RSS

Planète X – La neuvième planète pourrait détruire le Système solaire

04 Sep

A noter que Un étrange objet a été découvert en orbite à la périphérie du système solaire :

 Les scientifiques ont découvert un étrange objet au-delà de la planète Neptune. Surnommé Niku, cet objet transneptunien (OTN) se comporte de manière étrange avec un orbite en décalage par rapport à ceux des autres corps du système solaire.

Notre système solaire n’a visiblement pas dévoilé tous ses secrets.

Une équipe internationale d’astronomes a récemment découvert un mystérieux objet en périphérie de notre système.

Surnommé Niku, ce dernier semble être un objet transneptunien (OTN) à savoir un corps dont l’orbite se situe au-delà de celle de la planète Neptune. Ce n’est pas la première fois qu’une découverte de ce genre est réalisée.

Il existe en effet beaucoup de transneptuniens et les scientifiques en mettent régulièrement en évidence. Toutefois, dans cette foule de corps célestes, Niku semble sortir du lot. Un comportement étrange Le planétoïde qui ferait environ 200 kilomètres de diamètre ou moins au vu de son aspect, se comporte en effet de manière sensiblement singulière.

Pour commencer, son orbite se situe sur un plan incliné à 110 degrés par rapport à celui du système solaire. Ensuite, il évolue selon un mouvement à reculons. En effet, contrairement à la plupart des planètes et satellites du système, l’orbite de Niku autour Soleil ne s’effectue pas dans le sens des aiguilles d’une montre (en considérant le pôle Nord de son plan de révolution) mais dans le sens inverse.

Ce n’est pas la première fois qu’un objet transneptunien présente une orbite inverse mais ça ne s’était encore jamais combiné à un plan incliné.  Ces particularités font de Niku un véritable casse-tête pour les chercheurs. « Il y a encore beaucoup de choses hors du système solaire dont nous ne sommes pas conscients », confie au New Scientist Matthew Holman, astrophysicien au Harvard-Smithsonian et membre de l’équipe de recherche.

Une rébellion influencée Une telle orbite est en effet surprenante pour ne pas dire « rebelle ». « Le mouvement cinétique force tous les objets à tourner dans une direction de la même manière. C’est la même chose qu’une toupie, chaque particule tourne dans la même direction », explique l’astronome Michele Bannister de l’université Queens à Belfast au Royaume-Uni.

Ainsi, si Niku n’orbite pas avec le plan du système solaire et tourne dans la direction opposée, cela signifie qu’il doit être influencé par quelque chose d’autre, peut-être une force gravitationnelle. Il est également possible que l’objet ait été éjecté de sa course par une collision avec un autre corps. Les scientifiques suggèrent par ailleurs la possibilité que Niku fasse partie d’un ensemble d’objets suivant la même orbite étrange.

Pour en savoir plus, les chercheurs ont tenté de découvrir si cette anomalie ne pouvait pas être due à une planète encore inconnue se trouvant dans ou proche du système solaire. Mais les recherches n’ont pour le moment mené à aucun résultat concluant. Davantage d’études sont ainsi prévues afin de percer les secrets de ce mystérieux corps et de son origine.

La neuvième planète pourrait détruire le Système solaire 

Une vue d'artiste de la supposée neuvième planète du Système solaire. Le cercle autour du Soleil symbolise l'orbite de Neptune. © Tomruen, nagualdesign cc by sa 4.0, Wikipédia

Une vue d’artiste de la supposée neuvième planète du Système solaire. Le cercle autour du Soleil symbolise l’orbite de Neptune. © Tomruen, nagualdesign cc by sa 4.0, Wikipédia

La présence d’une neuvième planète suffisamment massive pourrait fortement déstabiliser les géantes gazeuses du Système solaire lorsque le Soleil sera devenu une géante rouge. Des planètes pourraient entrer en collision ou même être éjectées.

La découverte des « Jupiter chauds » et les succès du modèle de Nice pour décrire l’évolution du Système solaire nous ont enseigné un point capital : les migrations de planètes sont probablement la règle au tout début de l’histoire des jeunes systèmes planétaires. Dimitri Veras, un astrophysicien de l’université de Warwick, au Royaume-Uni, s’est intéressé aux migrations à venir, quand le Soleil commencera à mourir, c’est-à-dire, plus précisément, quand il quittera la «séquence principale » pour devenir une géante rouge.

Cette question n’est pas nouvelle mais ce chercheur a cette fois tenu compte de l’influence de la neuvième planète du Système solaire dont on soupçonne maintenant l’existence. Il semble qu’elle soit déjà responsable de l’étrange inclinaison des plans des orbites des autres planètes duSystème solaire. D’après l’article qu’a déposé sur arXiv Dimitri Veras, elle pourrait conduire à l’éjection d’au moins une des géantes gazeuses du Système solaire, qu’elle devrait de toute façon plonger dans le chaos.

Selon le scénario de l’évolution stellaire, le rayon du Soleil sera multiplié par 230 et saluminosité par 4.000 dans environ 6,5 milliards d’années quand il deviendra une géante rouge. Il devrait rester dans cet état durant environ 800 millions d’années avant d’atteindre le stade denaine blanche. Sa densité sera telle que sa taille sera alors comparable à celle de la Terre

Une vue d'artiste d'un disque de matière autour d'une naine blanche produit par une collision entre deux gros astéroïdes. Une partie de cette matière finira par tomber dans l'atmosphère de la naine blanche, l'enrichissant en silicium et en aluminium.
Une vue d’artiste d’un disque de matière autour d’une naine blanche produit par une collision entre deux gros astéroïdes. Une partie de cette matière finira par tomber dans l’atmosphère de la naine blanche, l’enrichissant en silicium et en aluminium. © Nasa, Esa

La fin du Système solaire et du Soleil

Avant de devenir ce cadavre stellaire, le Soleil aura avalé Mercure, Vénus et probablement laTerre. Mars devrait survivre mais les corps célestes de la ceinture d’astéroïdes seront fortement perturbés. En revanche, les géantes gazeuse devraient se contenter de migrer gentiment avec des rayons orbitaux multipliés par un facteur deux en réponse aux modifications du champ de gravitédu Soleil. En plus d’être devenu une géante rouge, il aura en effet perdu au moins la moitié de samasse sous forme de vents solaires puissants.

D’après les calculs de Dimitri Veras, si la neuvième planète existe bien et qu’elle est suffisamment massive (au moins une superterre), il existe des combinaisons de masses et de distances au Soleil qui conduisent à des instabilités des orbites des autres géantes, en particulier Uranus etNeptune. Ces perturbations conduiraient probablement à des collisions entre les planètes, voire avec le Soleil quand il ne sera plus qu’une naine blanche.

Selon l’astrophysicien, ce scénario pourrait être représentatif de l’évolution des autres systèmes planétaires de la Voie lactée. En effet, l’analyse de la composition des atmosphères des naines blanches a révélé que beaucoup d’entre elles contenaient des taux anormalement élevés de certains éléments dont la présence ne peut s’expliquer que par l’accrétion de grandes quantités de matière issues d’astéroïdes et même de collisions planétaires.

À découvrir en vidéo autour de ce sujet :

Avec la récente mise en évidence d’une probable neuvième planète dans le Système solaire, doit-on s’attendre à en trouver d’autres ? L’Agence spatiale française a posé la question à Michel Viso, responsable de l’exobiologie au Cnes. Voici sa réponse en vidéo.

Source

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 4 septembre 2016 dans Espace, général, Sciences

 

Étiquettes : , , , , ,

2 réponses à “Planète X – La neuvième planète pourrait détruire le Système solaire

  1. info-alternative-man

    5 septembre 2016 at 10:36

    200 kilomètres de diamètre ou moins…c’est très loin de tout ce qu’on a jamais expliqué concernant cette fameuse planête-X.

    ça n’a donc : Rien à voir.

     
  2. goldy40

    14 novembre 2017 at 10:43

    Un simple satellite d’une planète encore inconnue, qui naviguerait de manière très lente, au-delà de Pluton,… et que je baptiserai Proserpine (symbole d’alternance et qui reprend les valeurs du signe de la Balance)…

    Je dis ça parce que je suis astrologue, simplement…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :