RSS

Chine : la presse d’État se déchaîne contre Donald Trump

06 Déc
Chine : la presse d'État se déchaîne contre Donald Trump

Les jours passent et les tensions entre la Chine et l’administration Trump ne s’atténuent pas. Ce mardi, c’est la presse d’État chinoise qui rentre dans le jeu diplomatique. Clémente jusque-là, elle n’a pas hésité à qualifier Donald Trump de « débutant » qui fait fausse route s’il considère la Chine comme « une pièce de viande à découper » ou « un pays manipulable à sa guise ». Ambiance.

« Les tweets de Trump (…) camouflent sa véritable intention : traiter la Chine comme si c’était une pièce de mouton et en trancher une portion de viande (…) Il veut piller d’autres pays pour assurer la prospérité des États-Unis« , s’énerve le journal Global Times, proche du Parti communiste. Dans un éditorial au vitriol, ce quotidien au ton nationaliste juge que le président élu américain n’aura pas les moyens de « mettre en pratique ses tirades », et il s’insurge, dans sa version chinoise, contre les « provocations et contre-vérités » de celui qui est « incapable de fermer sa bouche ».

Après avoir accepté vendredi un appel de la présidente taïwanaise, le bouillant milliardaire avait accusé dimanche Pékin de « dévaluer » sa monnaie et de « bâtir un vaste complexe militaire en mer de Chine du Sud ». Les médias officiels chinois avaient, dans un premier temps, largement ménagé Donald Trump, mettant ses sorties sur le compte de son « inexpérience ». Changement de ton mardi, où des avertissements sévères étaient adressés au magnat de l’immobilier.

« Pékin répliquera »

« Trump fait beaucoup de bruit mais ne peut s’abstraire des règles du jeu des grandes puissances. Il n’a pas les ressources suffisantes pour manipuler la Chine à sa guise », insiste le Global Times. « Pékin répliquera si ses actions empiètent sur les intérêts chinois. » De même, le quotidien étatique China Daily enjoignait à ce « bleu en diplomatie » de prendre un cours accéléré en realpolitik : « Trump peut bien mépriser le personnel diplomatique de Washington, mais il devrait d’abord maîtriser la véritable réalité des relations internationales, non pas sa vision fantasmée, avant de manier le scalpel. »

Enfin, un long éditorial du Quotidien du peuple, le porte-voix du Parti communiste, conseillait de ne pas y voir seulement « inexpérience » ou naïveté. « Certains disent que Trump n’a pas d’expérience en diplomatie ou en affaires militaires (… ) mais en réalité, ce n’est pas qu’il est ignorant, il a ses propres positions. (Le souci, c’est qu’elles) ne sont pas compatibles avec la logique fondamentale des relations sino-américaines », insistait-il.

« La Chine est très consciente du double discours des États-Unis sur la politique chinoise », mais Trump ne pourra à lui seul ébranler les acquis de la diplomatie chinoise, ajoutait le journal. « En tant que président élu, Trump peut attendre une certaine indulgence quand il s’exprime. Il en sera autrement quand il sera président », rappelait de son côté le China Daily.

Source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 décembre 2016 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :