RSS

Préparez-vous à « une super flambée » de l’or, alors que les bulles financières se multiplient …

13 Fév

Comme le rappelait Philippe Béchade hier , fondamentalement La hausse du métal jaune provient principalement d’une pénurie d’Or physique . De plus, et c’est aussi lié, La Bundesbank  a déclaré avoir rapatrié 300 tonnes d’or des États-Unis vers l’Allemagne, annonce le journal britannique Daily Mail.  

L’or a certes progressé cette semaine, mais s’est replié à partir de mercredi après des annonces du président américain Donald Trump qui ont ravivé les attentes de stimulus fiscal aux Etats-Unis :

« L’aversion au risque était très marquée sur les marchés en début de semaine, car la politique américaine en interne et à l’international fait grimper les tensions, ce qui attise l’appétit pour les valeurs refuges », a expliqué Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Mais le président Donald Trump a changé le donne jeudi en déclarant: « Nous allons annoncer quelque chose dans les deux ou trois semaines qui sera phénoménal en termes d’impôts », sans donner plus de détails.

La perspective d’une politique fiscale accommodante rend en effet plus attrayante la perspective de posséder des actifs risqués

Ce n’est donc que conjoncturel (il y a une forte volatilité actuellement – due aux incertitudes politiques)   

Selon Jim Rickards – Préparez-vous à « une super flambé » de l’or 

L’or a débuté l’année aux environs de 1 160$ l’once. Aujourd’hui, soit un mois plus tard à peine, l’or s’échange à 1 230$, soit 70$ de plus. On constate une déconnexion de plus en plus importante entre le marché de l’or physique et celui de l’or-papier.

Tout le monde a appris la notion « d’offre et de demande » au cours de sa première semaine de cours d’économie. Lorsque la demande augmente, les cours augmentent car le bien est plus rare car plus convoité, puis on approvisionne le marché avec une offre plus importante et les prix se stabilisent. La demande est satisfaite et l’on parvient à un nouvel équilibre.

Comme la plupart des choses que l’on nous enseigne en cours d’économie, ce modèle est complétement erroné, surtout en ce qui concerne l’or. C’est parce que l’or dispose d’un marché physique (les véritables lingots d’or) et d’un marché synthétique bien plus vaste (l’or-papier, comme les futures et les ETF). A court terme, les cours de l’or sont dominés par le marché synthétique de l’or-papier : la plupart du temps, l’offre d’or physique n’a pas d’incidence.

comex gold coverage ratio_0

COMEX : 542 réclamations potentielles pour chaque once d’or physique

Les acteurs, côté or physique, subissent les prix : ils ne les font pas. Cela se vérifie depuis des années. Mais à présent, la donne pourrait changer. Des affineurs d’or m’ont directement informé qu’il y avait des pénuries d’or physique. Les propriétaires de chambres fortes qui accueillent et sécurisent les stocks d’or d’institutionnels par exemple, m’ont dit que les détenteurs d’or physique sortent leur or des banques et le transfèrent vers des chambres fortes privées, où il n’est plus disponible pour soutenir le marché de l’or-papier.

A présent, même les compagnies minières disent qu’elles arrivent à un plafond de leur production d’or. En raison de la baisse des cours depuis 2011, de nouvelles mines n’ont pas ouvert et la production des sites existants est en baisse ou stagne. On ferme les anciennes mines et on réduit les réserves.

Nous nous orientons vers une crise où les pénuries d’or physique provoqueront des défauts de livraison et déclencheront une frénésie d’achats d’or physique que même le marché de l’or-papier ne pourra contenir.

L’or sort de banques telles que Deutsche Bank pour aller dans des chambres fortes privées, qui ne sont pas détenues par les banques. Mais le marché de l’or-papier rend service aux acheteurs en maintenant les cours artificiellement bas, ce qui offre un point d’entrée intéressant. Les super-élites voient arriver une crise et elles se préparent.

Je suis toujours étonné de constater à quel point l’élite du pouvoir dénigre l’or en public et vous incite à ne pas en acheter. Parallèlement, elle en achète elle-même et le stocke en lieu sûr, hors des banques. S’agissant des riches, il vaut mieux observer ce qu’ils font et non ce qu’ils disent.

Une super-flambée des cours de l’or s’annonce. C’est maintenant qu’il faut acheter de l’or. Comme je l’ai expliqué dans mon livre, mes calculs me donnent un cours de l’or à 10 000$ l’once. Ne tardez plus à vous positionner.

Pendant ce temps , pour le moment la confiance envers l’économie américaine ne cesse d’augmenter tandis que les bulles financières se multiplient.

Voici Les cinq premières preuves de la plus grosse bulle financière de tous les temps

La « grosse vilaine bulle » que Trump, alors candidat à la présidence, avait identifiée à propos des marchés américain est réelle.

Les bulles financières ont de multiples facettes (la Chine, le marché immobilier, etc.). Cette liste n’est pas – et de loin – exhaustive. Mais voici 6 graphiques que j’ai sélectionnés provenant d’organismes publics, d’organismes du secteur privé et d’organismes indépendants. Tous nous prouvent que nous sommes en présence de nombreuses bulles.

Plus ces bulles grossiront, plus graves seront les dégâts lorsqu’elles éclateront.

  1. Piège des taux bas

L’économiste Lance Roberts explique avec grande clarté comment sont liés taux d’intérêt et croissance économique. Le taux directeur réel de la Fed que l’on peut voir stagner ci-dessous montre dans quel bourbier se retrouve la banque centrale américaine.

Source: Real Investment Advice

Explication de Roberts :

« Yellen et la Fed partent une fois encore en chasse contre ‘l’épouvantail’ imaginaire de l’inflation – cette dernière est actuellement plus faible que durant n’importe quelle période pré-récession depuis les années 1970. Le resserrement de la politique monétaire, avec une croissance économique déjà faible, peut une fois encore devenir problématique.

La plus grande peur de la Réserve fédérale ? Les pressions inflationnistes qui continuent à déprimer l’économie nationale. Malgré les milliers de milliards injectés par la Fed, le seul objectif réellement atteint a été d’empêcher l’économie de retomber dans une récession totale. »

  1. Même les riches calent

Les Hamptons, « lieu de villégiature des plus riches de Wall Street » selon le magazine Forbes, connaissent un considérable ralentissement du marché immobilier résidentiel. Lorsque même 1% des 1% plus riches Américains calent sur l’immobilier, on peut se poser la question de la solidité de la reprise économique.

Source: The Wall Street Journal

A en croire The Wall Street Journal, ce ralentissement est en partie dû à « un stock de maisons trop chères— et qui augmente. » Lorsque les prix sont trop exagérés, même pour les plus riches, une bulle immobilière pourrait contaminer Wall Street.

  1. Les capitaux spéculatifs atteignent des niveaux historiques

Bloomberg a publié un article sur la croissance des fonds spéculatifs et remarque que « les actifs des hedge funds ont dépassé 3 000 Mds$ en 2016 pour la première fois. »

Source: Bloomberg

L’article explique ainsi cette forte augmentation des actifs : « pour 70 Mds$ environ de sorties de capitaux l’année dernière, le secteur comptabilisait environ 2 900 Mds$ d’actifs en 2015. »

Plus dure sera la chute.

  1. Les esclaves de la dette face au risque des taux

L’endettement, les Américains connaissent bien. Du financement automobile aux énormes emprunts immobiliers, la dette fait partie de leur vie quotidienne – et ne cesse de s’accroître.

Source: Wolf Street

Wolf Richter écrit :

« Il existe de nombreuses manières de mesurer l’endettement des ménages et les fardeaux de la dette. Comparer la dette totale des ménages à la taille globale de l’économie mesurée par le PIB est l’une de ces mesures.

Selon la mesure dette des ménages / PIB, les Américains se classent à la dixième place mondiale avec un ratio de 78,8%. On pourrait presque parler de prudence de leur part comparé au pic atteint juste avant la crise financière de 2008 (cf. Trading Economics) ».

  1. La Chine surendettée

Goldman Sachs révèle son estimation de l’ampleur de la dette chinoise… Le niveau de dettes publique et privée apparaît comme disproportionné par rapport à la taille de l’économie et à la croissance.

Source: Business Insider

Ces indicateurs ont été conçus par la recherche de Goldman Sachs. Selon ces derniers, la tendance actuelle « pose la question de la pérennité à moyen terme de l’économie chinoise, étant donné l’augmentation déjà très forte du ratio dette/PIB ces dernières années. »

——————————————————–

Trump baisse les impôts et les marchés s’envolent, mais est-il crédible ?

Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :