RSS

Le chef du Pentagone déclare : « Après la bataille de Mossoul, nous resterons en Irak » au moment où Trump annonce « la fin de l’interventionnisme américain à l’étranger »

04 Déc

Irak

Après la défaite des djihadistes de Daech à Mossoul, l’armée américaine devra rester en Irak, selon le chef du Pentagone.

Les militaires américains et leurs alliés de la coalition internationale devront rester en Irak même après la défaite de Daech, a déclaré samedi le ministre américain de la Défense Ashton Carter. Selon lui, la mission de la coalition ne doit pas se limiter à la fin de l’opération contre les djihadistes à Mossoul.

« Il y aura beaucoup à faire pour s’assure que Daech, une fois supprimé, continue de le rester », a indiqué le ministre intervenant au forum de sécurité en Californie. À cet égard, M. Carter a souligné la nécessité de « lutter contre les mercenaires étrangers qui essaient de se cacher, ainsi que contre les tentatives de Daech de changer de région et de se réorganiser ».

Selon lui, « pour cela, il faut que non seulement les États-Unis, mais également leurs partenaires restent impliqués du point de vue militaire ».

Le ministre a ajouté qu’en Irak « il est surtout nécessaire de prêter un soutien à la formation de la police locale, de gardes-frontières et d’autres forces armées ».

Toutefois, il n’a pas précisé la durée de séjour de la coalition internationale en Irak. L’actuelle administration américaine se démettra de ses fonctions le 20 janvier 2017.

Une réponse de l’establishment à la déclaration de Donald Trump , ou un double discours ?

En effet – Dans l’Ohio, Donald Trump annonce la fin de l’interventionnisme américain à l’étranger

Lors d’un discours à Cincinnati (Ohio) retransmis à la télévision américaine, le président américain élu Donald Trump a assuré que les Etats-unis n’interviendraient plus dans des pays étrangers afin d’y changer les régimes politiques

« Nous sommes prêts à collaborer avec tout Etat qui souhaitera se joindre à nos opérations militaires pour détruire l’Etat islamique et tous les groupes terroristes islamistes radicaux », a martelé Donald Trump devant une foule en liesse.

« Oui, nous allons détruire Daech. Mais dans le même temps, nous allons poursuivre une nouvelle politique étrangère en prenant en compte nos erreurs commises dans le passé. Nous allons cesser de renverser les gouvernements d’Etats étrangers […] Notre objectif est la stabilité, non le chaos. Le temps est venu de reconstruire notre pays », a-t-il ajouté.

Après avoir assuré qu’il mettrait fin à l’interventionnisme de Washington à l’étranger, Donald Trump a précisé qu’il ne renoncerait pas à ses promesses de campagne, dont la construction d’un mur à la frontière mexicaine et les changements dans la loi sur le système de santé.

Donald Trump s’est rendu à Cincinnati dans l’Ohio pour effectuer un discours devant ses partisans. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre de sa tournée intitulée «Thank You» et qui consiste à parcourir le pays pour remercier les électeurs ayant voté pour lui.

Dans le même temps, un groupe de personnes s’était rassemblé dans les rues de Cincinnati, à côté de la salle où Donald Trump faisait son discours, pour protester contre son élection. Les manifestants étaient notamment munis de pancartes aux slogans tels que «This is very bad» [tout cela est très mauvais] et «Love Trumps hate» [un jeu de mots signifiant «L’amour triomphe de la haine»].

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :