RSS

Le Soleil est étrangement calme en ce moment … : Les données suggèrent qu’un grand refroidissement similaire au « Mini age Glaciaire » – est imminent

07 Déc
Afficher l'image d'origine

Le nombre de taches solaires baisse par rapport au cycle précédent

C’est pourquoi j’en parle beaucoup moins sur le Blog, nous redescendons vers le minimum solaire . Mais attention, ce sont dans ces phases de descente après un maximum qu’on a les éruptions les plus puissantes (une seule éruption peut mettre à terre notre civilisation)

Au delà, certain scientifiques craignent que le calme de plus en plus excessif du soleil (l’activité maximale solaire a culminé lors du dernier maximum en Avril 2014 à un niveau exceptionnellement bas) nous mène vers un mini age glaciaire de manière imminente. C’est ce que suggèrent aussi les données sur le soleil, que je présente dans ce papier : un grand refroidissement étonnamment similaire au « mini age glaciaire » (minimum de Dalton) d’il y a 200 ans . Z 

La NASA a publié des images montrant un soleil étrangement calme et impeccable ce mois-ci. Avec seulement quelques taches repérées par-ci par-là, le Soleil semble être au plus bas de son activité depuis 2011.

Un cycle solaire est une période pendant laquelle l’activité du Soleil varie en reproduisant les mêmes phénomènes que pendant la période de même durée précédente. Dans l’absolu, l’activité est réglée par un cycle solaire d’une période moyenne de 11,2 ans — d’un maximum au suivant — mais la durée peut varier entre 8 et 15 ans. Le cycle actuel a commencé en 2008, mais les chercheurs observent aujourd’hui le plus petit nombre de taches à la surface du Soleil depuis le cycle 14 qui avait atteint son maximum en février 1906.

Le fait que notre étoile soit si calme n’est pas dérangeant en soi, mais le prochain niveau minimum solaire ne devrait cependant pas se produire avant cinq ans, en 2021. Pourquoi le Soleil est-il alors en avance ? Le soi-disant minimum solaire a ses particularités. L’absence de taches sur la surface du Soleil peut durer pendant des semaines. A contrario, le maximum solaire reflète une activité intense. Les grandes taches solaires sont alors quotidiennes et indiquent les zones où le champ magnétique est très fort — des milliers de fois plus fort que le champ magnétique terrestre.

Toute cette énergie magnétique est ensuite libérée sous forme de puissantes éruptions solaires qui, comme vous le savez, peuvent interrompre les communications radio et provoquer des aurores spectaculaires au niveau des pôles. C’est d’ailleurs ce qui nous est arrivé en octobre dernier. Mais pour depuis lors, le Soleil est étrangement calme, en témoignent ces images du Solar Dynamics Observatory de la NASA prises du 14 au 18 novembre dernier montrant une étoile quasi impeccable ressemblant à une gigantesque bille blanche :

Crédit : NASA

Rappelons qu’en Juin dernier, la NASA révélait que le soleil était entré dans sa période la plus calme depuis plus d’un siècle. Le dernier record enregistré le fut entre 1645 et 1715. Ce minimum aura coïncidé avec l’époque connue sous le nom de Petit âge glaciaire marqué par des hivers extrêmement froids dans l’hémisphère nord. Beaucoup de chercheurs considèrent que le minimum solaire avait joué un rôle important à cette époque. Serions-nous alors, nous aussi, à l’aube d’un mini âge glaciaire ?

En attendant, je vous laisse apprécier la pureté de notre étoile :

Source

La grande question est celle ci : allons nous Vers un age de glace ?

Voici Une comparaison légitime de la situation actuelle du soleil avec une période de froid sur la terre appelée minimum de Dalton. C’est arrivé il y a 200 ans.

l'activité solaire actuelle est similaire à froid minimum de Dalton. Crédit / Steve Davidson en utilisant les données SILSO
l’activité solaire actuelle est similaire au minimum de Dalton. Crédit / données Steve Davidson-SILSO

Il y avait eu trois cycles de baisse solaire qui avaient mené au minimum de Dalton, tout comme maintenant. Le troisième cycle exceptionnellement faible avait atteint un rare pic secondaire supérieur à son premier lorsque le Dalton a été atteint, tout comme maintenant.

