RSS

Brexit : Goldman Sachs veut délocaliser vers l’Allemagne

19 Jan

Une partie des équipes londoniennes pourrait également aller en Pologne, en France et en Espagne.
Une partie des équipes londoniennes pourrait également aller en Pologne, en France et en Espagne.(Crédits : © David Gray / Reuters)

La presse allemande donne cette information, alors que les établissements de la City craignent de perdre leur « passeport européen ».

Après HSBC, qui a annoncé le transfert de 1.000 emplois de Londres à Paris, Goldman Sachs envisagerait de se réorganiser après le Brexit. Selon le journal allemand Handelsblatt daté de jeudi, la banque américaine prévoirait de délocaliser jusqu’à 1.000 emplois à Francfort.

Le quotidien explique que « le nombre des employés en Grande-Bretagne devrait être divisé par deux pour atteindre 3.000 environ car l’institut (de crédit) veut déplacer des postes au sein de l’Europe et vers son siège à New York ». Toujours selon la même source, il s’agirait de transférer « des salariés liés aux opérations de négoce et des banquiers de haut vol« , afin de profiter de la présence dans la capitale financière allemande du superviseur bancaire européen chapeauté par la Banque centrale européenne (BCE).

Crainte pour l’activité

Une partie des équipes londoniennes pourrait également aller en Pologne, en France et en Espagne, tandis que certains salariés rejoindront le siège new-yorkais, poursuit le Handelsblatt.

Avec le Brexit, les établissements internationaux dont le siège européen est à Londres risquent de perdre le privilège (« passeport européen ») leur permettant de faire des affaires dans les 28 pays de l’UE avec la seule licence britannique et cherchent des implantations alternatives pour certaines de leurs activités. Francfort, Paris et Dublin sont notamment sur les rangs. (source)

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 19 janvier 2017 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , ,

Une réponse à “Brexit : Goldman Sachs veut délocaliser vers l’Allemagne

  1. roc

    20 janvier 2017 at 10:51

    c’est du pipeau .
    il a dit cela a Davos pour manipuler les anglais et leur faire peur .
    1000 emplois c’est rien , c’est ridicule !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :