrement, cinq nouveaux troubles du cerveau propres à l’ère numérique ont été identifiés.

 

1. La nomophobie

vient ainsi de s’ajouter à la liste des peurs irrationnelles : depuis 2012, la perte ou l’absence du téléphone mobile a été officiellement répertoriée. La « No-Mobile Phobia » – nomophobie pour faire court – c’est le sentiment de panique que certains utilisateurs ressentent lorsqu’ils sont séparés de leurs mobile ou de leur tablette. Un sondage britannique révélait que 73 % des personnes interrogées ressentaient une telle panique, tandis que 14 % tombaient carrément dans le désespoir.

Pourquoi ? Parce que téléphones mobiles et tablettes servent pour accomplir les tâches les plus simples : agenda, calendrier, fournisseur d’indications d’itinéraire, outil de communication instantanée, engin qui a réponse à tout, le portable crée une dépendance psychologique certaine et nous finissons par avoir une relation de partenariat avec lui, assure un journaliste commentant l’étude de l’Iowa State University.

 

2. La technoférence

suppose au contraire la présence de l’engin connecté, une présence excessive pour le coup puisqu’elle peut plonger l’utilisateur dans une obsession numérique. Une étude de 2014 indique que plus de la moitié des 143 personnes interrogées ont reconnu que portables et autres tablettes interfère avec leur temps de loisirs, conversations, repas et autres interactions avec leur partenaire. C’est la relation qui en souffre, perturbant même les relations physiques au sein des couples, qu’ils y renoncent ou qu’ils les expédient, histoire de pouvoir vérifier leurs mails ou aller sur Facebook.

 

3. La sonnerie fantôme

fait partie des fausses alertes dont souffrent d’autres utilisateurs. Les sonneries, bips, vibrations et autres rappels à l’ordre sont partout mais il semblerait que cela ne suffise pas, puisque sur 320 adultes utilisateurs de smartphones interrogés dans le cadre d’une étude de psychologie clinique à Los Angeles, les deux tiers avouent avoir « entendu » leur portable alors qu’il ne sonnait pas du tout.

Selon un neuroscientifique, ce phénomène pourrait être lié à la vibration du téléphone qui produit à peu près le même effet que les vêtements qui frottent contre la peau : en activant les mêmes récepteurs, ceux-ci créent l’illusion d’un téléphone qui vibre. Pas très grave !
Des troubles du cerveau pour l’ère numérique .

 

4. La cybercondrie

est plus désagréable. C’est l’hypocondrie, ou la maladie imaginaire, poussée à un niveau inédit. C’est la condition des personnes qui recherchent la signification de leurs symptômes physiques et s’auto-diagnostiquent en ligne. Tout le monde le fait, peu ou prou, à telle enseigne que les médecins voient arriver des patients qui demandent d’office un traitement pour la maladie qu’ils ont « identifiée ». Mais chez certains, c’est une spirale infernale qui se déclenche : ayant « reconnu » une affection, ils cherchent de plus en plus loin et se trouvent de plus en plus de maladies. Une simple recherche sur un mal de ventre aboutit alors à la conviction qu’on a été empoisonné ou qu’on se meurt d’un cancer.

 

5. L’illusion du Truman Show.

En réalité, ces recherches sont imprécises et aboutissent à des conclusions inexactes et incohérentes. Plus d’une fois sur deux, selon une étude, le diagnostic qui ressort en premier d’une recherche Google ne correspond pas à la maladie dont souffre le patient – s’il est en effet malade. Et la suggestibilité peut entrer alors en action : convaincu d’être atteint de telle ou telle affection, l’internaute développe ou découvre de nouveaux symptômes concordants.

Elle renvoie à un film de 1998 dont le héros, Truman Burbank, avait perpétuellement l’impression qu’on le regardait. Dans son cas, c’était vrai. Aujourd’hui, des internautes sont persuadés – à tort, faut-il le dire – que leurs vies sont diffusées au monde entier. Le syndrome a été identifié en 2003 par Joël Gold, professeur de psychiatrie à l’Ecole de Médecine de New York, en tant que variante de manie de la persécution ou de l’illusion de grandeur. Reste que l’illusion est fortement liée à l’us et à l’abus des écrans et la multiplication des réalités shows qu’aggrave la mise en scène par chacun de sa vie sur les réseaux sociaux, parfaits aliments du narcissisme.

 
 

Étiquettes : , , , , ,

Que se passera-t-il si notre réseau électrique tombe en panne

Imaginez ce qui arriverait si vous mettiez une famille du 19 ème siècle, au centre ville de Paris pendant les heures de pointe. Le tout subitement , de manière totalement inexplicable et Sans avertissement : ce qu’ils seraient sur le point d’expérimenter serait complètement inédit pour eux. Combien de temps pensez-vous que ça durerait avant  qu’ils ne paniquent ? Y Survivraient-ils ? Rien n’est moins sur .

Bien sûr, ils pourraient aussi. Si vous et votre famille étiez arrachés de votre confort présent et que vous retourniez de nouveau dans une époque antérieure, vous pourriez ne pas réussir à survivre non plus. Vos chances de survie seraient probablement un peu meilleures puisque vous avez plus de recul et la compréhension nécessaire. Cependant, ce serait un monde assez étrange pour vous. Il serait jonché de pièges que la plupart des gens habitués à la môôôôôdernité ne peuvent même pas imaginer. 

6 choses Totalement folles qui se produiraient si notre réseau électrique tombait en panne

Voilà pourquoi il est si important pour tout le monde se prépare à la possibilité qu’un jour notre grille pourrait descendre dans une grande manière, que ce soit une attaque terroriste, une cyber-attaque, une guerre nucléaire, ou éruption solaire, etc …. Si notre société subi une panne de courant généralisée qui dure pendant des semaines ou des mois, ça ne serait pas différent pour nous que si nous étions soudainement renvoyés aux années 1800. Ce serait un monde étrange et dangereux, et la personne moyenne serait totalement prise au dépourvu :

1. Tout commerce cessera. Les guichets automatiques ne fonctionneraient pas, les banques n’ouvrirait pas et les caisses seraient vide … et cesseraient de fonctionner . Pour un temps le cash serait roi, mais si la crise se poursuivrait pendant plus de quelques semaines, alors les gens le percevraient comme sans valeur. Nous serions de retour à une économie de troc à court terme.

 

2. Plus de Communications.  Si vous pensez que vous pourriez compter sur votre téléphone cellulaire et qu’il fonctionnerait pendant une catastrophe, pensez y à nouveau. Dans une crise, quand tout le monde cherche instinctivement son téléphone, la limite est rapidement dépassé et les radios deviennent atone, le tout étant saturé. Les analystes mobile estime qu’un site cellulaire peut gérer 150 à 200 appels par seconde et par secteur. Quand un grand groupe de personnes appelle en même temps, le réseau ne peut pas suivre. Plus important encore , les communications avec la police, les pompiers et les services d’ambulance cesseront. La plupart des travailleurs  continueront à faire le meilleur travail qu’ils peuvent aussi longtemps qu’ils le peuvent. Cependant, sans les citoyens ordinaires les appelant pour signaler les crimes et les situations d’ urgence, ils seront impuissants à agir sur leurs communautés qui brûlerait autour d’ eux. Ça ne durerait pas longtemps avant qu’ils abandonnent leurs postes, et reviennent dans leurs familles.

 

3. Sans électricité, toutes les formes de carburant grâce auxquelles notre société fonctionne cesseront d’affluer. Tous nos véhicules ne fonctionneront plus, et plus important encore , les camions cesseraient de distribuer de la nourriture . Les magasins d’alimentation seront dépouillés en quelques heures, et ne seraient pas réapprovisionnés pendant une longue période. Même si vous vivez dans une région qui est riche en ressources agricoles, il se peut qu’il n’y ai aucune nourriture, puisque ces fermes fonctionnent grâce aux engrais et au matériel agricole qui leur sont livrés par des camions.

 

4. Et bien sûr , beaucoup de ces fermes manqueraient d’ eau, ne pouvant plus s’approvisionner. Quelques jours après la panne de courant, vous aurez encore l’ eau courante car les reservoirs d’eau dépendent de la gravité pour amener l’eau à votre domicile. Cependant, l’ électricité est nécessaire pour nettoyer l’eau et la rapporter chez vous. A un moment onné vous ne serez pas en mesure de vider votre toilette . Ainsi , non seulement la déshydratation sera une menace majeure, mais sans la capacité d’éliminer les déchets humains ou se laver les mains, chaque communauté devra faire face à des problèmes d’assainissement de taille.

 

5. Lorsque les épiceries seront dépouillés, les pharmacies ne seront pas loin derrière. Des millions de personnes qui dépendent des médicaments pourraient mourir dans les semaines et les mois qui suivent. Mais peut-être plus choquant est ce qui arriverait aux gens qui n’utilisent pas les médicaments sauf ponctuellement. 13% des Américains utilisent régulièrement des médicaments opioïdes par exemple, qui sont très addictif et qui causent des symptômes de sevrage horribles. Un autre 13% des Américains utilisent les antidépresseurs, et de même, les symptômes de sevrage sont assez problématique . En d’ autres termes, quelques semaines après l’effondrement du réseau, environ 25% de vos voisins seront être dans un état mental terrible non propice à la survie.

 

6. Et enfin, l’ une des choses les plus choquantes à laquelle les gens auront affaire, est l’absence de GPS. Les satellites GPS continueront probablement à fonctionner, mais finalement les dispositifs qui lisent ces signaux vont s’arreter Aujourd’hui , les gens sont assez dépendants des GPS pour trouver leur chemin, et il n’y a presque plus de cartes papier . La personne moyenne va être complètement perdue si le réseau s’effondre.

En résumé, la loi et l’ordre se décomposeront à tous les niveaux, et la mort sera partout. C’est une chose de grandir et de vivre dans une époque où l’électricité abonde, mais d’être renvoyé à un moment où il n’y en a plus serait une des choses les plus difficiles qu’une personne habituée à des équipements modernes n’aura jamais à faire face.

Zero Hege – Via Joshua Krause de ReadyNutrition.com

 
5 Commentaires

Publié par le 2 mars 2017 dans économie, général, Insolite, International, société

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Santé, impôts, état civil, Tarifs du gaz … : ce qui change au 1er mars

Préparez votre porte monnaie, les caisses sont vides ! La corporatocratie gagne encore plusieurs batailles , et Big Brother déploie encore plus ses ailes …

Et le peuple dans tout ça ???  Hé bien il s’éveille . Nous préparons déjà notre revanche, et au final, nous gagnerons la guerre . C’est inéluctable . Revue de presse 2013-2017 Z @ la résistance   

Facture de gaz, santé, impôts… Quelques nouveautés entrent en vigueur ce mercredi. Voici un tour d’horizon des changements à prévoir.

À partir de ce mercredi 1er mars, votre facture de gaz va augmenter, votre médecin pourra vous prescrire une activité sportive «sur ordonnance», vos plateformes d’économie collaborative doivent vous informer de vos obligations fiscales… Plusieurs nouveautés entrent en vigueur.

Les prix du gaz augmentent de 2,63%

Après une baisse de 0,56% en février, et une hausse de 5% au 1er janvier, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie vont augmenter en moyenne de 2,63% au 1er mars 2017, par rapport au barème en vigueur en février. «Cette hausse est de 0,9 % pour le tarif de base (cuisson), de 1,7 % pour le tarif B0 (cuisson et eau chaude) et de 2,7 % pour le tarif B1 (chauffage)», détaille le site service-public.fr. Pour rappel, les clients ayant souscrit un contrat à prix de marché fixe ne sont pas concernés par ces variations de tarifs pendant la durée de leur contrat. Quelque 7 millions de foyers sont concernés par l’augmentation des tarifs réglementés du gaz.

Les médecins généralistes pourront prescrire du sport à leurs patients

Marche nordique, vélo, natation, karaté… Les patients souffrant d’une affection de longue durée pourront se voir prescrire une activité physique adaptée par leur médecin traitant à compter de ce mercredi. Cette mesure dite «sport sur ordonnance», portée par l’ancienne ministre des Sports Valérie Fourneyron a été adoptée par les députés en novembre 2015. Le décret a été publié le 31 décembre 2016. Attention, toutefois, les séances de sports ne sont pas prises en charge par la Sécu. Des mutuelles comme la Maif, selon le contrat, le font.

Certaines collectivités locales proposent déjà depuis quelques années des dispositifs similaires, comme Strasbourg , Biarritz ou Blagnac. Dans la capitale de l’Alsace, le dispositif lancé en 2012 est financé en partie par la ville et des associations partenaires. Globalement, 10 à 11 millions de Français sont atteints par l’une des quelque trente maladies concernées (diabète, maladie de Parkinson, cancer, etc) par cette mesure, rappelle Le Monde.

Emprunteurs, vous pourrez bien changer d’assurance tous les ans

À compter de ce mercredi, les ménages, qui empruntent à partir du 1er mars, pourront résilier leur assurance chaque année. Jusqu’ici, il n’était possible de le faire que la première année. Les crédits en cours seront de leur côté concernés à partir du 1 janvier 2018. La mesure permettrait de redonner entre 500 à 700 euros de pouvoir d’achat aux ménages chaque année, sur des prêts d’une durée allant jusqu’à 25 ans.

Impôts: Airbnb, Drivy ou LeBonCoin doivent informer leurs utilisateurs

Les sites d’économie collaborative doivent se plier désormais à de nouvelles règles. Airbnb, Drivy ou encore LeBonCoin ont l’obligation d’informer leurs utilisateurs qu’ils devront déclarer les revenus qu’ils tireront de la location de leur appartement ou de leur voiture, par exemple, et ce à chaque transaction. Concrètement, comme l’explique le décret du 2 février 2017, les plateformes sont «tenues de mettre à disposition de leurs utilisateurs un lien électronique vers les sites des administrations» détaillant les informations «relatives aux régimes fiscaux et à la réglementation sociale applicables aux recettes et aux revenus tirés de ces opérations». Plus précisément, vers la page dédiée au sujet sur le site des impôts pour les obligations fiscales des utilisateurs et vers le portail dédié sur le site de la sécurité sociale concernant les obligations sociales (recouvrement des cotisations).

La carte d’identité devient biométrique

Après un déploiement pilote en Bretagne en 2016 et une entrée en vigueur à Paris et la région parisienne depuis le 21 février dernier, la pré-demande en ligne de carte nationale d’identité s’étend progressivement sur le territoire: la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Sarthe et la Vendée doivent pouvoir proposer ce service dès ce mercredi, selon l’arrêté publié au Journal officiel du 17 février 2017 qui fixe ce calendrier département par département. Suivront, dès le 2 mars, le Calvados, le Cher, l’Eure, l’Eure-et-Loir, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, le Loiret, la Manche, l’Orne, la Seine-Maritime. L’ensemble des départements doivent mettre en place cette mesure d’ici le 28 mars.

«À partir de ces dates, les usagers qui résident dans ces départements peuvent choisir de remplir en ligne une pré-demande de CNI avant de se rendre au guichet. Ce téléservice dispense l’usager de remplir ce formulaire au guichet de la mairie et lui permet de gagner du temps sur place», explique le site Service-public.fr. Comme les passeports, les nouvelles cartes d’identité seront biométriques. Les demandes sont désormais traitées directement par les mairies, qui doivent s’équiper d’un dispositif de prise d’empreintes digitales. Reste que du Nord aux Alpes-Maritimes, les médias locaux rapportent les difficultés ou retards des mairies pour installer ces équipements, en particulier en zones rurales …

 
1 commentaire

Publié par le 2 mars 2017 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Les banques Européennes mises en danger par les taux Zéro

Afficher l'image d'origine

Bilan de la BCE – Estimation de l’évolution

L’économie allemande se porte bien mais ses banques souffrent, à cause des taux zéro. La Commerzbank, deuxième banque du pays après la Deutsche Bank, a présenté des résultats en net recul, son bénéfice s’est effondré en passant de 1 milliard d’euros en 2015 à 279 millions en 2016. La Deutsche Bank, elle, enregistre une perte de 1,4 milliard d’euros, notamment due à diverses amendes, mais elle souffre, comme la Commerzbank, de la faiblesse des taux d’intérêt avec une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires, à 30 milliards d’euros.

Comparaison Deutsche Bank Lehman

Un autre pays qui se porte bien, le Royaume-Uni, voit sa plus grande banque, HSBC, annoncer une chute de 82% du bénéfice net (2,48 milliards de dollars en 2016 contre 13,52 l’année précédente), notamment à cause de la baisse des taux (HSBC a aussi fermé ses coffres-forts dédiés au stockage de l’or) . La livre sterling ne se distingue en effet pas de l’euro sur ce point.

 

En Europe, en moyenne les deux tiers du produit net bancaire (le « chiffre d’affaires » de la banque) proviennent de la marge d’intérêt, la différence entre le taux payé par les clients et celui auquel la banque se refinance. Evidemment avec les taux zéro, les banques voient cette marge s’écraser. L’effet est d’autant plus violent que dans la plupart des pays européens les prêts se font à taux variable, la baisse des taux est alors immédiatement répercutée sur l’ensemble des prêts, ce qui fait plonger les marges.

Moody-eu-risques

La France fait figure d’exception, les prêts y sont à taux fixe, même s’ils peuvent être renégociés, mais tout le monde ne le fait pas. Les banques sont donc moins atteintes par cette baisse des taux, elles gardent un stock de prêts encore rentables, voilà ce qui explique leur relative bonne santé. Mais si les taux zéro ou faibles continuent, elles seront également touchées bien sûr.

Résultat de recherche d'images pour "le pen zero hedge"

Les taux zéro atteignent les banques européennes au cœur de leur activité, et à cela il faut rajouter les créances douteuses, qui affectent particulièrement l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Grèce, Chypre, nous en avons parlé. Le plus inquiétant est que les banques des pays bien portants ne sont pas épargnées.

chute des titres bancaires européens

Cependant, pour le moment ces chutes des bénéfices et les menaces sur la solvabilité sont masqués par la Banque Centrale Européenne qui offre aux banques toutes les liquidités qu’elles souhaitent. Depuis la crise de l’euro en 2011, la BCE n’est pas avare en dispositifs spécialement dédiés au refinancement des banques (LTRO, VLTRO, T-LTRO, etc.), auquel se rajoute son plan de Quantitative easing (80 milliards d’euros par mois, 60 à partir de mars), qui permet également de leur apporter de la liquidité.

déséquilibres target2

Cette politique l’amène à grossir plus que de raison : le bilan de la BCE se monte à 3.660 milliards d’euros, soit l’équivalent de 31,6% du PIB de la zone euro !

Jusqu’à quand cela peut-il continuer ? Dans une situation instable, le choc peut survenir de n’importe où. L’Allemagne émet régulièrement des critiques envers la politique laxiste de la BCE, elle pourrait perdre patience et taper du poing sur la table. Un « accident » pourrait se produire, qui toucherait une banque italienne, ou la Deutsche Bank. Le risque politique doit être pris en compte, avec par exemple un futur gouvernement italien qui annoncerait sa sortie de l’euro (le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo est en tête dans les sondages).

Afficher l'image d'origine

Quoi qu’il en soit, cette explosion du bilan de la BCE a seulement permis de masquer la crise de la zone euro pendant un temps, mais elle risque de bientôt revenir, et même les banques des pays bien portants seront touchées…

Afficher l'image d'origine

Source – resistanceauthentique

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 mars 2017 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :