RSS

Orange bloque Google et Wikipedia pour « apologie du terrorisme »

17 Oct

Google

Une erreur de configuration commise par l’opérateur a temporairement classé le moteur de recherche et l’encyclopédie en ligne dans la catégorie des sites incitant à des actes de terrorisme.

Lundi 17 octobre, plusieurs internautes se sont plaints de l’impossibilité de consulter Google et Wikipédia, qui ne tombent presque jamais en panne. Dans le même temps, certains d’entre eux ont affirmé avoir été redirigés sur une page annonçant qu’ils tentaient d’accéder à des sites « dont le contenu incitait à des actes de terrorisme ».

Erreur humaine

Une « erreur humaine » lors de la mise à jour de la liste des sites bloqués par décision administrative pour apologie du terrorisme a en effet conduit à ce bug, indique Le Figaro.

« Suite à une erreur humaine lors d’une opération technique sur un serveur, nos clients ont pu rencontrer des difficultés à se connecter au site google.fr et wikipedia.fr et se voir reroutés vers un message du ministère de l’intérieur. L’incident a duré environ 1h et l’accès aux sites est en voie de rétablissement », pouvait-on ainsi lire sur les pages d’aide de l’opérateur.

De quoi faire rire les internautes car si certains voyaient le site comme « simplement » inaccessible, d’autres ont été redirigés vers cette page du ministère de l’Intérieur indiquant que le site était bloqué administrativement pour apologie du terrorisme.

Est-il possible qu’Orange ait bloqué les visites vers Google et Wikipedia et affiché qu’il s’agissait de sites terroristes, uniquement par « erreur humaine », comme l’assure l’opérateur ?

Pas selon certains médias :

Selon nos informations, l’explication officielle suscite pour le moins l’interrogation au sein-même des équipes d’Orange. L’opérateur, qui a immédiatement créé une cellule de crise lundi matin, a bien envisagé l’hypothèse d’un piratage externe ou d’un acte volontaire de malveillance. Car «  Il est impossible de faire une telle erreur, ou alors il faut être très bête et endormi », s’étonne auprès de Numerama un bon connaisseur des infrastructures techniques chez Orange. « Officiellement c’est une erreur humaine, mais nous faisons face à un blocage complet pour avoir plus d’informations ».

POURQUOI C’EST PEU CRÉDIBLE

Lorsque le ministère de l’Intérieur envoie la liste des sites à bloquer aux principaux opérateurs télécoms français, il le fait sous la forme d’un fichier CSV qui comprend quatre colonnes. La première est une référence de dossier, la deuxième est le nom de domaine et les deux suivantes sont les adresses IP vers lesquelles diriger les utilisateurs, selon que le site est bloqué pour apologie du terrorisme, pédopornographie, jeux d’argent illicites ou d’autres motifs.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 octobre 2016 dans général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :