NOTE : Ce qui reste de la gauche US a de nouveau baissé avec l’histoire terroriste officielle des attentats de Paris, car elle conforte la nécessité de dénoncer la gauche. Je vois que l’histoire officielle convient parfaitement aux Russes, parce qu’elle sert leur position préconisant que nous devrions tous nous unir contre le terrorisme. C’est incroyable ! Washington peut compter sur l’aveuglement total du monde.

Dans l’heure des attentats de Paris, et sans preuve, a été gravée dans le marbre l’histoire que l’auteur est ISIL. C’est ainsi que va la propagande.

L’Ouest réussit toujours en faisant ainsi, puisque le monde est habitué à suivre sa piste. J’ai été surpris de voir, par exemple, les services de presse russes contribuer à la diffusion de l’histoire officielle des attentats de Paris, bien que la Russie ait si souvent elle-même souffert d’affaires fabriquées.

Les médias russes ont-ils oublié le MH-17 ? L’histoire a été rapportée dans la minute où l’avion de ligne malais a été touché au-dessus de l’Ukraine orientale par un missile russe entre les mains des séparatistes. La responsabilité en a été attribuée à la Russie. Et c’est là qu’est la faute, malgré l’absence de preuves.

Les médias russes ont-ils aussi oublié l’« invasion russe de l’Ukraine » ? Partout dans l’Ouest, cette histoire abracadabrante est prise pour parole d’évangile.

Les médias russes ont-ils oublié ce livre de l’éditeur de journal allemand disant que tout journaliste européen de quelque importance est un joker de la CIA ?

On aurait pu penser que l’expérience a appris la prudence aux organes de presse russes, à propos des explications qui viennent de l’Ouest.

Comme ça, nous voici à présent avec ce qui a de fortes chances d’être une autre histoire bidon gravée dans le marbre. Tout comme les quelques Saoudiens armés de cure-dents ont déjoué la sécurité nationale des USA entière, ISIL a réussi à se procurer des armes impossibles à acheter et à déjouer l’intelligence française en organisant une série d’attentats à Paris.

Pourquoi ISIL fait-il cela ? Retour de flamme pour le petit rôle de la France dans la bestialité de Washington au Moyen-Orient ?

Pourquoi pas les USA à la place ?

Ou bien était-ce le but d’ISIL d’obtenir que les flots de réfugiés vers l’Europe soient bloqués par la fermeture des frontières ? ISIL veut-il vraiment garder tous ses adversaires en Syrie et en Irak quand il peut à la place les faire partir en Europe ? Pourquoi devoir tuer ou contrôler des millions de gens en empêchant leur fuite ?

Ne vous attendez pas à des explications ou des questions des médias à propos de l’histoire qui est gravée dans le marbre.

La menace pour l’establishment politique européen n’est pas ISIL. Les menaces sont la montée des partis politiques anti-UE, anti-immigrés : Pegida en Allemagne, le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, et le Front national en France [et l’éternel oublié et le seul vraiment en dehors de la Matrice en France, l’UPR, NdT]. Le dernier sondage montre que Marine Le Pen du Front national est en tête dans la course à la présidence.

Quelque chose devait être fait au sujet des hordes de réfugiés des guerres de Washington, ou les partis politiques de l’establishment seront exposés à la défaite contre les partis politiques qui sont aussi hostiles à l’asservissement washingtonien de l’Europe.

Les règles de l’UE sur les réfugiés et les immigrants et l’acceptation par l’Allemagne d’un million de réfugiés, avec la lourde critique envers ces gouvernements d’Europe de l’Est qui voudraient ériger des barrières pour garder les réfugiés dehors, rendent impossible la fermeture des frontières.

Avec les attentats terroristes à Paris, ce qui était impossible est devenu possible, et le président de la France a immédiatement annoncé la fermeture des frontières. Les fermetures de frontières se propagent. Le problème principal faisant monter les partis politiques dissidents sera désamorcé. L’UE sera en sécurité, et aussi la souveraineté de Washington sur l’Europe.

Que les attentats de Paris soient ou non une opération sous fausse bannière dans le but d’obtenir ces résultats, ces résultats sont les conséquences des attentats. Ces résultats servent les intérêts de l’establishment politique européen et de Washington.

ISIL est-il si fruste pour ne pas avoir réalisé cela ? Si ISIL est ce lourdaud, comment a-t-il si facilement couillonné l’intelligence française ? D’ailleurs, le renseignement français, peut-il être intelligent ?

Les populations occidentales peuvent-elles être intelligentes au point de gober une histoire qui a été gravée dans le marbre avant qu’un élément de preuve ne l’étaye ? À l’Ouest, les faits sont fabriqués par les déclarations intéressées de régimes. L’enquête ne fait pas partie du processus. Quand 90 pour cent des médias US appartiennent à six énormes compagnies, il ne peut en être autrement.

Tandis que la Matrice grandit dans l’absurdité de ses affirmations, elle réussit malgré tout à devenir encore plus invulnérable.

Institute for Political Economy, Paul Craig Roberts, 14 novembre 2015

Original : www.paulcraigroberts.org/2015/11/14/the-matrix-extends-its-reach-paul-craig-roberts/

source