Le Cycle 24 par rapport au minimum de Dalton en plus précis, la comparaison est trés pertinente :

image

Une vue à plus long terme sur les cycles solaires semble suggérer qu’un creux est imminent …

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Le champs magnétique interplanétaire (mesure de l’activité magnétique du soleil) en chute … (1966 – 2014)

image

Le débit du vent solaire est en chute aussi (= moins d’activité solaire) :

image

L’index AP chute drastiquement, c’est un indice quotidien déterminé à partir de huit valeurs de l indice ap (une moyenne de l’indice AP). L’ Indice AP est Une mesure du niveau général de l’activité géomagnétique dans le monde entier :

image

Donc, on a la preuve par des graphiques que nous nous dirigeons vers un grand refroidissement , qui ressemble étrangement à celui qui a eu lieu il y a 200 ans (minimum de Dalton)

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 7 décembre 2016 dans Climat - Environnement, Espace, général, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

5 réponses à “Le Soleil est étrangement calme en ce moment … : Les données suggèrent qu’un grand refroidissement similaire au « Mini age Glaciaire » – est imminent

  1. Matth

    7 décembre 2016 at 11:34

    Oui c’est prévu qu’un petit âge glaciaire arrive comme c’est le cas tous les 200 ans environ.
    Cet hiver est censé être le plus froid de ces 30 dernières années. Pour ma part je ne vois toujours rien mais on est pas encore au mois de juin.
    Chaque ère glaciaire entraine toujours des perturbations politiques. C’est une règle à connaitre. Le dernier remonte aux alentours de 1784…. C’est curieux comme tous les éléments nous ramènent toujours aux mêmes résultats.

     
  2. cosmocats

    8 décembre 2016 at 6:29

    en mode tee-shirt a Montpellier le 08 décembre 2016

     
    • roc

      15 janvier 2017 at 10:42

      et aujourd’hui le 15/01/2017 toujours en mode tee-shirt a montpellier ? ? ?

       
  3. Dioex

    9 décembre 2016 at 9:37

    Dame nature va tester elle même la véracité de la théorie anthropique du GIEC.Dejà si en 2017 les température reviennent au même niveau qu’en 1998 après le puissant el nino c’est qu’il n’y a pas eu de réchauffement « anthropique » depuis 20 ans.
    Si les températures mondiales baissent , les falsificateurs et auteurs de la propagande officielle pourront s’exiler en Sibérie.
    Dans des médias alignés comme le monde,si on évoque un petit age glaciaire et l’influence de l’activité solaire sur terre on est traité de négationniste…..
    Malheureusement c’est la baisse la plus rapide de l’activité solaire depuis 10 000 ans,meme la dérive accélérée des pôles magnétiques ne pourra pas antagoniser une baisse des températures.
    Déjà il y a eu une baisse de 1 degré au niveau des continents en 6 mois et bientôt les océans suivront.

    La pression magnétique du soleil permet de libérer l’énergie de la croute terrestre regulièrement sinon les tensions s’accumulent et les seismes sont plus puissants.Les éruptions volcaniques également devraient etre plus puissantes, rajoutant un facteur de refroidissement climatique.
    Les rayons cosmiques vont continuer d’augmenter avec plus de formations nuageuses, un autre facteur de refroidissement planétaire.

    Les optimistes prédisent 15 ans de petit age glaciaire mais c’est mal connaitre les cycles solaires.Effectivement le cycle solaire de 200 ans reviens mais également le cycle millénaire du soleil,nous promettant un petit age glaciare bien plus long.Le fossé entre les projections du giec jusqu’en 2100 et la réalité risque d’etre énorme.

    L’oscillation climatique de base de 60 ans pousse également vers un refroidissement en 2030.plusieurs facteurs se combinent pour arriver au meme résultat.

    Alors que Jupiter s’endort avec le soleil , le pouvoir de Saturne,Uranus et Neptune va croître à cause des rayons cosmiques.La différence de potentiel entre ces planètes et la Terre engendrera plus de cataclysme en phase d’alignement avec les géantes glacées.Aujourd’hui mag 8 et 2 seismes de 6.5 proche de l’alignement avec Saturne.

    Cette planète est maintenant au plus loin du soleil, sa phase d’approche pendant 15 ans va favoriser l’augmentation de la magnitude des seismes et des évenements climatique extrême.Et pas seulement en alignement et en opposition.Cette année on a eu la preuve que la planète Mars transmet à la Terre les influences de Saturne et que les alignement Terre/Mars/Saturne sont très à risque.Les equatoriens et les italiens ne diront pas le contraire…

    Dieu ne joue pas aux dés et les seismes ne sont pas aléatoires, tout comme le cycle solaire dépend des planètes, les cycles climatiques terrestres en dépendent aussi.On peut dore et déjà faire un calendrier des événements extrêmes à venir pour des années.Sur ce point là également, le dogme actuel de la tectonique des plaques est bien loin de la réalité.

    Par la force des choses la science va devoir évoluer,simplement reconnaître que la Terre ne vogue pas seule dans l’espace mais qu’elle fait partie du système solaire.Ca à l’air évident mais pourtant la climatologie et la sismologie ne l’ont encore accepté….

    Ce sont des citoyens comme suspicious observer qui sont capables de prédire les risques sismiques et leur localisation mieux que les « experts » payés avec l’argent du contribuable.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :