RSS

Censure et russophobie : les réseaux sociaux américains coupent l’accès à RT la veille de l’investiture de Trump

19 Jan

Rappelez vous l’establishment – qui ne lâchera rien – cherche à déstabiliser Trump (le destituant) . Cette fois ci le plan est d’utiliser les réseaux sociaux (par la guerre médiatique qui bat son plein, via les « fakes news ») ceci en ayant d’ores et déjà choisi de placer Mark Zuckerberg comme futur président (potentiel) des États-Unis :

Depuis plusieurs mois, les médias américains réfléchissent à la possibilité, pas si folle depuis l’élection de Donald Trump, que Mark Zuckerberg puisse se rêver en président des États-Unis. «Mark Zuckerberg lorgne-t-il sur la Maison Blanche?» s’interroge Newsweek. «Mark Zuckerberg est-il notre prochain président?» se demande Vanity Fair, un peu plus en avance. Tous s’accordent au moins à dire que, au minimum, «Mark Zuckerberg se comporte comme quelqu’un qui pourrait se présenter à l’élection présidentielle», comme le titre le magazine Wired.

Mais aussi en tentant d’empêcher jusqu’au bout l’investiture du président élu (je vous avait prévenu, Révolution pourpre – Les troupes U.S. sont à la frontière Russe pour tenter de déclencher une guerre avant l’Inauguration

Alors que le géant américain Facebook a interdit à RT de poster du contenu jusqu’au lendemain de l’investiture de Donald Trump, un service d’exploration de données de Twitter a également refusé l’accès à RT sans donner d’explication. Incompréhension.

RT.com, la branche anglo-saxonne de RT, a été bloquée par Facebook et ne peut plus poster de vidéos, d’articles et de GIFs sur le réseau social. L’interdiction, selon le bot’ de Facebook, va durer jusqu’au samedi 21 janvier 20h25 (heure de Paris) et sera donc effective pendant la cérémonie d’investiture de Donald Trump.

La raison invoquée par Facebook est que la chaîne russe a été accusée – à tort – de ne pas disposer des droits nécessaires pour diffuser en FacebookLive la dernière conférence de presse de Barack Obama, le 18 janvier. Celle-ci était retransmise par de nombreuses médias quand la diffusion de RT a subitement été interrompue par une notification de Facebook, lui signalant qu’une infraction aux droits de diffusion avait été émise par « un éditeur de presse russe ».

Le responsable des réseaux sociaux de RT, Ivor Crotty, a tweeté qu’il semblait qu’un algorithme de Facebook n’était pas parvenu à reconnaître les droits acquis par RT et qu’il espérait que ce problème serait rapidement résolu.

« Alors que Facebook est un important diffuseur de vidéos en direct, il a du mal à gérer les droits de diffusion », a encore expliqué Ivor Crotty, ajoutant que RT allait continuer à poster ce qu’il pouvait sur Facebook, à savoir « uniquement des messages textes ».

Alors que RT ne peut plus poster de vidéos depuis plus de 12 heures, Facebook ne lui a toujours pas confirmé par e-mail la raison de cette interdiction.

Le responsable News, Media and Publishing de Facebook a tout de même répondu au message de RT posté sur le réseau social. S’il a reconnu que la chaîne disposait bien des droits de diffusion pour le discours de Barack Obama, il n’a pas pu pour autant lever la sanction. Il n’a pu que proposer de soumettre une requête au système de management des contenus.

Dataminr interdit à RT l’accès à l’outil d’exploration de données Twitter sans explications

Dataminr, est aujourd’hui la seule société à bénéficier d’un accès complet au flux de tweets postés chaque jour, publiquement sur la toile. Elle fournit en effet des outils d’alertes basés sur l’analyse des tweets, des outils capables de prendre en compte divers critères et notamment la localisation des internautes. (!!!)

Cette société se place au top du top de la recherche et du croisement de données (data-mining : attention ! Ndlr) sur Internet. Ses services permettent aux agences d’information et médias de savoir à la vitesse éclair et avant tout le monde lorsqu’un événement important se produit.

Aujourd’hui Dataminr vient de refuser ses services à RT, avec effet immédiat et sans donner aucune d’explication.

Dataminr n’a pas encore fourni d’explications officielles à sa décision de refuser ses services à RT, mais dans un appel téléphonique pour informer la chaîne de cette décision, il a fait référence à un « examen de la façon dont nous travaillons avec les organismes gouvernementaux ».

Le partenariat entre RT et Dataminr a été dénoncé dans un article du Wall Street Journal après que Twitter a refusé à la CIA et au FBI l’accès aux services de Dataminr , craignant que les agences de renseignement du gouvernement ne s’en servent pour espionner des individus, ce qui est contraire aux conditions d’utilisation de Twitter.

L’article intitulé «Twitter choisit la Russie plutôt que les Etats-Unis» a prétendu que « les agents de Vladimir Poutine » auraient « accès aux tweets » (tandis que la CIA, non) via le partenariat entre Dataminr et RT, ce que RT a qualifié de fausses accusations sans aucun fondement.

Publicités
 

Étiquettes : , , ,

4 réponses à “Censure et russophobie : les réseaux sociaux américains coupent l’accès à RT la veille de l’investiture de Trump

  1. roc

    20 janvier 2017 at 10:55

    bon trump est maintenant président toute ces histoire de coup d’état étaient du pipeau et de la DÉSINFORMATION a laquelle résistance authentique a participé ! ! !

     
    • Z

      24 janvier 2017 at 7:30

      Non Roc voyons.., lisez bien tous mes papiers la dessus, tout est correct, j’ai bien annoncé que Trump serait investi (mais finira t il son mandat ?) – la révolution pourpre n’est pas terminée,l’élite ne lâchera rien …

       
      • roc

        24 janvier 2017 at 7:54

        je pense qu’ils vont le garder et lui faire porter le chapeau de l’effondrement qui s’annonce .
        Trump a donc le choix faire s’effondrer la bourse très vite en mettant tout sur le dos du vrais responsable ou voir le système s’effondrer plus tard (fin 2017 ) et en porter la responsabilité . -que feriez vous a sa place ?
        personnellement je pense qu’il vas attendre car l’effondrement seras si terrible que même lui n’oseras pas s’y risquer . il préfèreras gouverner avec cette épée de Damoclès au dessus de sont mandat se sachant protégé par l’armée et la NSA .
        puis la crise s’aggravant, il seras obliger d’instaurer l’état d’urgence et se retrouveras comme un pantin entre les mains des militaires, condamné a leur fournir toujours plus de ressource sous peine d’être ((débarquer )).
        Trump est un pion trop utile a trop de monde pour être sacrifier par le clan Clinton !

         
  2. aurelien

    23 janvier 2017 at 12:39

    Du coup tout ça pour ça a suivre quand mème mais les articles et leur compte-nue en prend un coup quand même

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :