RSS

Bill Gates, le prédicateur : « un pathogène transmis dans l’air et se propageant rapidement peut tuer 30 millions de personnes en moins d’un an »

19 Fév

C’est un message sombre, une alerte inquiétante : Bill Gates appelle la communauté internationale à se préparer au plus vite à une épidémie mondiale 

Quand un type comme Bill Gates parle « pandémie », il faut s’inquiéter. Ses « prédictions » prennent aussitôt des allures de planification. Car enfin le bonhomme a beau être estampillé « philanthrope », ses élans ont de quoi nous glacer. Ses investissements « humanistes » dans le domaine de la vaccination, des OGM, du nucléaire, de la nourriture synthétique et de la géo-ingénierie donnent un bon aperçu de ce que Bill, à grand coup de fondation, considère comme bénéfique pour l’ensemble de l’humanité. C’est qu’il faut le lire pour le croire .

Bill Gates juge « probable » une catastrophe à l’échelle du globe qui laisserait derrière elle des dizaines de millions de morts. Le fondateur de Microsoft conseille de se préparer à la propagation d’un virus créé à des fins terroristes, en apprenant à réaliser des vaccins en quelques mois.

Bill Gates est inquiet. La communauté internationale doit réaliser qu’elle doit au plus vite se préparer à une pandémie mondiale, a jugé vendredi le fondateur de Microsoft, devant la Conférence de sécurité de Munich. Le mécène de l’événement a notamment pris l’exemple de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014-2015, de la grippe espagnole de 1918. Avant d’évoquer l’invention possible d’un virus à des fins « terroristes », et jugé « probable » une catastrophe de ce type à l’échelle du globe. « Qu’il apparaisse dans la nature ou dans les mains d’un terroriste, les épidémiologistes disent qu’un pathogène transmis dans l’air et se propageant rapidement peut tuer 30 millions de personnes en moins d’un an », a expliqué le milliardaire lors de cette réunion annuelle des responsables de la diplomatie mondiale.

Créer des vaccins en seulement quelques mois

« Et c’est assez probable que le monde aura à vivre une telle épidémie dans les 10 à 15 ans à venir », a-t-il ajouté, « c’est pourquoi, nous nous mettons en danger en ignorant le lien entre sécurité sanitaire et sécurité internationale ».

Bill Gates a donc appelé les États à investir dans la recherche pour développer des technologies capables de créer des vaccins en quelques mois. Enfin, le fondateur de Microsoft a appelé la communauté internationale à se préparer à une pandémie avec le même sérieux qu’elle se préparait à un attaque nucléaire durant la Guerre froide. « Le coût global de la préparation à une pandémie est estimé à 3,4 milliards de dollars par an. La perte annuelle qu’une pandémie provoquerait pourrait atteindre 570 milliards », a-t-il affirmé. De quoi faire peur, pas seulement sur un plan financier.

lu ici

Au même moment,  De Niro promet 100 000 dollars à qui prouvera que les vaccins sont sans danger . 

Un sujet que Donald Trump avait évoqué, à plusieurs reprises, pendant sa campagne électorale, émettant de sérieux doutes sur l’innocuité des vaccins ….

Advertisements
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

2 réponses à “Bill Gates, le prédicateur : « un pathogène transmis dans l’air et se propageant rapidement peut tuer 30 millions de personnes en moins d’un an »

  1. totot

    19 février 2017 at 7:06

    Bill gates se trompe sur la durée, il faudra beaucoup moins d’un an pour cette mortalité, s’en suivra le Chaos ….

     
  2. Gaetan Pelletier

    21 février 2017 at 12:58

    Bill gâté prédicateur ou prédateurs

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :