RSS

L’envoi de troupes américaines au sol en Syrie est « une grosse erreur illégale », la Russie met en garde Obama de « conséquences imprévisibles » !!

28 Oct

Raid sur une prison d’ISIS par la Delta Force

Les US adoptent une nouvelle stratégie, et on voit bien le double jeu étasunien se déployer : ça va devenir ouvertement chaud et « conséquences imprévisibles » est un terme adapté, de plus en plus adapté, c’est le moins que l’on puisse dire . Les Russes mettent en garde …

Mardi (hier), le secrétaire à la Défense Ash Carter avait dit à la commission des forces armées du Sénat que les États-Unis n’hésiteraient plus à se livrer à « une action directe sur le terrain » en Irak et en Syrie. 

Le changement dans la rhétorique (et le changement apparent de stratégie) intervient quelques jours après que les Etats-Unis semblent prêts à informer public sur ce qui pourrait être à venir, en relâchant  des images de ce qui, d’après Washington, était  un raid sur une prison d’ISIS par la Delta Force (accompagné par les Peshmergas ). 70 prisonniers auraient été libérés mais les États-Unis ont  subi leur première mort au combat en Irak depuis 2011.

Le calendrier de la vidéo est suspect, pour dire le moins. Elle apparaît quelques jours après que le Chef des opérations. Joe Dunford a rencontré le Premier Ministre irakien Haider al-Abadi dans un effort pour dissuader Bagdad de demander des frappes aériennes russes sur des cibles d’ISIS. En bref, il semble que Washington cherche à la fois à, i) prouver aux gouvernements du Moyen-Orient que les Etats-Unis peuvent encore être efficace dans la lutte contre le terrorisme alors même que des questions demeurent sur ​​ses arrière-pensées et que la Russie accumule les gains en Syrie, ii) préparer le public à la possibilité que l’Amérique soit sur ​​le point de mettre des bottes sur le terrain en Irak et en Syrie.

Voilà plus par le WSJ sur la nouvelle «stratégie» de Washington :

La Maison Blanche envisage sérieusement de déployer un petit escadron d’hélicoptères d’attaque Apache en Irak dans le cadre d’un ensemble de nouveaux programmes d’aide pour contrer l’Etat islamique, selon des responsables américains.

Le mouvement pourrait en fin de compte requérir le déploiement de centaines d’autres militaires américains en Irak.Parmi d’autres propositions, les responsables américains ont dit que certains militaires recommandent ouvertement le déploiement d’un petit nombre de forces sur le terrain en Syrie, intégrés parmi les rebelles modérés ou les forces kurdes , pour la première fois.

La pression monte sur le régime pour l’inciter à changer de cap. La Récente intervention russe en Syrie du côté du régime, et la menace de Moscou d’intervenir en Irak prochainement, a incité les Etats-Unis à intensifier son rôle, reconnaissent les responsables de la défense .

Les responsables du Pentagone ont recommandé à la Maison Blanche que les Etats-Unis déploient pas moins de huit hélicoptères Apache et leurs équipages en Irak. Les hélicoptères, connus pour leurs prouesses niveau ciblage, pourraient travailler en conjonction avec autant que deux douzaine d’observateurs au sol qui seront intégrés avec les forces terrestres locales pour coordonner des frappes contre les objectifs de l’État islamique .

Une autre proposition, qui est moins probable, serait d’insérer un petit nombre de conseillers de combat sur les lignes de front avec les forces irakiennes et éventuellement avec les rebelles modérés à l’intérieur de la Syrie. Les responsables du Pentagone sont également susceptibles d’améliorer les capacités du renseignement irakiens, éventuellement par le biais d’un groupe sur le terrain qui servirait de point de coordination entre les Etats-Unis et l’Irak , a déclaré un haut responsable militaire.

La semaine dernière, le chef de la défense avait dit que les Américains devraient s’attendre à plus de raids comme l’opération conjointe américano-kurde qui a eu lieu dans la ville de Hawija, en Irak, dans laquelle 70 prisonniers ont été libérés et un Américain a été tué dans l’action, le premier depuis 2011. Les US ont récemment largués plus de 50 tonnes de munitions à un groupe de coordination des forces rebelles modérés à l’intérieur de la Syrie maintenant connue comme la Coalition Syrienne-arabe, ou SAC, dans le cadre d’un nouvel effort pour renforcer les forces locales.

Les responsables du Pentagone et de la Maison Blanche ont indiqué que le déploiement d’hélicoptères Apache est donc l’étape la plus probable

Les responsables américains disent que l’élan construit au sein de l’administration va appuyer encore plus ces efforts, en capitalisant sur ​​les forces  kurdes, les forces irakiennes et d’autres.

«Je crois que nous aurons l’occasion de renforcer le succès irakien dans les prochains jours », a déclaré aux parlementaires du Sénat le général Joe Dunford , chef d’état-major des forces conjointes, lors d’une audience mardi.

Bon, nous allons voir si nous pouvons démêler cela. Washington a l’intention d’envoyer des Apaches de renforcer les forces irakiennes et les Peshmergas et d’autres à la fois. Ou du moins c’est ce à quoi cela ressemble. Le Pentagone envisage également la mise en place de troupes terrestres américaines avec les rebelles «modérés» et avec le YPG (Unités de protection du peuple) en Syrie.

Comme nous l’avons longuement détaillé (et ceci est pas un secret), l’Iran commande efficacement l’armée irakienne à travers ses différents proxy milices chiites armées. Cela n’est pas une exagération. Comme Reuters a rapporté plus tôt ce mois-ci, « la cinquième division de l’armée irakienne relève maintenant de la chaîne de commandement des milices, pas de l’armée , selon plusieurs responsables américains et de la coalition militaire. » Alors, quand les Apaches et leurs équipages ne soutiendront pas la Kurdes, ils soutiendront ouvertement les combattants soutenues par l’Iran.

OK bien.

Seulement ce ne est pas du tout cohérent de mettre des troupes terrestres américaines avec des « rebelles modérés » Syriens, comme l’Armée syrienne libre, car après tout, ils se battent contre les mêmes milices chiites soutenues par l’Iran. Donc, les États-Unis renforceraient les miliciens en Irak avec le soutien de la canonnière Apache, puis tirerait sur exactement ces mêmes miliciens le long de la frontière Syrienne en faveur des rebelles « modérés » qui luttent pour renverser le régime Assad.

C’est au-delà de l’absurde.

Et puis bien sûr il ya toute la question kurde / Turquie. Les États-Unis, i) combattent aux côtés des peshmergas en Irak et entendent les soutenir et les faire aller de l’avant avec des hélicoptères Apache II,) parachutant des armes et des munitions à l’YPG en Syrie (dans le cadre d’une ruse ridicule qui implique la SAC (Coalition Syrienne-arabe)  mentionné ci-dessus par le WSJ et largement fabriquée), et maintenant iii) ils peuvent même envoyer des troupes au sol se battre avec le YPG  (Unités de protection du peuple). Mais la Turquie a juste bombardé le YPG  hier. En outre, les avions des États-Unis partent d’Incirlik , ce qui met en place la possibilité incroyablement ridicule que si les États-Unis incorporent des troupes avec les Kurdes syriens, les jets américains pourraient décoller de la même base que les avions de guerre turcs et les avions de guerre américains soutiendraient le YPG  de tout les avions de guerre turcs qui les bombardent …

Donc voilà. Ça ira comme sur des roulettes.

Enfin, il y a la possibilité que si les États-Unis mettent des bottes sur le terrain en Syrie à l’appui des rebelles «modérés», ces troupes seront tués par la Russie et l’Iran (qui selon ce que Dunford a déclaré mardi a probablement « plus de 1.000 [soldats] sur le terrain en Irak [et] un peu moins de 2000 en Syrie « ), et avec cela, nous terminons avec plusieurs commentaires de président de la commission des affaires étrangères à la Chambre haute russe , Konstantin Kosachev (via RT) et quelques images:

Commentant sur ​​la participation éventuelle de troupes terrestres américaines contre ISIS en Irak et en Syrie, Kosachev a une fois de plus souligné que, quand il en vient à la Syrie, la campagne anti-ISIS  menée par les USA a déjà violé le droit international. Les Troupes sur le terrain, affirme Kosachev, enfreindront en outre les règlements internationaux

« Toutes les opérations – opérations aériennes, les opérations au sol – basées en Syrie par les forces américaines seront illégale », a dit Kosachev à RT, expliquant que Washington n’a pas été invité par Damas à participer à l’opération militaire dans un pays souverain.

« Ils se retrouvent piégés, ils vont participer à ce conflit en cours et les conséquences seront absolument imprévisibles, » dit Kosachev, ajoutant que l’envoi de troupes américaines en Syrie serait une « grosse erreur. »

Dans le même temps, Kosachev, a souligné que la Russie n’enverrait pas de troupes terrestres en Syrie.

« Aucune opération terrestre n’est possible [en Syrie], parce que ce serait inévitablement impliquer la Russie dans la guerre en cours », a dit le politicien a RT.

Zero Hedge –  WSJ – resistanceauthentique – RT – Reuters

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

4 réponses à “L’envoi de troupes américaines au sol en Syrie est « une grosse erreur illégale », la Russie met en garde Obama de « conséquences imprévisibles » !!

  1. Myrisa Jones

    28 octobre 2015 at 8:41

    Le gouvernement irakien vient d’envoyer promener les Etats-Unis leur rappelant qu’ils ne les avaient pas autorisé à intervenir…

    L’Irak n’a pas besoin d’opérations terrestres des troupes américaines sur son territoire et n’a pas demandé aux États-Unis de les mener, a déclaré le porte-parole du premier ministre irakien Haïder al-Abadi.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151028/1019153979/irak-contre-operation-troupes-americaines.html

     
    • lemodere

      28 octobre 2015 at 11:00

      Oui mais que pourraient faire les autorités Irakiennes si les USA débarquent de force? C’est un acte illégal? Et comment peut-on nommer le fait d’avoir envahi le même pays en 2003?

       
  2. lemodere

    28 octobre 2015 at 11:22

    J’ai suivi de trés prés les évolutions au jour le jour pour arriver à une conclusion. Pour la premiére fois je n’y suis pas arrivé car il existe beaucoup de contradictions et des données truquées. Le jeu n’est pas du tout clair. On combat ceux qu’on arme. Les bombardements entamés depuis presque une année ont donné plus de vigueur au mouvement Daech. Leurs ressources ne peuvent étre encaissées sans l’implication profonde des pays de la région appuyés par les occidentaux. Il faut déterminer les complices. On a des noms mais sans preuves tangibles sauf celle de la capture d’un géneral Israélien en Syrie. Malgré cette confusion on peut affirmer avec certitude qu’on cherche à émietter deux pays: l’Irak et la Syrie car pourquoi ce Daech n’avait pas été lancé contre des pays moins forts mais plus rentable.
    On est entrain de jouer avec du feu. On ne se débarrasse pas aussi facilement des milices qu’on a créées. (VOIR lamrani.over-blog.com Naissance d’un nouveau Daech à partir des milices?)
    Mais la présence de la Russie pourrait au moins sauver la Syrie avec une éventualité d’aider l’Irak si elle en est sollicitée. Mais il faut qu’elle fasse vite avant d’étre précédée par les USA

     
  3. sage1975

    29 octobre 2015 at 1:23

    Si cette annonce est véridique, le gouvenrment us cherche vraiment le conflit international! J’ose espérer que le peuple us fera le nécessaire pour éviter une énième fois que son gouvernement joue les v t-en guerre. Espérons aussi que le généraux us n’obesissent pas aveuglément et ne fasse pas n’importe quoi, car si des soldats us entrent en Syrie , alors que le gouvernement syrien ne les autorise pas, c’est une violation, mais surtout il est assuré qu’il y aura des bavures contres les russes, et là uen fois l’engrenage lancé , ça sentira très mauvais.
    Puisse ce conflit ne jamais débuter.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :