RSS

Archives Mensuelles: décembre 2016

Docu – Savoirs perdus des civilisations anciennes

Partout dans le monde, les archéologues découvrent des objets qui suggèrent l’existence de civilisations méconnues anciennes, comme l’Atlantide. Parmi la communauté de scientifiques et d’archéologues, certains sont partisans de l’hypothèse selon laquelle il y a des dizaines de milliers d’années, la société humaine était déjà organisée en grandes villes et possédait le transport mécanisé, l’électricité, et des systèmes d’armes avancés. Les défenseurs de cette théorie pensent que ces civilisations ont disparu de la planète et que les preuves se trouvent enfouies sous la surface de la Terre. Ce documentaire enquête sur ces croyances et cherche à comprendre les causes de la disparition de ces civilisations.

 
7 Commentaires

Publié par le 29 décembre 2016 dans général, Histoire et Paléontologie, Vidéos (Toutes)

 

Étiquettes : , , ,

Les Dragons ont ils vraiment existé ? (Docu-fiction)

 

Étiquettes : , , ,

Pourquoi les abeilles meurent les unes après les autres (VOSTFR)

La vidéo ci dessus examine les raisons de la disparition très rapide des abeilles : les pesticides, les virus et les parasites en font parties.

Les ramifications de l’effondrement des colonies ne doivent pas être sous-estimées : Le manque d’abeilles se répercuterait par la disparition des cultures en raison du manque de pollinisation, ce qui entraînera la famine dans le monde entier, car elles font partie de la production de la plupart de nos aliments.

Ce n’est plus seulement de l’imagination ou de la fantaisie … c’est ce qui se passe en ce moment ! Les colonies d’abeilles aux États-Unis, par exemple, ont déjà diminué de 5 millions à 2,5 millions en moins de 20 ans.(Source)

 

Étiquettes : , , , ,

Zenbo, le robot d’Asus, en vente le 1er janvier à Taïwan pour 600 e !

La révolution de la robotique est encore en train de franchir un autre cap et devient accessible au très grand public . A Taiwan on pourra se payer un root pour moins de 1000e, entre 600 et 750 e . Incroyable .

On n’est peut-être pas encore au niveau de la robotique de Westworld mais les robots commencent doucement à faire leur arrivée dans notre quotidien. Le groupe Asus va lancer, le 1er janvier 2017, son premier robot de compagnie appelé Zenbo sur le marché taiwanais.

Asus se lance donc lui aussi dans un secteur que l’on suppose voué à une croissance rapide dans les années à venir, avec un premier produit au prix accessible pour la majorité. De quoi lui garantir, peut-être, un succès commercial. Si les Hommes sont déjà prêts à avoir un robot de compagnie à la maison…

Zenbo : le robot de compagnie d’Asus

Le robot Zenbo ne ressemble pas vraiment à un humain : l’anthropomorphisme de la science-fiction n’est pas encore à l’ordre du jour. Il n’a pas de jambes ni même des bras, contrairement à Pepper d’Aldebaran, mais il dispose d’un écran à la place du visage sur lequel s’affichent ses expressions ; c’est un début. Sa mise en vente est peut être une première étape vers une société futuriste où les robots côtoieront les humains.

Ils les côtoieront mais, surtout, ils les aideront : Zenbo offre une multitude de fonctionnalités. Il répond aux commandes vocales, propose de vous rappeler un rendez-vous ou autres tâches régulières et ponctuelles et, bien évidemment, interagit avec les adultes et les enfants. Il peut également garder la maison et, lorsqu’il est utilisé avec une Asus ZenWatch 3, peut détecter la chute d’une personne.

Près de 600 euros pour acheter un Zenbo

Le but premier de cette nouvelle vague de robotique est d’éviter l’isolement, notamment des personnes âgées. Grâce aux commandes vocales et aux systèmes de surveillance, Zenbo pourrait aider en cas d’urgence. Le prix annoncé par Asus devrait finir de convaincre les familles qui jugeraient utile une telle présence chez elles ou chez un de leurs proches.

Zenbo sera mis sur le marché le 1er janvier 2017 à Taïwan, pays d’origine d’Asus. Deux configurations seront disponibles, les deux avec des stocks limités pour l’instant. Zenbo en modèle standard coûtera environ 600 euros (620 dollars ou 19 900 dollars de Taïwan) et disposera d’une mémoire de 32 Gigaoctets. Une version 128 Go avec une station de recharge automatique sera proposée au prix de 750 euros environ (780 dollars ou 24 900 dollars de Taïwan). Un prix équivalent à environ la moitié du salaire moyen mensuel du pays.

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 décembre 2016 dans général, Insolite, International, Sciences, société

 

Étiquettes : , , , ,

Cororico : la première vraie route solaire est française !

On vous parlait il y a peu de l’intention de Bouygues de participer à l’installation de routes solaires un peu partout en Europe, et surtout en France. Comme prévu, c’est la Normandie qui a eu les honneurs et accueille désormais le premier tronçon public de route solaire.

Les routes solaires, ce sont des chemins couverts de panneaux photovoltaïques permettant de produire de l’énergie sans occuper d’espace supplémentaire dans les campagnes. Évidemment, ils sont praticables et permettent la circulation de plusieurs voitures, ce qui assure un gain de place assez important.

Si c’est loin d’être la première fois qu’on parle de la « première » route solaire, c’est parce que plusieurs projets ont vu le jour un peu partout dans le monde, mais il s’agissait principalement de zones restreintes en test. Aujourd’hui, c’est un tronçon long de 1 km qui a été installé dans la commune normande de Tourouvre-au-Perche.

Une initiative qui a coûté quelques 5 millions d’euros et qui devrait, selon la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, n’être que « la première étape d’un  programme de déploiement sur les quatre années à venir » sur tout le réseau routier national. (source)

 
1 commentaire

Publié par le 28 décembre 2016 dans Climat - Environnement, général, société

 

Étiquettes : , , ,

La CIA et Obama impliqués dans l’assassinat du diplomate russe

Un premier rapport du Service de renseignement étranger (SVR) a fourni au Conseil de sécurité (SC) russe, il y quelques heures, concernant l’assassinat de l’ambassadeur Andrey Karlov hier à Ankara, République de Turquie, révèle avec étonnement que l’assassin Mevlut Mert Altintas, était aussi présent près de l’agence de la CIA , située dans le gouvernorat d’Erbil au Kurdistan irakien le 15 juillet (2016), donnant ainsi «une indication plus que forte» qu’il était impliqué dans le coup d’état raté contre le président turcRecep Tayyip Erdoğan [1]. Ce coup d’état était, comme le reconnaissent les Américains [2], dirigé par la CIA (donc par le gouvernement américain) et exécuté par les agents de l’organisation terroriste islamiste de Fethullah Gülen, appelée (FETO).

Selon ce rapport, le président Poutine a autorisé l’envoi en Turquie une équipe de 18 enquêteurs du service de renseignement SVR pour enquêter conjointement avec l’Organisation nationale de renseignement turc (MİT).  Et qu’une des premières « fonctions » qu’ils ont jouée était le suivi du passé électronique des dossiers dutéléphone de l’assassin, avec ceux de sa famille et associés connus.

Le 15 juillet cet assassin a été mis en service avec son régiment de police à Diyarbakır, situé dans la province de Diyarbakır, lorsque le coup d’état dirigé par les États-Unis [2] contre le président Erdoğan a eu lieu. Mais au lieu de déclarer ces faits aux forces de police turques, ce policier est parti congé de 2 jours, accordé« inexplicablement »  par son commandant Kahraman Sezer. Ce dernier sera arrêté après l’échec du coup d’état en raison de ses liens avec l’organisation terroriste FETO de Fethullah Gülensoutenu par la CIA.

Selon ce rapport, le président Poutine a autorisé l’envoi en Turquie une équipe de 18 enquêteurs du service de renseignement SVR pour enquêter conjointement avec l’Organisation nationale de renseignement turc (MİT).  Et qu’une des premières « fonctions » qu’ils ont jouée était le suivi du passé électronique des dossiers dutéléphone de l’assassin, avec ceux de sa famille et associés connus.

Après avoir obtenu ce congé extraordinaire alors que la Turquie était au milieu d’un coup d’État, les experts en renseignement électronique du SVR ont été en mesure de suivre l’utilisation du téléphone de cet assassin le 15 Juillet sur un parcours de 386 kilomètres (240 miles). Ce suivi a montré qu’il a voyagé  de Diyarbakir à Erbil. Après quoi son téléphone a été «silencieux» pendant 7 heures. Puis il a été réactivé dans les premières heures du matin du 16 Juillet, ce qui a permis de le voir revenir à son domicile en ville en Turquie, pour reprendre son boulot.

Les dossiers d’enquête du MİT turc sur les déplacements de cet assassin dans les environs de la base de la CIA à Erbil lors du coup d’État du 15 juillet, montrent qu’il a menti, car il avait déclaré que son voyage au Kurdistan irakien était motivé pour visiter un cousin malade, qui enseignait à l’école « Fethullah Gülen » à Erbil. Pour cette fausse déclaration, il a été suspendu  le 4 octobre de ses fonctions dans la police. Cependant, sans qu’aucune explication ne soit trouvée dans ses dossiers, il a été réintégré le 16 novembre, avec tous les pouvoirs qu’il avait avant sa suspension.

Les enquêteurs SVR dans ce rapport notent en outre que l’école « Fethullah Gülen » à Erbil, visitée par cet assassin le 15 Juillet, a été fermée et vendue par les autorités irakiennes du Kurdistan, après que les agents de sécurité du MİT turcs leur aient fourni les preuves que ces écoles sont liées au coup d’état raté de la  CIAcontre le gouvernement légitimement élu de la Turquie.

De même, le gouvernement turc et ses analystes du MİT ont fourni au régime Obama 85 boîtes de preuves prouvant l’implication de la CIA et de Fethullah Gülen dans le coup d’État du 15 juillet, mais jusqu’à cette heure-ci, le régime Obama refuse toujours de le reconnaître ou de s’expliquer.

Bien que de nombreuses questions relatives à ces deux associations d’assassins (la CIA et l’organisation terroriste FETO de Fethullah Gülen) restent à découvrir, de nouvelles preuves émergentes faisant l’objet d’une enquête par le SVR et le MİT montrent maintenant un lien direct entre ce meurtre et celui, quelques heures plus tard, du diplomate russe Petr Polshikov, qui a été abattu dans sa maison de Moscou.

Ces deux meurtres de diplomates russes ont eu lieu 72 heures après qu’Obama ait menacé la Russie au sujet de la revendication absurde qu’elle s’était ingérée dans des élections présidentielles américaines. Obama avait annoncé que ses représailles contre la Russie « peuvent être explicites et publiées; et d’autres représailles ne le seront peut-être pas ».

Si, effectivement, ces deux assassinats sont fermement liés, la menace du président Poutine disant que « les tueurs vont en supporter amèrement les conséquences » deviendra une sombre réalité pour la CIA et Fethullah Gülen, ainsi qu’un grand malaisepour Obama.

Depuis qu’il est devenu évident qu’Obama et la CIA sont liés à l’assassinat à cet ambassadeur russe, le président élu Donald Trump a compris le message. Dorénavant, il se protège fortement avec ses propres forces privées de mercenaires d’élite aguerris des entreprises de sécurité  KS Global Group LLC, Black Tie Services de protection, ASIT Consulting et XMark LLC. [3].

De plus, il vient d’annoncer qu’il gardera ses protections privées jusqu’à ce qu’il prenne possession du Bureau Ovale, ce qui est une sorte d’outrage envoyé aux services de sécurités officiels, qui, sous Obama-Clinton, ont brillé par leur incompétence et leur corruption. On se rappelle comment JFK a été assassiné par la CIA pour avoir osé la défier, et comment Reagan a été « réduit en légume » par la CIA pour la même raison.

Via LCP

 
1 commentaire

Publié par le 28 décembre 2016 dans général, Insolite, International, Nouvel ordre mondial, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

Le ministre israélien de la Défense exhorte les Juifs à quitter la France

Le ministre israélien de la Défense exhorte les Juifs à quitter la France

Après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’Onu de la résolution contre la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens, le ministre israélien de la Défense s’en est pris à la France, appelant les Juifs à quitter ce pays, «qui n’est pas leur terre».

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a appelé les Juifs demeurant en France à quitter le pays. Cette déclaration a été faite à la veille de la prochaine conférence internationale pour la paix au Proche-Orient qui doit se tenir en janvier à Paris, selon The Jerusalem Post. « Il est temps de dire aux Juifs français : ce n’est pas votre pays, ce n’est pas votre terre, quittez la France et venez en Israël », a déclaré le ministre. Avigdor Lieberman a également qualifié la prochaine conférence de « tribunal contre Israël », qui porterait atteinte à son pays et à sa renommée.« Il ne s’agit pas d’une conférence de paix mais d’un tribunal contre l’État d’Israël », a affirmé M. Lieberman lors d’une réunion des députés de son parti, Israël Beiteinou.

La France organisera cette conférence, avec la participation de 70 pays mais sans les Israéliens ni les Palestiniens, pour réitérer le soutien de la communauté internationale à une solution au conflit israélo-palestinien sur la base de deux États. Avec cette conférence, la France espère arriver à une solution à deux États, basée sur les frontières de 1967. La France a voté vendredi en faveur d’une résolution de l’Onu enjoignant Israël à mettre fin à la colonisation des territoires palestiniens occupés. L’ambassadrice de France a été convoquée au ministère israélien des Affaires étrangères après ce vote.

source

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou critique ouvertement les États-Unis pour ne pas avoir bloqué la résolution de l’ONU contre les colonies dans les territoires palestiniens.

Benjamin Netanyahou estime qu’il s’agit d’une résolution “honteuse” et il entend réévaluer les relations d’Israël avec l’ONU.

Benjamin Netanyahou : “J’ai donné instruction au ministère des Affaires étrangères de réévaluer d’ici un mois tous nos contacts avec les Nations Unies, y compris le financement israélien des organismes et la présence de représentants de l’ONU en Israël.”

La résolution contre les colonies a été adoptée vendredi grâce à l’abstention des Etats-Unis, alors qu’en 2011 l’administration Obama s‘était opposée à une résolution similaire.

Benjamin Netanyahou reproche à Barack Obama d’avoir brisé un engagement qui date de l‘époque de Jimmy Carter.

Benjamin Netanyahou : “Hier, en complète contraction avec son engagement, y compris l’engagement explicit du président Obama en 2011, l’administration Obama a conduit un coup anti-israélien honteux aux Nations Unies.”

Le président américain élu Donald Trump regrette l’abstention des États-Unis et estime dans un tweet que la résolution de l’ONU va rendre “beaucoup plus difficile” les négociations de paix au Proche-Orient.

Après le vote de l’ONU, Israël relance la colonisation par mesure de rétorsion

Alors que Jérusalem a autorisé la construction de 1 500 logements en 2016, la mairie a annoncé qu’elle délivrerait plusieurs centaines de permis de construire supplémentaires en réaction au vote par l’ONU d’une résolution condamnant la colonisation.

La ville de Jérusalem a annoncé, dimanche 25 décembre, avoir l’intention de délivrer plusieurs centaines de permis de construire à Jérusalem-Est, comme mesure de rétorsion après l’adoption, par le Conseil de sécurité de l’ONU, d’une résolution condamnant la colonisation israélienne, qualifiant celle-ci de «violation du droit international». Les constructions annoncées sont aussi en-dehors du cadre du droit international.

«Nous demeurons imperturbables face au vote de l’ONU, ou face à toute autre instance qui chercherait à dicter ses conditions à Jérusalem : j’espère que la nouvelle administration américaine nous soutiendra», a déclaré l’adjoint au maire Meir Turgeman, qui dirige le comité en charge des constructions. Après la dégradation des relations israélo-américaines sous la présidence de Barack Obama, dont le point d’orgue aura été l’abstention américaine lors du vote de la résolution en question, l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, qui a également condamné le texte de l’ONU, est perçue comme un signe positif par une grande partie de la classe politique israélienne.

Mercredi 28 décembre, une commission devrait autoriser la délivrance de ces permis, selon le quotidien Haaretz, qui annonce le chiffre de 618 appartements dans des quartiers juifs situés dans la zone orientale de la ville, notamment dans les quartiers de Pisgat Zz’ev, Ramat Shlomo et Ramot. Le journal Israel Hayom relaie également l’information selon laquelle le nombre total de constructions qui pourraient être autorisées pourrait s’élever à plus de 5 000.

Le 24 décembre, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, avait déjà annoncé des mesures punitives, notamment financières, après le vote de la résolution par quatorze des quinze pays présents au Conseil de sécurité. Le jour de Noël, il avait convoqué dix ambassadeurs de pays ayant soutenu la résolution, parmi lesquels la France et la Grande-Bretagne, signe que, loin de laisser envisager un ralentissement ou un arrêt de la colonisation, l’initiative de l’ONU risque donc d’accroître les tensions en Cisjordanie, où Israël a construit plus de 1 500 maisons en 2016. «Il n’y a pas eu de changement de ligne politique à Jérusalem», a prévenu la municipalité dans un communiqué.

 
2 Commentaires

Publié par le 28 décembre 2016 dans général, International, Nouvel ordre mondial, Politique

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :