RSS

Corée du Sud: manifestation record contre Park, qui est sur le point d’être destituée

05 Déc
media

Des centaines de milliers de Coréens manifestaient ce samedi 3 décembre à Séoul pour la sixième semaine consécutive afin d’obtenir la démission de la présidente Park Geun-hye. Accusée de complicité dans un vaste scandale de corruption impliquant de grandes entreprises, elle a annoncé mardi laisser au Parlement le soin de décider quand et comment elle devait démissionner. Une offre vue par la rue comme une manœuvre pour retarder l’échéance en jouant sur les dissensions entre les partis.

La colère monte et la mobilisation aussi. Semaine après semaine, les cris « Park Geun-hye démission » font de plus en plus place à des slogans exigeant sa condamnation. En tête des cortèges, des torches commencent à remplacer les omniprésentes bougies, mais l’atmosphère reste pacifique. Les manifestants, dont beaucoup de familles avec de jeunes enfants, ont marché dans le calme jusqu’à 100 mètres du palais présidentiel ce samedi 3 décembre. Ils étaient 1,7 million selon les organisateurs (320 000 selon la police, un chiffre très sous-estimé), soit 200 000 de plus que la semaine dernière.

Leur mobilisation spectaculaire vise aussi à faire pression sur les députés du parti présidentiel, le Saenuri. Le soutien d’au moins 30 d’entre eux est en effet crucial pour atteindre au Parlement les deux tiers de voix nécessaires pour voter la destitution de Park Geun-hye. Le vote aura lieu le 9 décembre, selon la motion présentée ce matin par les trois partis d’opposition.

Sur Internet, une liste des numéros de téléphone des députés Saenuri circule et les députés ont été bombardés de textos de citoyens en colère. Le parti conservateur souhaite que Park Geun-hye démissionne en avril, mais la rue et l’opposition refusent d’attendre aussi longtemps.

Certains élus du parti au pouvoir vont voter pour la destitution de Park Geun-hye

Les députés du Saenuri, la formation présidentielle, non fidèles à la présidente Park Geun-hye ont enfin décidé de participer au scrutin de la motion de destitution contre cette dernière. Ainsi, ils vont la voter le 9 décembre prochain avec les partis d’opposition, si tous les camps n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le délai et la modalité pour démettre la chef de l’Etat de ses fonctions.

Selon ces élus du parti au pouvoir, pourtant non proches de la présidente Park, la volonté de tous les citoyens qui demande la démission immédiate de leur présidente s’est de nouveau confirmée à travers la manifestation d’envergure de samedi dernier. Ceci dit, il n’est pas encore assuré que tous les membres de ce groupe anti-Park rejoignent ce vote.

Cette décision aurait apparemment semé la confusion au sein de la direction du parti conservateur. En effet, la semaine dernière, le Saenuri avait adopté à l’unanimité le calendrier selon lequel Park Geun-hye démissionnerait en avril et l’élection présidentielle aurait lieu en juin. Les débats au sein du parti sur le sort de la présidente devraient donc s’intensifier.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 5 décembre 2016 dans général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :