RSS

Préparez-vous à la paix qui suivra le chaos

13 Jan

Afficher l'image d'origine

Les personnes qui se préparent à une sorte de chaos à l’avenir ne font que faire preuve de prudence en considérant l’environnement dans lequel nous vivons. Ceux qui accumulent des fournitures pour les catastrophes, la guerre ou un certain type d’effondrement ont fait le saut mental nécessaire pour se préparer à des éventualités inconnues qui pourraient modifier le cours de leur vie. Ces gens-là ont élaboré un plan pour survivre aux moments difficiles qui viennent.

Par contre, nombre de ces personnes n’ont pas envisagé le jour où le chaos sera terminé et que la vie commencera à revenir à un nouveau type de normalité. La plupart des gens planifient simplement le chaos et ne songent jamais à l’éventualité d’en sortir. Si vous croyez que le chaos peut aussi prendre fin, vous devriez avoir une idée de ce que vous ferez lorsque la société commencera à revenir à la normalité.

Si vous avez prévu l’avenir, vous avez probablement un plan pour la fourniture de produits comme l’alimentation et l’eau durant le chaos. Vous aurez en fin de compte un plan pour la fourniture de ces choses de manière durable, car vous ne savez pas combien de temps durera la crise. Une fois que la société commencera à rétablir un semblant d’ordre, vous devrez avoir une idée de ce que sera votre prochain objectif.

colombe-de-guerre.jpg

Si vous avez déjà les moyens de vous procurer de la nourriture et de l’eau de façon durable, vous pourriez alors vouloir passer à la production excédentaire pour obtenir d’autres choses dont vous avez besoin par le moyen d’échange. Si le marché local est saturé de producteur comme vous, il pourrait ne pas y avoir de forte demande de nourriture et que vous ayez donc besoin d’un autre produit pour commercer. Voilà ce a quoi vous devez réfléchir pour l’après chaos.

Lorsque la société commencera à se stabiliser et à se reconstruire, les gens voudront des choses auquel ils ont été privées durant de la crise. À mesure que la société commencera à se développer, les gens devront produire ces choses à petite ou à grande échelle selon le produit et la demande. C’est ce que vous devez prendre en compte dans votre plan après crise.

La capacité de produire ces articles nécessiteront une infrastructure. Selon le type de crise que vous aurez connu, bon nombre de ressources dont vous pourriez avoir besoin pour produire ces choses auront probablement été détruites. Dans le pire des cas, vous devrez avoir soit un équipement de production qui a survécu au chaos ou la capacité de fabriquer vous-même un nouvel équipement. C’est ainsi qu’une base de production sera rétablie dans une ère post-crise. Ceux qui auront une capacité de production seront des personnes très importantes dans la collectivité.

Une capacité de production à grande échelle n’est pas nécessaire. Ça peut être simplement une tisseuse pour fabriquer des vêtements, un broyeur pour fabriquer de la farine, des outils pour travailler le bois et fabriquer des meubles, des équipements pour travailler le métal permettant ainsi la fabrication d’outils ou d’équipements pour produire du combustible comme l’alcool. Cette capacité de production s’étend également aux services aux personnes, comme les services médicaux ou les transports.

Une capacité de production n’est pas seulement bénéfique pour survivre à la crise, mais aussi pour améliorer ces conditions de vie après le pire. À certain moment, vous voudriez peut-être détenir un commerce générant des revenus pour subvenir aux besoins de votre famille.

Il y a deux cents ans, de nombreuses petites collectivités étaient largement auto-suffisante. Vous aviez des agriculteurs qui produisaient de la nourriture, des forgerons, des personnes qui fabriquaient du tissu, des tonneliers qui fabriquaient des tonneaux et des roues, des usines qui moulaient le blé et fabriquaient le bois de charpente. Tout le travail de la communauté contribuait à son autosuffisance.

Aujourd’hui, plusieurs personnes appellent la création de petits groupes ou de petites collectivités pour tenter de survivre au chaos annoncé. La principale raison d’être de ces groupes est pour assurer la sécurité collective dans l’éventualité où la société devient violente et incontrôlable. Ce petit groupe pourrait être la base pour mettre en oeuvre une communauté auto-suffisante à la suite d’un événement.

Une personne peut devenir autonome dans une certaine mesure, mais il n’y a qu’un nombre d’heures limitées par jour. Cela signifie qu’un particulier est très limité dans la quantité de marchandises qu’il peut produire dans le temps et limite ainsi sa quantité de production excédentaire. Avec une communauté de producteurs, chaque personne peut choisir de cibler son travail selon le secteur où elle est la plus productive et ainsi contribuer à la hausse de production globale de biens. C’est aussi pour cette raison que les petits groupes seront tout aussi précieux après un événement catastrophique qu’au cours de la catastrophe.

Si chacun des membres peut fournir des capacités différentes ainsi que différent matériel de production, il améliorera le niveau de vie global de l’ensemble du groupe. Le maintien d’une capacité de production pendant la crise peut être le tremplin qui améliorera les conditions de vie du groupe et de ceux qui gravitent autour une fois les conditions stabilisées.

Si les conditions peuvent être violentes pendant une crise, le manque de ressources à la suite de la crise peuvent prolonger la violence plus longtemps que nécessaire à mesure que les gens luttent pour des approvisionnements limités. Lorsque les besoins de base sont comblés, les gens sont plus civilisés et les querelles intestines sont grandement réduites. C’est pour cette raison que la capacité de produire à la suite d’une crise est tout aussi importante qu’en temps de crise. Un plan visant à assurer la capacité de production des marchandises nécessaires à la suite d’un événement peut aider à stabiliser la situation et éventuellement à normaliser une zone locale. Un exemple serait le plan Marshall qui a contribué à reconstruire l’Europe après la Deuxième Guerre mondiale.

Pour ceux qui croient que nous nous dirigeons vers des moments difficiles, ils doivent réfléchir à leur propre plan Marshall local pour aider à reconstruire après un événement qui pourrait diviser et laisser derrière lui un pays du tiers monde

Cet article a été écrit par Tom Chatham et publié à l’origine chez Project Chesapeake

 Traduit par YouGo pour Le blog de la résistance

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 13 janvier 2017 dans Education - information, général, Politique, société

 

Étiquettes : , , ,

4 réponses à “Préparez-vous à la paix qui suivra le chaos

  1. totot

    14 janvier 2017 at 8:26

    Après le chaos il faudra l’aide des anciens s’il en reste bien sûr, nous devrons recommencer à zéro, fini les dirigeants en col cravate, tout le monde devra gratter la terre si il veut survivre, la liberté sera aussi au rendez-vous, fini les taxes et autres vexations, le fruit du labeur sera à celui qui travaille, ceux qui feront le mal seront sévèrement puni quel qu’il soit, peu importe, la vie sera vénéré dans tout les sens de terme, que la Paix soit sur les hommes de bonne volonté.

     
    • YouGo

      14 janvier 2017 at 9:19

      Tout à fait d’accord. Dans un système ou la liberté primera, beaucoup de gens juger aujourd’hui inutile, voire négligeable, retrouveront leurs lettres de noblesses. Je crois que c’est d’ailleurs un resentie partagé par beaucoup qui se sentent enchainer par ce système et en viennent pour ces raisons à souhaiter ardemment l’effondrement de ce système. Pour certain ce système sera une perte énorme, mais pour les forces vives aujourd’hui mépriser, une renaissance. Allez, au plus vite!

       
  2. Matth

    16 janvier 2017 at 12:01

    Exact ! Mais vous oubliez une chose. Les gens ne verront plus le monde de la même manière, les algorithmes auront changé. Ce qui vous parait utile pour demain ne le sera pas forcément.
    Vous pensez au bois, en restera-t il ?? Vous pensez à la pierre ?? Avec vos petits bras ?? A la couture, mais où trouver le fil…. Le cuir, restera-t il ces animaux ? et ne vont ils pas aussi muter eux aussi ?? A chaque changement de cycle, le monde change, les énergies et les algorithmes avec.
    Regardez les pyramides, on est incapable d’en refaire. Et il y a en a partout sur la planète. Et ça servait à quoi ??… Nos besoin de demain ne seront pas ceux d’hier, comme à chaque changement d’époque.
    Alors prévoir oui, mais pas d’affolement…. Un ami me disait que dans l’armée on prévoit toujours mais le mal vient toujours par la porte à laquelle on avait pas pensé….
    Votre meilleure arme restera toujours la foi. Car la foi et la croyance (Croire=croitre..) en un monde invisible, ça restera toujours un besoin immuable pour toutes les sociétés en croissance.
    A méditer ! 🙂
    Bien à Vous et à Toi Z !

     
  3. cosmocats

    16 janvier 2017 at 8:12

    les illuminés chasseurs-cueilleurs dépendants technologiques

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :